Abdallah Djaballah accuse. Ayachi Daâdoua fuit la réponse

vec beaucoup de dépit, Abdallah Djaballah intervient dans un débat télévisé et laisse éclater sa colère contre le pouvoir qui a organisé, selon lui, une élection truquée.  Cependant, la colère du chef du Front de la justice et du développement n’est pas suffisante pour lui donner assez de courage politique. Il n’a pas osé tenu Bouteflika responsable de la fraude. Il parle sans accuser un responsable en particulier. Autant dire qu’il a prêché dans le désert et n’a pas dérangé une mouche…

Outre ce témoignage, ce qui est « intéressant » dans le débat, c’est de voir comment Ayachi Daâdoua, un des caciques du FLN, répond à Djaballah en utilisant la langue de bois propre à son parti. À des accusations précises et des faits contredisant les résultats du scrutin, le représentant du FLN répond avec désinvolture sans prendre la peine de développer ses positions et sans apporter des arguments plausibles. Évitant d’expliquer le raz-de-marée électoral surprenant, Daâdoua a balayé toutes les accusations d’un revers de la main et interdit à Djaballah de rappeler la contradiction qui existe entre la victoire écrasante du FLN et la situation interne explosive de ce parti. Hautain et méprisant, il illustre le pouvoir algérien qui a donné la victoire à son parti. Si les Algériens ont choisi un parti affaibli par des guerres intestines et où regne l’anarchie, c’est leur choix. Après tout, les Algériens sont majeurs et vaccinés…

http://youtu.be/WYy35jVqvPQ?t=16m48s

En passant, il faut souligner et saluer le débat sur l’Algérie sur des plateaux égyptiens. L’animatrice et les intervenants des deux pays parlent avec un langage respectueux et serein loin des hystéries et les exacerbations médiatiques nourries par les pouvoirs autoritaires des deux pays. Que l’amitié et la fraternité des peuples algériens et égyptiens soient éternelles Inchallah.

Publicités

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article, publié dans Élections, Politique algérien, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.