La mafia des généraux expliquée par Canal PLus… aux nuls

dsdfdgf213

Caricaljhj (17)

Dilem aussi explique la corruption militaire pour les nuls.

Le général Hocine Benhadid, en ancien ministre de la Défense oublié faute d’avoir accompli un exploit militaire ou un progrès notable dans l’industrie de l’armement, dont l’Algérie lui serait redevable, avait vociféré de graves accusations de corruption contre Amar Saadani, contre Saïd Bouteflika et tout le clan présidentiel. Le général Mohand Tahar Yala, lui aussi, sans retenue, soutient depuis quelque temps que le 4e mandat est une farce de la mafia qui entoure le président. Mohamed Chafik Mesbah, l’ex-colonel du DRS, n’est plus à présenter. Sur ce registre, il est un des pionniers. Quand il ouvre la bouche, c’est pour accabler le cercle de Bouteflika avec les affaires et laver à grande eau, son ancien patron. On peut continuer ainsi longtemps à égrener le chapelet des personnalités militaires ou politiques qui sont montées au créneau pour sauver l’Algérie de la corruption institutionnalisée.

Les accusations de corruption pleuvent à verse. Elles sont proférées avec véhémence et exubérance par un grand nombre d’opposants, appartenant à tous les courants politiques et idéologiques. C’est à se demander quel est le secret de cet admirable courage et cette incroyable liberté d’expression. Est-ce un courage indomptable, une conscience vivante qui sont revenus de très loin, ou s’agit-il d’une force mystérieuse qui visite notre pays une fois par siècle et lui permet de déplacer les montagnes et changer le cours de l’histoire?

Ni l’un ni l’autre, il ne faut pas rêver. La chaîne Canal Plus a, sans le vouloir, apporté une explication terre à terre lors d’une enquête réalisée et diffusée durant le premier mandat de Bouteflika, le président qui a hérité le banditisme des généraux. A ceux qui ont déjà oublié la corruption née à l’époque de Liamine Zeroual, où le pouvoir des généraux a atteint son apogée, où ils jouaient à découvert les premiers rôles sur la scène politique, et qui, aujourd’hui, propagent l’idée que la grande corruption est née sous le règne de Bouteflika, l’enquête de canal Plus serait un bon remède. Elle traitera leur amnésie en un rien de temps si tant est qu’ils ne soient pas, de plein gré, les instruments d’une certaine propagande qui en veut à mourir aux hommes du président pourris ou non.

L’enquête de la vidéo en annexe a mis le doigt sur de grandes affaires de corruption, elles impliquent des généraux très connus, qui étaient au cœur du pouvoir. Ils ont tous échappé à la justice, au harcèlement médiatique et aux accusations des opposants politiques qui aujourd’hui bombent le torse contre le système Bouteflika. En comparant la corruption qui faisait rage à cette époque et celle d’aujourd’hui, on n’est frappé par la différence des réactions qu’elles ont suscitées. On passe du silence radio au tollé général. Quand il s’agit de la corruption des militaires, les «messieurs propres» font profil bas et disparaissent de l’écran radar.

Chiche M. Yala. Vous qui semblez le moins perfide de tous ces militaires qui se sont recyclés dans les médias et la politique et remplissent le ciel avec leur intransigeance, exigez le départ des généraux sur qui pèsent les soupçons de corruption comme vous le faites avec Bouteflika et ses amis. Appelez haut et fort la justice à ouvrir des enquêtes. Vous ferez d’une pierre deux coups et vous prouverez votre courage, intégrité. «Just do it» et le peuple vous soulèvera sur ses épaules.

Tout ceci pour dire qu’avec Bouteflika ou non, l’Algérie restera otage des militaires et de leur cupidité. La corruption kayna kayna tant et aussi longtemps que les hommes politiques authentiques ne font pas face à leurs responsabilités.

http://youtu.be/_zQN2L1AzuU

La même vidéo avec un autre lien au cas où l’une des deux sera supprimée pour une raison x ou y :  http://youtu.be/1q9y0fXBBIQ

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Affaires judiciaires, armée, Économie, Vidéo. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La mafia des généraux expliquée par Canal PLus… aux nuls

  1. aghilas-koseila dit :

    azul fellawen,
    surement ce que vous dites est juste.avant la revolution et pendant la revolution il y eu des detournements et corruption…
    -l’ere de boumdedienne il y’en a eu avec zougar et les autres,idem pour l’ere chadli des scandales a grande echelle…
    -egalemen zeroual avec son betchine a defayé les chroniques avec journeaux acil,ses frasques..
    -enfin avec boutef c’est la corruption a tous les niveaux a la barbe de tout le monde…des orgies de annaba, aux banques americaines,suisse,doha et la belle france-romaine….
    de tous ces presidents corrumpus,notre cher boutef reste le plus corrumpu de tous et le plus corompteur de de tous…le pouvoir corrumpe et le pouvoir absolu corrompe absolument…
    gere l’algerie comme un janissaire avec ses zmala…

Les commentaires sont fermés.