Après la purge du DRS, Bouteflika s’offre un moment de transport mystique

dsdfdgf209

hdfhRien ne l’arrêtera désormais. En quinze ans de règne, il a créé devant lui un boulevard politique. Une voie plus vaste que l’autoroute est-ouest. Il n’y a pas un chat qui y rode. Tout le monde s’est incliné.          

Les plus grands barbares du DRS, les immortels terroristes de l’anti-terrorisme, la crème de l’intelligence et du renseignement l’ont regardé passer comme une vache qui regarde passer un train. Désarçonnés, ils se sont inclinés devant lui; l’impotent. Bouteflika ne veut pas quitter le pouvoir en si bon chemin. Si près du but. Débarrasser l’Algérie de l’incarnation du mal et la source de la médiocrité. Il est investi d’une mission qui transcende l’Algérie et les élections. En attendant, l’esprit entre ciel et terre, le corps libéré de la pesanteur, il s’extasie dans une volupté spirituelle intense et se prépare mentalement pour la suite avant le voyage ultime… Rares sont ceux qui comprennent ses émotions et ses pensées grandioses qui lui traversent l’esprit en ce moment. Rien ne l’arrêtera. Sauf Dieu.

Si vous ne l’avez pas déjà remarquez, un des deux semi-remorques Volvo est conduit par Gaïd Salah et l’autre par Abdeghani Hamel. La symbiose de l’équipe de l’Elu est totale. Sous sa conduite, le concours de leur génie a permis à l’Algérie d’atteindre la perfection de la stabilité et le synchronisme sublime du mouvement d’équilibre instable…

Pour goûter au transport de Bouteflika et entrer dans la 4e dimension dans laquelle il plane, il est conseillé d’utiliser la fonction d’ambiophonie si disponible.

Publicités

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Allegoria & caricature, Vidéo. Ajoutez ce permalien à vos favoris.