Il participa activement à l’arrêt du processus électoral qui a déclenché la guerre civile

dsdfdgf73

Ali Haroun1L’homme des Droits de l’homme ne manque pas d’air. Il dit qu’avec ses amis démocrates, il a choisi une option pour sauver la démocratie. L’option s’est basée sur une évaluation «du sacrifice» qui allait être consenti. Des dizaines de milliers en quelques mois comme l’a avoué le chroniqueur du Soir d’Algérie, Maamar Farah. Sacrifices consenti par la populace, bien sûr. Il s’avère qu’il s’est trompé lourdement. Les dégâts ont largement dépassé ses prévisions. Pourtant, il ne démorde pas. Erreur ou pas erreur, il fallait arrêter le processeur électoral, peut-on conclure, puisque l’option est toujours bonne. Derrière ce raisonnement feutré se cache une âme cruelle. Il n’y a pas de pires boutefeux qu’Ali Haroun, le grand moudjahid de la 7e wilaya, le chantre des Droits de l’homme.

Quand il s’agit des morts, l’homme des droits de l’homme se réfugie dans les euphémismes autrement sa langue se nouera et son cœur flanchera. A-t-il le courage de révéler l’évaluation macabre? Tel un assassin, il ne le fera jamais. Le courage du grand moudjahid, pfiiit! L’intégrité de l’intellectuel, pfiiit! Et la notoriété de l’avocat, out! Tout cela a  disparu. Entre le sang et l’option, il a choisit pour nous. Sans nous consulter. Il a vu les jérémiades d’une femme dans son bureau et les rebuffades des apparatchiks. Avec ce qu’il pensait, c’était suffisant. Il fallait sauter sur la légalité et décider du tribut que les Algériens doivent payer pour que son Algérie ne disparait pas. Soixante milles algérien périront qu’il avait concéder. C’est le prix que supporterait sa conscience pour sauvegarder sa vision de l’Algérie.

0 De quel droit et sur quel principe moral peut-on décider et imposer à un peuple une option qui les conduira à l’abattoir et les bains de sang dans la fourchette prévue? Est-ce qu’on a à faire à un être humain? La question ne se pose plus. Le témoignage d’Ali Haroun fait en 2002 et les confidences sur les 60000 morts révélés par Maamar Farah bien plus tard, se recoupent et nous révèlent encore une fois la nature du pouvoir algérien et la cruauté de ses hommes.

Il dit qu’il a pris cette décision librement bien qu’il fut flanqué dans le groupe des quatre par deux faucons de Khaled Nezzar. Plus nous lisons le témoignage d’Ali Haroun sur la période en question, plus nous découvrons pourquoi les généraux Bentalha surnommaient le général Mohamed Touati, l’un des faucons du groupe, de «Mokh». Retourner une intelligence et un moudjahid contre son peuple et le dépouiller de son humanisme, l’œuvre est grandiose, elle dépasse l’espoir de Lucifer.

CAIRN. INFO

mn,n,,,nm,nm6

Advertisements

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans DRS, Hommes du système, Terrorisme d'Etat. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Il participa activement à l’arrêt du processus électoral qui a déclenché la guerre civile

  1. Bonny dit :

    Tous ces criminels, bientôt , vont se présenter devant Le Grand Tribunal de L’Éternel !

  2. nounou dit :

    lors de la prière du mort de boudiaf il avait fait le salam a la fin 3 fois en commençant par la gauche?!!!de quel moudjahid vous parlez ? !!

  3. boukezouha abdelouahab dit :

    UN HARKIS PLUTOT . RESPONSABLE DE L’ASSASSINAT DE 300 000 PERSONNES DE 30 000 DISPARUS DE 30 000 DEPORTES DANS LES CAMPS DU SUD . SA PLACE EST AU TRIBUNAL POUR CRIME CONTRE L’HUMANITE ainsi que ses complices du HCE .

  4. aghedir dit :

    Il n’ est pas le seul l’asticot puant ils sont nombreux, très nombreux ceux qui Pour de l argent egorgeraient leur propre mère, Ce sont des monstres, des esprits des tenebre, des aliennes.Comment avec de tels horribles et abominables entités à visage humain pouvions nous combattre et instaurer la democratie sans l’ adhesion des gens ? Surtout avec une population composée majoritairement de gens stupides, bètes,cupides, opportunistes, sans conscience et laches? Comment pourrions nous chasser ce pouvoir maffieux sanguinaire avec une telle population qui ne reflechit pas a l’ avenir de ses propres enfants et qui ne pense qu’ a l’ argent? Regardez ce qui s’ est passé au chili , en argentine, en roumanie, au portugal, etc ou des peuples heroiques et dignes ont chassés les dictateurs sans regarder à l’ argent mais seulement à leur dignité et à l’ avenir de leurs enfants Comment faire avec ce peuple d ‘algerie qui accepte la soummission et le mépris sans reagir?

  5. ali cherif dit :

    Lors des funérailles de boudiaf il a voulu se prosterner quand l’imam a dit allou akbar il ne savait pas qu’il n’y a pas de prosternation dans la prière des morts alors qu’il était membre du comité des cinq trois sont partis il reste deux.

  6. Brahim dit :

    Al hamdulilah li kayane rabi, vous qui vous appel Moujahid is wrong you’ll be judged inshalah by the supreme inshalah shouhadas are far more away from you Mr faut moujahid I think you should belong to people who educated you son of deguaule and mitterand you will b resurected with them and your generales lyers people aren’t damn you are the one we didn’t elect you to talk on our behalf.Rabi yarham mawtana say Ameeen

  7. BOUKEZOUHA dit :

    ON NE SAUVE RIEN EN MARCHANT SUR DES CADAVRES  » PLUS DE 250 000 MORTS ET AUSSI PLUS DE 25 000 DISPARUS  » ON DOIT RENDRE DES COMPTES A LA JUSTICE POUR CRIMES CONTRE L HUMANITE

  8. Moore Rainbow dit :

    Il a les mains tâchées de sang des milliers d’Algériens ce criminel « ya katel arouh woun etrouh »

Les commentaires sont fermés.