Photo : les grands héros de l’Algérie meurent assassinés

Ni le colonialisme ni le néocolonialisme ne veut d’héros nationaux en Algérie. Des héros ou des figures charismatiques sont dangereux pour leur pérennité. Ils leur contestent la légitimité. Solution : les tuer. Parmi les 6 chefs du FLN qui ont déclenché la guerre de libération nationale figurant sur la photo, trois sont tués par l’armée française et deux sont assassinés par la police politique algérienne dont les hommes croient toujours et font croire qu’ils sont au service de la nation…

Debouts, de gauche à droite : Rabah Bitat (mort naturelle), Mostefa Ben Boulaïd (tombé au champ d’honneur), Didouche Mourad  (tombé au champ d’honneur) et Mohammed Boudiaf (assassiné par les hommes de Khaled Nezzar malgré son statut de président de la République).

Assis : Krim Belkacem à gauche (assassiné par les hommes de Boumédiène) et Larbi Ben M’Hidi à droite  (tombé au champ d’honneur).

Publicités

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Photo. Ajoutez ce permalien à vos favoris.