Le ministre Djamel Ould Abbas a fait des propositions indécentes aux jeunes harragas et autres scandales révélés par Wikileaks (2).

Selon un autre câble diplomatique révélé par Wikileaks, repris par Elwatan, monsieur Djamel Ould Abbas, l’actuel ministre de la Santé, a abusé de son pouvoir pour faire du chantage à de jeunes laissés-pour-compte et a essayé de monnayer l’aide de l’Etat. D’après le câble, ces faits se sont produits à Tiaret en 2007 quand Djamel Ould Abbas, médecin de formation, était ministre de la Solidarité.

Monsieur Tom Doughton, auteur du câble et numéro deux de l’Ambassade américaine au moment des faits, a rapporté qu’Ould Abbes s’était rapproché des jeunes chômeurs, représentants des candidats pour « elharga », pour leur soutirer honteusement une signature d’une déclaration de soutien pour le président Abdelaziz Bouteflika contre un chèque de 400 000 DA ! Indignés par cette condition indécente, les jeunes harragas avaient refusé le chantage et ont menacé de prendre le ministre en otage dans la résidence où il séjournait. Monsieur Doughton, a ajouté que l’ex-ministre de la Solidarité, avait été averti et avait pris la poudre d’escampette tôt le matin pour quitter la ville de Tiaret.

Harragas repêchés au large d’Oran

Ould Abbas, ministre de la Solidarité conditionnelle.

Le système de Bouteflika, pour compenser le déficit de légitimité démocratique, est notoirement connu pour son inclination à la subornation, au chantage, à la corruption et son recours aux prébendes pour rallier les clients potentiels, s’assurer les allégeances politiques et meubler les institutions croupion de l’Etat. Mais personne n’aurait soupçonné que ce système ira jusqu’à abuser de son pouvoir pour faire miroiter des liasses de billets de banque devant de jeunes chômeurs poussés par la misère à se transformer en nourriture pour poisson. Quand est-ce que les Algériens trouveront leur dignité et cesseront de devoir choisir entre les requins de la mer ou ceux de la terre pour être bouffés crus.

Quant au maître-chanteur Ould Abbas, devenu responsable de notre santé après la redistribution théâtrale des rôles des membres du gouvernement de Bouteflika, Wikileaks n’a pas encore révélé s’il a fait la même proposition indécente pour sa fille et son fils avant de les engager tendrement auprès de lui au ministère de la Santé publique.

C’est bon, vous pouvez le soigner, il vient de signer la déclaration de soutien…

Publicités

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article, publié dans Confidences, Convulsions, Hommes du système, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le ministre Djamel Ould Abbas a fait des propositions indécentes aux jeunes harragas et autres scandales révélés par Wikileaks (2).

  1. algerie dit :

    ould abbes n’avais jamais une formation de médecin,il été manipulateur de RADIO ,demandez au véterant de aintemouchent et renseigner vous au maroc, donc de mouhafed ,député,ministre et actuellement sénateur,c’est bouteflika ,c’est le maroc etc ,etre marocain ou né au maroc pour avoir un poste de ministre ou a la tete des sénateur avec bouteflika

Les commentaires sont fermés.