Sifaoui voit rouge et crache sur tout ce qui bouge

dsdfdgf186

Mohamed SifaouiCeux qui ont suivi son parcours ne se sont guère étonnés du dernier article pondu sur son compte dans le site Huffington Post. Ceux qui ne le connaissent pas et veulent se faire une idée sur lui ne doivent pas manquer l’occasion de lire son brûlot. Arrogant et gronde comme un tonnerre, c’est du Sifaoui tout cracher d’après certaines descriptions. Ses interventions fracassantes dans les médias français que l’on peut trouver facilement sur YouTube n’aident pas à diaprer son portrait. Dans l’article en question, pas une once d’objectivité ou de sérénité n’est venue en plaider le sérieux. Seule une expectoration spumeuse sous forme de bave et graillons tient lieu d’analyse fine et éclairée. Ceci pour le contenu. Pour la forme, ce n’est guère mieux. Le pamphlet au titre éloquent brille par un vocabulaire peu académique : prostitué, voyou et les jolis mots s’y afférents ont eu la part belle. Autant avertir les lecteurs que ça vole bas. Ceux qui croyaient qu’avec l’âge l’esprit vulgaire se dissipe doivent revoir leur copie.

Le journaliste Sifaoui, le franc-tireur créché au milieu de la société française dont il nourrit avec éclat les fantasmes anti islamique et accessoirement le dédain anti algérien, s’en est pris à une brochette d’acteurs impliqués dans la rixe qui a éclaté entre les deux clans du pourvoir. Ces cibles appartiennent à différentes chapelles. D’Amar Saadani à Gaïd Salah en passant par Amara Benyounes et Hicham Aboud. Il fourre tout dans le même sac. Le sien. Infatué d’une notoriété entretenue par des médias dont l’impartialité et la rigueur ont été mainte fois démenties, l’épisode Dieudonné défraie encore l’actualité, monsieur Sifaoui se croit meilleur et au-dessus de tout soupçon. Pour un journaliste qui a côtoyé la police politique et fait des descentes avec elle pour voir ce que son idéologie éradicatrice avait envie de voir, c’est un peu fort.

Le plus curieux dans sa bordée d’injures serait la violence gratuite dirigée contre le colonel Mohamed Samraoui, l’ancien numéro deux du contre-espionnage qui a mis à nue les méthodes barbares du général Toufk. Pourquoi lui en veut-il à ce point? Si l’on cherche entre les lignes de son article, on ne trouve rien de concret. Il en ressort cependant un grief aux motivations bien suspectes. Il lui reproche d’avoir commenté les accusations d’Amar Saadani contre la sécurité intérieure et contre rab Edzayer. Le colonel Samraoui avait en effet accordé à TSA un entretien fort important de haute voltige sur la question de l’omnipotence du DRS. Mais qu’a-t-il dit de si rébarbatif pour que Sifaoui fasse fermenter sa bile contre lui? N’a-t-il pas lui-même prétendu lutter contre «l’État-DRS»? C’est à croire que la méprise qu’il invoqua dans l’affaire Nezzar-Souaïdia, où il s’est dit avoir été floué par l’ex-homme fort de l’Algérie après lui avoir prêté main-forte dans le prétoire, n’était que toc et jobardise affectée.

http://www.huffingtonpost.fr/mohamed-sifaoui/algerie-quand-des-gouapes_b_4801361.html

Publicités

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Hommes du système. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Sifaoui voit rouge et crache sur tout ce qui bouge

  1. reinventdz dit :

    Il faut comme même lui rendre hommage pour avoir réussi à monter un répertoire d’insultes aussi riche et aussi raffiné.

  2. mohamed dit :

    sifaoui le journalite de toufik ….tous les masques sont tombés de toutes ces taupes qui nous infesté l’existence
    j’espere que quelqu’un aura la presence d’esprit de lister ces canailles en attendant qu’un jour des comités populaires occupent les bureaux locaus des dairas ,des wilayas du DRS ses casernes et le bureau de toufik lui meme et que justice soit faite pour deterrerles dossiers et fichiers qu’ils ont montés sur les honnetes citoyens

  3. Ouas Ziani dit :

    EEG
    « Je crois qu’il est temps d’exiger des intellectuels, les vrais, qu’ils prennent leur plume ; qu’il est temps de demander aux journalistes, les vrais, qu’ils écrivent billets, articles et éditoriaux pour dénoncer l’infâme et le vulgaire »
    Je vois que dans votre billet, vous l’avez intelligemment pris au mot.

  4. Ait Hamza dit :

    Regardez cette ordure comment il conseille les sionnards pendant le bombardement de Gaza :

  5. Le bougnoule de service, le delateur attitré, la marionnette du DRS , le mouchard des services français, l’ indic des generaux, la balance au service des islamophobes, le nounours des racistes ,l’ amuseur des plateaux de tele sioniste française, le traitre infame,Le perfide ,il egorgerait sa propre mère our une liasse d ‘euros, tout cela pour de l’ argent ,rien que pour l’ argent et en plus il est con et heureux de l’ etre , le sifaoui, les français le meprisent , se servent de lui et il ne le sait pas .Je crois meme que ses ancetres ont des origines juives.Un rat ne sait pas qu’ il est un rat.c’ est sa juste punition.

Les commentaires sont fermés.