Le général M’Henna Djebbar a tenté sans succès une sortie du territoire national

2dr58wedfo1

Les anciens des forces spéciales de M'henna Djebbar : «Yal khawa, el patron entaâna est refoulé à l'aéroport. ¸A sent pas bien. Que va-t-il nous arriver...»

Les anciens des forces spéciales du DRS : «Yal khawa, M’Henna est refoulé à l’aéroport, Aït Ouarabi est sous contrôle judiciaire . Ça sent pas bon. Que va-t-il nous arriver…»

L’information fut rapportée par un média proche des sources sécuritaires. La question en titre est légitime si l’on songe au poste important qu’occupait naguère le général M’Henna Djebbar. L’ex-patron de la DCSA, la sécurité de l’armée, a tenté une sortie à l’étranger via l’aéroport Houari Boumediène, jeudi matin. Il voulut se rendre à Paris. Il fut intercepté et sommé de ne pas quitter le pays par la police des frontières. Après un moment de cinéma où il feignit la surprise et l’indignation, il prit son mal en patience et rebroussa chemin, la tête chargée de questions, de dépit et de doutes.

Drôle d’incident pour un ex-responsable de la sécurité de haut calibre sensé calculer ses pas au millimètre près. Difficile de croire qu’il ne connaissait pas l’ordre d’interdiction de sortie du territoire. En temps normal, la sortie d’une telle personnalité est planifiée de bout en bout par le DRS et les services de sécurité. Il devait même prétendre à une escorte jusqu’à l’embarquement au pied de la passerelle. L’empêchement qui lui fut signifié par la PAF peut être interprété comme une volonté de sa part de voyager incognito, sans la connaissance des autorités militaires. Il comptait sur sa réputation peut-être. Pourquoi voulait-il filer à l’anglaise? Se sent-il menacé en Algérie?

Les connaisseurs du système algérien ne manqueront pas de s’interroger sur cette étrange interdiction, M’Henna Djebbar est habitué à l’impunité et jouit d’un soutien indéfectible de l’homme le plus puissant de l’Algérie. Pour certains, il y aurait entre eux un pacte de sang que les montagnes ne peuvent ébranler. Que se passe-t-il alors au DRS? L’organisme qui fait la pluie et le beau temps, est-il en train de se disloquer? Y’a-t-il des fêlures dans le corps de la sécurité? Le général M’Henna Djebbar, pour avoir participé à la sale guerre et pour avoir été l’un des généraux les plus sanguinaires, est une boîte noire trop dangereuse. Le laisser partir à l’étranger serait peut-être une folie pour certains… Est-il soupçonné de quelque intention félonne? Une vengeance de sa brusque mise à l’écart? Pense-t-on qu’il irait jusqu’à donner à la France des informations sur le dossier de Tibhirine ou marchander d’autres avec le pouvoir algérien? Est-il toujours fidèle à Rab Edzayer?

Dans le pays du DRS, ça sent le cramé à des lieues à la ronde. Déjà que le bruit sur la défection du général Abdelkader Kherfi et sur son allégeance à Bouteflika a fait le chou gras des observateurs, que la mise sous contrôle judiciaire du responsable de la lutte antiterroriste, le général Aït Ourabi, a été reçue tel un séisme de grande magnitude, le nouvel incident risque d’amplifier les folles rumeurs et d’alimenter les sombres prédictions. Rab Edzayer, a-t-il été neutralisé, ne peut-il rien pour ses généraux? Ou, au contraire, les a-t-il lâchés délibérément? Si l’on croit la thèse de l’activiste et analyste Djameldinne Benchenouf pour qui le service de renseignement est en perte de vitesse et que le général Mediène lui-même est en train de liquider ses anciens faucons et les jeunes loups, l’interdiction faite au général M’Henna n’est pas l’œuvre du clan présidentiel. D’où la surprise…

 

 http://www.alterinfo.net/notes/Algerie-Un-general-empeche-de-quitter-le-territoire-national_b6492772.html

 

Advertisements

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans DRS. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le général M’Henna Djebbar a tenté sans succès une sortie du territoire national

  1. LAMINE dit :

    on ne trouve cette information nulle part en dehors des journaux electronique que je crois etre des sites de fausses propagande

Les commentaires sont fermés.