Le journaliste Adlène Meddi s’inscrit en faux et répond

2dr58wedfo29 fhfhfhdgh66587

Merci pour votre commentaire. Deux précisions:
1. j’ai toujours, depuis des mois, pointé du doigt la complicité DRS-Présidence dans l’élaboration du scénario du 4e mandat. Je n’ai fait que rappelé la solidarité d’intérêt entre la police politique de Mohamed Mediène et le clan présidentielle, la résilience de la troupe et je n’ai jamais nourri d’espoir à ce que cela change. Ce n’est pas la police politique qui apporter le changement en Algérie, au contraire, elle est là pour maintenir le statu quo.Revenez à mes papier « Bouteflika-DRS : la guerre qui n’a pas eu lieu » I et II.

2. quand j’ai parlé des enquêtes sur le DRS, j’ai dit lors de cette conférence (le lien audio complet ici : http://www.desirao.com/video/nDHAAIsvVRk/ACDA-Dbat-Adlne-Meddi-22-11-2013-Etre-jeune-journaliste-aujourdhui-en-Algrie.html). j’ai expliqué que j’ai fait une enquête sur la police politique et sa présence éhontée dans les différents secteurs, j »ai aussi écrit des dizaines de papiers condamnant les disparitions forcées et la torture dans les CTRI et ailleurs.

C’est la première fois que je répond à un site, car je respecte voter site et ‘j’ai voulu apporter ces précisions.

Merci.
Adlène Meddi

Article mis en cause :
Il a fallu au journaliste Adlène Meddi une fraude électorale pour imputer une conduite criminelle au DRS…

 

Publicités

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Contribution, Presse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.