L’Hippopotamus de Val Hydra testé avec la langue de Val-de-Grâce

dsdfdgf230

xbfhdfjghjVal d’Hydra, Hippopotamus, le cahier de Clochette, filet de sole à la Plancha, des brochettes provençales, le Pavé Rumsteck. Des plats high pour 170 000 et 85 000 centimes. Ils ne sont pas à la portée de n’importe quelle bourse, je ne risque jamais de mettre les pieds dans ce hippo machin. Mais c’est beau, ça a l’air succulent et, osons le dire à contrecœur, une présence et une présentation indispensable. Ça tire vers le haut. La critique gastronomique laisse par contre un goût amer.

La bouillie linguistique traduite en fatras de questions sans réponses. Qui est-ce Clochette, Algérienne ou Française ? Une richesse, une division? Pied-noir ou une «Kera». Algérie-Focus ou France-Focus? Le High culinaire ou les plats raffinés plus par leur titre et leur aspect extérieur que par leur contenu, ne peuvent-il pas être arabe? Est-ce un effet direct et voulu par «Belkeir» et les DAF? Ou bien, est-ce un effet pervers imparable de l’intrusion d’un Marmita dans la vie publique? Peut-être est-ce la faute à l’imam qui ignore les noms des fleurs, des oiseaux et des arbres qu’il croise tous les jours? Le peuple est-il guidé par des ignares et personne ne le sait, justement parce qu’il est mort et parce qu’il participe à la mort de sa langue? Est-ce une histoire de bras cassés d’une certaine élite et des enseignants qui ne produisent rien ou le lambinage d’un Ould Khalifa ou son successeur, obnubilé par le pouvoir?

Vivement un président du sud algérien, peuple à la langue pure et à la fierté immaculée.Un préjugé peut-être faux, enrobé par un espoir mince. Il saura faire quelque chose pour la vulgarisation de la langue officielle. Même approximative, nous vivront mieux. Sans effacer le français, notre repère nécessaire pour la logique et le rationnel. Hélas. L’autre jour, un ministre, trop heureux d’être ministre, avait dit en arabe : «Bouteflika est une grâce d’Allah. Nous devons en remercier Allah…» Propos indicibles, indigestes et ridicules en français, la langue d’un pays qui a construit Val-de-Grâce à la force des bras et à la grâce de la raison.

On a testé : L’Hippopotamus – Val d’Hydra, Alger

https://fr-ca.facebook.com/pages/Cahier-de-Clochette/169616496561015

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Société. Ajoutez ce permalien à vos favoris.