Mme Abbar, une Algérienne acquise aux généraux Bentalha, charge Bouteflika sur les colonnes d’El Watan

dsdfdgf199

«Si un homme te menace, dors sur tes deux oreilles. Si une femme te menace, ne ferme jamais tes yeux.» Adage algérien

ghfhkghjkghjLa presse privée s’en donne à cœur joie. En plus des journalistes inféodés, les journaux proches du DRS amplifient à tout vent les griefs, les actions et les slogans des opposants au 4e mandat. Jamais ils n’ont montré le même engagement pour les opposants à l’omnipotence du DRS. Depuis quelques semaines, ils ouvrent à qui mieux mieux leurs colonnes à une foule d’énergumènes déchaînés indignés par la candidature de Bouteflika. Les relais du général Mediène profitent de l’aubaine du tumulte et de la complicité des journaux, se fondent dans la foule des gens sincères et exécutent leur mission avec une cruelle simplicité. Ainsi «les honnêtes» citoyens défilent-ils sur ses journaux «libres» pour descendre en flamme le président et torcher en passant les crapuleries et les crimes du DRS sur le dos de Bouteflika.

Parmi ces plaignants «innocents» qui gonflent indûment le front du refus, une femme s’est singularisée par une «lettre ouverte» publiée gracieusement par El Watan, hier, le 2 mars. D’ailleurs, elle avoue elle-même s’être singularisée à chaque échéance… Certainement, sa conscience et ses principes patriotiques lui dictent de crier plus fort que les autres, mais, on le comprendra à la fin de sa lettre, elle milite toujours du côté où souffle le vent du pouvoir… Après avoir soutenu «contre vent et marée» Bouteflika et œuvré comme une diablesse pour son intronisation en 1999 et sa reconduite, en 2004, elle vient aujourd’hui avouer s’être fourvoyée et lui demander de quitter gentiment la présidence.

Madame Abbar, c’est le nom au bas de l’article, s’est distinguée cette fois avec des révélations théâtrales, un réquisitoire virulent et un égocentrisme mettant en valeur sa propre personne. Le tout livré sur un fond de ressentiments nés d’une frustration plutôt qu’une déception, et un ton acariâtre digne des harpies de la mythologie grecque. Il est inutile de gloser sur tout le contenu de sa lettre qu’elle avait, dit-elle, envoyée à Bouteflika avant de la publier. Deux éléments suffisent pour deviner pour qui elle roule et pourquoi le journal de Salima Tlemçani et de Mohand Aziri a décidé de lui accorder ses colonnes. Les deux éléments ont trait au rapport du président avec les généraux et sont autant d’appels du pied qu’elle leur fait.

Mme Abbar colporte une rumeur – elle reconnaît elle-même qu’il s’agit d’une rumeur- et l’utilise pour accuser publiquement le président d’être l’instigateur du livre «La sale guerre» de Habib Souaïdia. Tout en laissant entrevoir son côté éradicateur, elle montre avec cette insinuation cousu sur fil blanc une malveillance qui frise l’hystérie et la divagation. Elle prétend aussi qu’elle a rencontré en personne le président Bouteflika en Suisse en 1993 et il lui aurait confié que les généraux «nous méprisent tous». La confession douteuse insinue une répulsion du président à l’égard de l’Institution militaire.

Enfin, Madame Abbar a beau parler de son attachement à l’Algérie, elle n’en verse pas moins dans le tribalisme étriqué réveillant les démons du passé. Sa lettre loin d’éclairer l’opinion publique, a plutôt l’allure d’une mise en garde contre le clan du président : le 4e mandat sera troublé par une agitation ou une insurrection en Kabylie. Madam Abbar s’est donné un mal de chien, prétend-elle, pour promouvoir les précédentes candidatures de Bouteflika en Kabylie. Aujourd’hui, elle inverse la vapeur : elle incite cette région au soulèvement quitte à l’embraser et étendre le feu à toute l’Algérie. Bien sûr, tout cela sous l’œil bienveillant d’El Watan et de rab Edzayer.

http://www.elwatan.com/contributions/quittez-dignement-le-pouvoir-monsieur-bouteflika-02-03-2014-247601_120.php

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Mme Abbar, une Algérienne acquise aux généraux Bentalha, charge Bouteflika sur les colonnes d’El Watan

  1. Ait Amar dit :

    VERS UNE ENIEME TRANSITION « DEMOQRATIQUE »…..CONDUITE PAR LES GENERAUX ? .

    ——————————————–
    (:
    Echergui

  2. Ouas Ziani dit :

    Une simple dalila ou la porte-parole des dalilates ?

  3. harraga dit :

    y aurait il dans sa region kabylie des generaux drs comme le general hassan qui auraient detournées des armes pour leurs armées priveés faites de mercenaires recutés dans le peuple qu’ils ont depouillé de toute dignité de trouver un travail et qu’ils ont affamé ?

  4. aghilas-koseila dit :

    azull fellawen,
    on veut un changement et une revolution. enfer d’un autre mieux que le paradis de boutef. boutef et ses decideurs ont detruits la fibre de ce pays sur le dos des delabrés que nous sommes….
    – cette dame ou etait-elle lorsque il y avait des orgies a annaba…!!!
    – canardage en kabyle..!!!
    – bravade dans tout le pays..!!!
    -ou etait -elle lorsque les ressources du pays bradés ,,des dilapidations…!!!
    _ entrain de soutenir ce dictateur d’un autre avec sa junte…!!! alors assez vous tous ou toutes les memes.vous ne pleurnichez pas pour ce pauvre bafoué avec votre cauionnement. mais vous pleurnichez vos interets qui perd pied marin dans ce navire algerie dans la haute turbulence…
    – alors on en veut plus ni de vous ni de ces marionnetes qui gouvernent injustement soutenus egalement pour des interets inavoués par une maffia locale et une maffia de la gaule-romaine..
    -la suisse ,les invalides…il fait bon a vivre…!!!
    – dans lnotre teneré (sahara),dans nos montagnes (idhourar),dans louthan (plaines). les gens se debrouillent comme ils ou elles peuvent et souffrent en silence…!!!
    – pour cette dame ,boutef,lesdecideurs de l’ombres d’ici et d’ailleurs nous sommes la derniere roue de charette…!!!
    alors assez d’hypochrisie..!!! l’histoire et la loi divine rattrappent les amnesiques…!!!
    en fin les bougres que nous sommes ;on prie chaque jour que dieu nous delivre de ces charlatans et de mauvais pasteurs…!!!
    tanmirt ar timlillit

Les commentaires sont fermés.