Tibhirine : la dernière idée brillante de Malik Aït Aoudia

fghdfhgfhhjhjfghj

Malik Aït Aoudia1Ça, c’est vraiment très fort. On fait une enquête sous la férule des services secrets qui contrôlent tout en Algérie et tiennent par la gorge tous les témoins «principaux» de l’affaire, on se fait à grand frais un documentaire entre amis, un club bien fermé, on balance tout à la télévision française et on fait croire que le mystère est résolu et que le DRS en sort blanc comme neige. Tout ça ne s’appelle pas de la manipulation de l’opinion publique et l’orientation de l’enquête judiciaire. Mais, quand les familles des moines se montrent peu convaincues et en appellent au premier magistrat de leur pays pour peser de toutes ses forces afin que la justice aille jusqu’au bout, librement, hors du club fermé, hors du sentier battu par le documentaire, Aït Aoudia appelle ça de la menace déguisée contre le juge ! Mais, il sait développer des théories, le bougre… Il en a là-dedans. Chapeau Malik !

Non, il n’y a pas de menace, il y a par contre une panique à bord du DRS. Leur scoop du 23 mai à France 3 a fait flip, flop flip, ploof. C’est tout. Pour le reste, les relais de la sécurité algérienne peuvent toujours causer.

Personnellement, j’ai envie de poser une seule question à Séverine Labat et à Malik Aït-Aoudia… Puisqu’ils ont le droit de visiter les endroits les plus secrets de la police politique et d’interroger les plus sinistres terroristes, ils peuvent peut-être trouver la réponse à cette question fondamentale : «est-ce que les excréments des officiers du DRS sont comestibles ou non ?» Cette question n’est pas fortuite  et n’est pas sans rapport avec leurs témoins…, car un Algérien nommé Hachemi Boukhalfa (cliquer pour voir la vidéo), il n’y a pas si longtemps, deux années à peine, a été torturé dans un centre du DRS à Ouargla, il a reçu un traitement dégradant et fut obligé d’ingurgiter la substance en question si bénéfique pour la paix et la sécurité en Algérie… Alors ? Ils peuvent se renseigner auprès de la personne qui ne doit pas être la seule qui a eu «l’honneur» de goûter la substance… Si la réponse est oui, alors leur enquête sur Tibhirine tient la route.

http://algeriepatriotique.com/article/malik-ait-aoudia-et-severine-labat-algeriepatriotique-la-secte-du-qui-tue-qui-panique

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Affaires judiciaires, DRS. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Tibhirine : la dernière idée brillante de Malik Aït Aoudia

  1. baader dit :

    comment peut on imaginer que de tels monstres puissent encore exister sur terre en 2013? Comment peuvent ils se regarder dans la glace? Comment se comportent ils devant leurs enfants ? quelle education peuvent ils donner a leurs enfants alors qu’ ils savent qu’ au fond d’ eux meme , que pour de l ‘argent, ils ont mentis, trompés, ils ont été hypocrites et d une cruauté sans borne.Toujours pour de l  »argent,rien que pour l argent,c ‘est horrifiant.

Les commentaires sont fermés.