L’esprit DRS s’etend en Égypte ou la réincarnation de Pharaon

dsdfdgf140

bvnvbnvbLa sauvagerie est montée de plusieurs crans en Égypte. Les autorités de ce pays ne cachent plus leur barbarie. Un de leurs hauts responsables, d’un ton chargé de fiel, adresse des menaces contre les opposants au régime des putschistes. Sans ambages, il annonce sur un plateau de télévision que la «tyrannie de l’État» écrasera les ennemis. Le visage patibulaire, la voie grave, il lance des menaces de représailles violentes à l’encontre des citoyens qui manifestent contre le nouveau pouvoir. Dans son message haineux, le cerbère de la sécurité n’oublie pas les journalistes égyptiens d’Eljazeera. «Dès votre retour, vous serez accueillis par «la justice équitable» pour être exécutés», leur a-t-il promis.

Il faut noter au passage l’extase de la journaliste qui l’entretenait.  Elle l’applaudit et l’encourage à tuer les rebelles. Plus tard, quand l’Égypte s’embrasera, des journalistes et des intellectuels laïcs et le «monde libre» qui suivent sans réagir, sans s’indigner de ces graves drives et ces violations des droits de l’homme, s’indigneront de l’assassinat de leurs confrères partisans du pouvoir. La divine comédie!

Indiscutablement, l’Égypte sombre vertigineusement dans l’anarchie et la tyrannie militaire. Le pays des pharaons renoue avec son lointain passé pré-islamique où le peuple s’agenouillait devant un homme-dieu. L’étau se resserre autour du peuple, il est tiraillé entre une tyrannie militaire qui a mis au rebut ses acquis révolutionnaires et une légalité déchue qui promettait un avenir rétrograde, une préparation de la «dewla islamiya» et plus tard la khilafa, des encouragements au voile islamique… Avec la compromission des voix du juste milieu, il n’y a plus d’autres issu que la tristesse, le martyre et la déréliction.

Cette ambiance d’escalade de la barbarie n’est pas étrangère aux Algériens. La tyrannie des putschistes égyptiens s’approche à celle qui a été fondée par le général Nezzar en 1992 et léguée aux monstres du DRS. En ce temps damné, toute action, tout appel ou commentaire public contraire à la politique que menait à pas de charge le pouvoir algérien étaient considéré comme une trahison. Quand le pouvoir avait décidé de faire couler le sang de ses adversaires, la raison est devenue une hérésie.

Vidéos:

Première vidéo

https://www.facebook.com/photo.php?v=546171718812534&set=vb.112999045463139&type=3&theater

Seconde vidéo

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans International, Terrorisme d'Etat, Vidéo. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’esprit DRS s’etend en Égypte ou la réincarnation de Pharaon

  1. Du coq à l'ane. dit :

    Selon vous quel est le sens de cette action? Lire http://www.tsa-algerie.com/actualite/item/3576-in-amenas-ouverture-officielle-d-une-instruction-judiciaire-a-paris

    Des pressions contre des militaires algériens car ayant ouvert le feu tout azimut sur les otages, (ils avaient tort ceci dit) donc après Tibehrine voila In Amenas?

    Si ce ne sont des menaces déguisées je me demande ce que c’est?!

Les commentaires sont fermés.