L’extraordinaire expertise militaire du général major Khaled Nezzar (1)

Il faut que vous entendiez l’expertise militaire incroyable de Khaled Nezzar si vous voulez comprendre pourquoi il y a eu des centaines de massacres en Algérie en seulement deux ans et pourquoi la population est une cible vulnérable pour les démons terroristes. Vous comprendrez peut-être pourquoi l’Algérie n’arrive pas à se relever et à construire une nation unie et solide. Ce qu’a dit Nezzar l’ex-homme fort de l’Algérie est très grave, extrêmement grave. 

Si dans les années de la terreur votre quartier avait été ciblé par les terroristes pour commettre un massacre nocturne, alors sachez que vous aviez peu de chance d’échapper à l’horrible mort. Il ne fallait pas compter sur l’armée en tout cas pour venir vous défendre même si elle possède des garnisons à proximité ou à l’intérieur du quartier. C’est pour ne pas compromettre le peu de chance que vous avez à rester en vie que monsieur Nezzar annonce que l’armée n’aurait pas pu et ne doit pas intervenir dans une telle situation. C’est ce qui ressort clairement de l’une des déclarations-chocs de l’ex-ministre de la Défense Khaled Nezzar consultable sur la vidéo YouTube, dont l’hyperlien est joint en annexe.

Dans une situation d’extrême terreur, l’intervention de l’armée algérienne sous la houlette de Khaled Nezzar ou de ses successeurs, assura celui-ci à un journaliste des médias français, ne servirait qu’à aggraver la situation et à en alourdir le bilan. En d’autres termes, au temps de Khaled Nezzar, de Toufik, de Belkheir, de Lamari et du général Smaïn, l’ANP n’était pas en mesure d’arracher les Algériens sans défense des griffes de la bête immonde une fois que celle-ci s’est jetée sur elle après la tombée de la nuit. Dans des situations « apocalyptiques » où les couteaux tranchent les gorges et les haches fendent les crânes des enfants, des femmes et des vieux sans distinctions, l’armée était neutralisée et ne pouvait qu’attendre la fin de la boucherie pour tenter de les intercepter sur le chemin de leur repli… assura-t-il sans que sa voix ou les expressions de son visage laissent transparaître la moindre gêne ou la moindre affliction.

Fataliste et sûr de lui, l’homme naguère le plus puissant d’Algérie a révélé son alternative opérationnelle qui ne sauve personne. L’armée ne pouvait, selon lui,  qu’attendre la fin de la boucherie et tendre une embuscade aux bouchers.

Où était l’armée pendant les massacres ? D’après Nezzar,il n’y a pas d’équipe de nuit…

Voici les explications savantes fournies au peuple algérien traumatisé par l’ampleur du génocide (voir absolument la vidéo sur YouTube, préfixée à la 39e minute du documentaire). Dans la nuit, l’armée algérienne ne peut pas discerner entre les terroristes, pourtant ostensiblement barbus et accoutrés à l’Afghane, et les habitants du quartier. Ces derniers poussaient des cris d’horreur, appelaient au secours et courraient dans tous les sens comme des fous, expliqua l’ex-homme fort de l’Algérie.  Les terroristes avaient « éteint la lumière » et dans le noir l’armée algérienne est incapable de distinguer entre les victimes et les terroristes. Si l’armée était intervenue dans le noir, ajouta-t-il ex professo, elle aurait tué des innocents en voulant tirer sur les terroristes.

En extrapolant un peu plus l’expertise du général-major, sans s’écarter de sa logique, on peut arriver a une conclusion stupéfiante : la nature aurait privilégié les terroristes, ils ont une vision nocturne parfaite. Contrairement aux soldats, les hordes sauvages peuvent absolument tout discerner la nuit, notamment qui est des leurs, qui est militaire et qui est un mouton à égorger… Les malheureux soldats des généraux ont été défavorisés par la nature… Fort de cet avantage, les terroristes ont eu tout le loisir de  commettre des massacres au nez et à la barbe de l’armée…

Également, il semblerait que l’armée algérienne ne peut intervenir dans des situations de chaos et de terreur. Elle n’intervient que dans un climat de sérénité et de quiétude… Les terroristes, en bons professionnels, connaissaient ces petits défauts, les ont exploités à fond. Ainsi, selon la stratégie humaniste de Nezzar en restant barricadée dans les casernes, l’armée en fait a sauvé de la mort des centaines d’Algériens, voire des milliers d’Algériens.

Après avoir terminé ce cours magistral, le général-major a lancé un défi aux militaires étrangers de dire le contraire… Et justement jusqu’à aujourd’hui personne n’a pensé à poser cette question cruciale à des stratèges militaires étrangers sans liens avec le pouvoir algérien.

Grâce aux «explications» de Nezzar, le monde a enfin su que la junte militaire était décidée à ne pas intervenir pendant les massacres. Il a enfin compris pourquoi les GIA ont réussi leurs massacres sans problèmes. Il a compris enfin pourquoi il y a eu tant de victimes à Bentalha et à Beni Messous, à Raïs et à d’autres endroits devenus sinistres et lugubres où d’après certains, règnent des fantômes non encore apaisés… mais où vivent des Algériens inconsolables.

«L’expertise» du général Khaled Nezzar, retraité au moment des faits, incrimine plus l’armée qu’elle ne la défende. Sa réponse démontre une indigence intellectuelle consternante de celui qui a un moment de l’histoire de l’Algérie a pris sur ses épaules la responsabilité de détourner son destin vers le chaos.  La terrible question sur la non assistance des habitants de Bentalha, quant à elle, reste posée avec acuité et hantera la mémoire collective algérienne.

Rappelons enfin que monsieur Nezzar est arrivé à la tête de l’armée algérienne après un «brillant» parcours militaire. Il fut parmi les grands Dafistes formés par l’armée française. Malgré de nombreuses protestations, cette catégorie de militaires avait été intégrée dans l’ANP  par Houari Boumediene pour les utiliser, dit-on, comme un « tournevis ». Autrement, pour faire profiter l’armée algérienne encore jeune avec leurs connaissances militaires et leur savoir-faire acquit dans les académies « françaises »…

Conclusion, si vous êtes en Algérie et si des terroristes s’attaquent à votre quartier la nuit, il ne vous reste qu’une chose à faire : appeler l’armée et la supplier de ne pas intervenir…

http://youtu.be/K0DbwtVrYy4?t=39m21s

Publicités

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article, publié dans DRS, Hommes du système, Vidéo, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour L’extraordinaire expertise militaire du général major Khaled Nezzar (1)

  1. محمد الفاتح dit :

    ياكل مع الذيب و يبكي مع الراعي

    • nezzar khaled dit :

      pourquoi vous vous casser la tete l’armée ne peut pas sortir parceque c’est lui qui a commé le massacre

  2. NABIL dit :

    assasin allah va vous punire vous allez voire on temoignera chez allah tous les algerien
    croyer vous que vous ete eternel pas de repentance pour vous tueur d enfant

  3. m. alilou dit :

    ce xxxxxx a meme tue sa femme pour proteger ses interets personnel.

  4. kamel italy dit :

    pourquoi ce cassement de tete ? mais tous le monde savent que le DRS et certain generaux ayaiont les mains imprégner dans le sang des innocents algeriens. mais qu’ecque on peut faire? on est trop parler de ces inocides maintenant il faut agire. ces crimineles doivent trainer devant une cour martiale. merci

  5. Le Maghrebin dit :

    Ces generaux Harkis etaient repeches par Feu Boumedinne pour encadrer la nouvelle Armee et par et par la meme pour faire face aux veritables Moujahidines qui ont refuse de le reconnaitre en tant que tel.usurpateurs lui et Ben Bella de la volonte Populaire. Et DIEU. les a recompense.Ils croyaient bien faire ils etaient plus loups qu’eux.

  6. tombokto dit :

    On a bien cru un jour que xxxxxxxxxx xxxxxxxx et voila le résultat

  7. Heheh dit :

    Il faut le guillotiner!

Les commentaires sont fermés.