Quelques commentaires sur le mandat d’arrêt du général Hassan

Entre blackout criminel et silence nuisible

Lourde ambiance que celle de l’annonce du mandat d’arrestation du général Abdelkader Aït Ourabi, dit Hassan, ex-directeur de la lutte contre le terrorisme. Alors que cet évènement est spectaculaire, historique, les médias privés sont restés étrangement muets. D’habitude, ils sont prompts à transmettre les scoops sécuritaires et les scandales de corruption éclaboussant, selon eux, le clan présidentiel.

1. Que signifie le silence de la presse privée? Le scoop explosif d’Echorouk sur le mandat d’arrêt a été diffusé le 20 février. Deux jours après, c’est encore le silence radio dans les camps de la presse réputée proche de rab Edzayer. El Watan et cie sont dans une torpeur profonde. Ils n’ont pas informé leurs lecteurs. Sont-ils gagnés  par la panique? Il s’agit pourtant d’accusations graves, de constitutions de bande armée par le général Hassan. La création d’un faux terrorisme qui a tué des milliers d’innocents, n’est-elle pas un crime contre l’humanité? Comment peuvent-ils rester aussi insensibles à cet évènement?

2. L’absence de communication du ministère de la Défense, dans ce contexte trouble ne sert pas sa cause. La Défense doit accompagner ses mesures courageuses avec des communiqués fermes et clairs pour couper court aux mauvaises langues et mettre en garde les trublions contre les tentatives de déstabilisation du pays ou les atteintes à l’armée.

3. Le MDN gagnera en crédibilité en intervenant médiatiquement avec ses hommes pour tirer au clair le contexte dans lequel il a été amené à prendre les mesures drastiques et imposer les changements au sein de ses structures.

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans armée, DRS, Presse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Quelques commentaires sur le mandat d’arrêt du général Hassan

  1. argazz dit :

    Un peu trop simple : Bouteflika balance les ripoux (chakib and co) et Tous-flics balance hassen terro. Egalité.

  2. argazz dit :

    La solution je l’ai Chergui. En France les centristes ne règneront point à moins qu’il s’agirait d’un roi réinventé. En Algérie, nous resterons sur le mode est-ouest tu sais pourquoi? Hussein-dey régent d’Alger avait remis les clefs d’Alger au colon croyant que la France ne relierait jamais l’est du pays à sa régence. L’émir Abdelkader s’étonna quand les portes de fer furent cassées dans la région de oulad sidi brahim (Bordjbouareridj) après la défaite de Salah Bey.
    Le centre a failli cher chergui.

  3. argazz dit :

    Tu sais quoi Chergui? Je m’étais dis que faisait Le chef du renseignement Algérien au Pentagone le fameux jour du 11 Septembre 2001? Nous avons les mêmes coutumes que les américains quand il s’agit de manger une pizza : le couteau et la fourchette sont bannies et c’est avec la main que l’on se sert cette bonne pâte.
    Sur un autre registre je me dirai pour me consoler qu’en 1357, Abu Inan Faris accuse Ibn Khaldoun (à Fes et donc au Maroc) de participer à un complot contre lui visant à réinstaller Abû `Abd Allâh sur le trône de Bougie. Ibn Khaldoun l’explique par une intrigue de cour causée par la jalousie et menée par certains courtisans de Fès.
    J’abrège pour rappeler que l’illustre Ibn Khaldoun n’a jamais élu un endroit calme au maghreb même s’il y avait écrit son introduction. Et puis soyons sérieux nous avons juste 50 ans d’indépendance et nous sommes essoufflés. La route est encore longue. Très très longue.

  4. Zidni Ilman dit :

    Non nous avons toujours ete libre, nous sommes juste en paix avec les etrangers depuis 50 ans, alors à defaut de faire la guerre aux autres nous la faisons entre nous, c’est depuis la nuit des temps, c’est notre histoire, quand nous trouvons pas un ennemi à combattre on s’entre-tue, cette terre a toujours ete riche et le sera pour toujours, ainsi a voulu Allah, il y a ceux qui préfèrent les guerres fratricides (pas moi) et ceux qui préfèrent combattre l’étranger (moi).

    Sinon ne s’agit-il pas de ce Hassan que le MAOL avait cité à une époque sur son site (je ne retrouve plus la partie concernant ce fameux Hassan) qui portait la barbe et qui récitait le coran et le Hadith aux torturés du FIS en les torturant, puis aller dégoupiller une canette de bière?

    Si c’est lui nous allons bientôt entendre parler de Nacer El djen alors?

Les commentaires sont fermés.