Très grave manipulation du journal Ennahar

De graves accusations d’Ennahar se révèlent une grave machination

La haine et l’aventurisme du journal algérien « Ennahar El-Jadida » n’ont pas de limites. Ce journal n’a jamais autant bien porté sa réputation de torchon que ce lundi du 14 novembre. Le site Dzwikileaks a mis au jour une manipulation grossière de ce journal visant à défigurer la révolution libyenne. Ennahar a publié aujourd’hui un article faisant état d’un massacre particulièrement barbare qu’auraient perpétré des rebelles libyens contre des sympathisants de l’ancien homme fort de la Libye. Le journal a publié des photos horribles de cadavres décapités et prétend avoir des vidéos qui montrent la scène du massacre.  

Après une rapide recherche sur Internet, le site DZwikileaks, a trouvé l’origine des photos macabres et le lieu du massacre, il n’a aucun rapport avec la Libye. Le massacre qu’Ennahar impute aux rebelles libyens s’est produit en 2008 au Mexique comme le montre la vidéo improvisée par DZwikileaks. Le carnage serait l’un des épisodes meurtriers de la guerre que se livrent les narcotrafiquants appartenant à des clans rivaux.

 

 

Cette nouvelle machination flagrante confirme la campagne d’escalade médiatique qu’a lancée le pouvoir algérien contre la Libye. Le même jour, comme un feu croisé sur la Libye, le journal Echourouk, l’autre organe de presse du DRS,  s’est violemment attaqué aux rebelles libyens en leur imputant des actes barbares de même nature. L’un de ses journalistes, affirme ce journal, aurait été témoin oculaire d’un massacre de prisonniers sans armes. Lui aussi aurait des vidéos pour le prouver. Le journal n’a pas jugé nécessaire de parler d’abus ou d’actes isolés. Il a délibérément associé les prétendues exécutions sommaires et la révolution libyenne pour mieux lui oter sa légitimité. Comme si en 1962 après la proclamation de l’indépendance algérienne, les massacres des harkis et des pieds noirs sans armes qui se sont produits étaient un génocide décidé par le FLN et les chefs de la révolution algérienne.

Avec cette énième manipulation de l’opinion publique algérienne, le pouvoir algérien démontre encore une fois sa haine contre le nouveau régime de la Libye. Parions toujours sur la conscience du ministre de l’information, Nacer Mehal, si soucieux du respect de l’éthique journalistique pour qu’il donne une correction à un journal dont le signe distinctif est de pondre des calomnies et de cracher du venin… Au moment où le président fait mine de se concilier avec le chef du CNT à Doha, le régime algérien continue de mettre toute sa machine de propagande pour que la nouvelle Libye sombre dans l’anarchie. La révolution libyenne lui est restée au travers de la gorge et lui donne des insomnies depuis la mort du frère dictateur Kadhafi. En effet la distance est très courte entre le journal Ennahar El-jadid et le président Abdelaziz Bouteflika puisque, selon le journal Elwatan, le patron du journal, Mohamed Megueddem, alias Annis Rahmani, n’est rien d’autre que l’un des conseillers du président algérien !

Questions à un sou:

  • Qui veut créer un mur de haine entre les Algériens et les Libyens ?
  • Pour quel véritable objectif ?
  • Qui veut maintenir les rapports des deux pays sous tension permanente ?
  • Qui veut destabiliser la région ? 
  • Qui est vraiment Mohamed Moguedem ?
  • Quelle est sa véritable obédience ?
  • Qui l’a propulsé « conseiller de président »?

Sa stratégie semble imparable : soutien aveugle au pouvoir algérien pour mieux fragiliser l’Etat et les peuples de la région.

Source :

  1. https://www.facebook.com/DzWikiileaks?sk=wall#!/photo.php?v=179206492170867&set=vb.116639338407855&type=2&theater
  2. Ennahar El-Jadid du 14 novembre 2011
  3. Echourouk du 13 novembre 2011
  4. Elwatan : « La nauséeuse campagne contre le débat et l’intelligence » et « Le sale boulot d’Ennahar 

À propos de El Erg Echergui

Le président Abdelaziz Bouteflika est tout à fait conscient que c'est lui qui accomplit la charge de conseiller présidentiel auprès de son frère Saïd et non l'inverse. Saad Bouakba, 20 octobre 2014 El Khabar http://www.elkhabar.com/ar/autres/noukta/430117.html
Galerie | Ce contenu a été publié dans Libye, Maghreb, Politique algérien, Presse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.