Le général Bentalha par excellence

xzxvxzv9

fdgfdgPendant que le monde a les yeux tournés vers l’Égypte où la démocratie amorce un virage en épingle de cheveux et en l’absence du président Bouteflika, apparemment incapable de se remettre de son « A.I.T. » depuis maintenant 70 jours, le chef de l’état-major de l’ANP, le général corps d’armée Gaïd Salah, va présider la cérémonie des promotions, des décorations et des affectations des officiers supérieurs à l’occasion de la commémoration de l’Indépendance. Comme chaque 5 juillet, une kyrielle de noms d’officiers sont balancés à l’opinion publique. Qui devient colonel, qui devient général ou général-major, etc. Dans les images montrées à la télévisons, l’on remarque dans ces cérémonies souvent deux choses : une ambiance solennelle lourde et l’anonymat des officiers promus. À moins d’être un parent ou un ami de l’un des promus, les téléspectateurs, qui s’y intéressent de près, n’arrivent pas à mettre un nom sur les visages qu’ils voient à l’écran.  Aucun responsable militaire n’a su graver son nom dans la mémoire collective avec un exploit retentissant qui ferait la fierté nationale.

Cependant, il y a deux catégories d’officiers qui attirent la curiosité, sinon l’attention des Algériens : les plus hauts gradés pour les responsabilités où le pouvoir qu’ils vont exercer, et… les principaux généraux Bentalha.

Cette année les Algériens ont eu un petit bonus. Selon El Khabar d’hier, le 4 juillet, le général-major Saïd Bey quittera la 2e région militaire et sera nommé dans un poste «très important». La première réflexion qui vient peut-être à ceux qui connaissent cet officier singulier est celle de dire que son départ est plutôt une bonne nouvelle pour les habitants de la région d’Oran. S’il y avait encore du terrorisme et si un massacre «nocturne» sera perpétré dans un des villages à l’intérieur du secteur militaire, les habitants ne pourront pas compter sur le secours de l’armée. Le général-major Saïd Bey était chef de la 1ère région militaire au moment où il y a eu le célèbre massacre de Bentalha, une localité qui se trouve au milieu de plusieurs casernements militaires et des forces de l’ordre…, malgré les innombrables appels de détresse des suppliciés, il avait refusé de les assister. Les barbares ont eu toute la nuit devant eux pour décimer la population de Bentalha. Saïd Bey est, par excellence, le principal général Bentalha0 Une « bravoure » qui le poursuivra toute sa vie… Pour le récompenser, Toufik et Benabbes Gheziel à qui ont profité les massacres, lui accordent depuis promotions et «postes importants» tout en lui conseillant de ne pas montrer son visage dans les médias…

http://www.elkhabar.com/ar/index.php?op=print&news=342961

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans DRS. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le général Bentalha par excellence

  1. hakim dit :

    Ce General a toujours servi l’Algérie avec honnêteté, alors vous êtes qui vous pour lui endosser ce massacre ?

Les commentaires sont fermés.