Le drabki, le général et les danseuses du ventre

Syrian labourers in Lebanon kneel to kisDès que le «drabki» joua quelques percussions de son cru en l’honneur du général omnipotent qu’un groupe de ballerines à tutu et d’almées dénudées, sorties des antichambres de son casernement, envahirent progressivement la piste et donnèrent écho à son rythme endiablé. À croire que la musique était ensorcelante et les danseuses excitées jusqu’à la pâmoison. Impossible de les retenir ou de leur rendre raison. Ils sont des mordus du déhanchement et les tressautements lascifs. Le folklore fait chavirer l’Algérie. Et dire qu’il passait pour un divertissement.

asdfas bnvmnb

Syrian labourers in Lebanon kneel to kis

1011720_596099803768320_1216466767_n cvbncvbn

Publicités

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.