Un mode de gouvernement imaginé par un Algérien

2dr58wedfo32

Par Zidni Ilman

dgfjgjdgj2r55rVous pouvez avoir une dent contre qui vous voulez, cela ne me dérange absolument pas. Je m’oppose aux clichés, aux procès d’intention et à l’insulte.

Je ne suis pas du RCD, mais je respecte beaucoup Said Sadi, pour son passé en tant que militant, et ses positions actuelles même si à un moment il a été manipulé croyant qu’il manipulait, quand il s’en est rendu compte c’était trop tard.

Je respecte Da Lhocine, c’est une grande figure du militantisme algérien, j’écoute avec beaucoup de respect ce qu’il dit.

Par contre, je ne respecte pas les gens qui s’achètent ou se vendent, qui ont un prix. Il y en a beaucoup, malheureusement en Algérie. Louisa Hanoune, entre autres (j’écris son nom, car c’est une personne publique, je rajouterai, aussi et en plus de ce qu’a écrit le lecteur Koceila, sa fameuse villa à Hydra octroyée par…), ainsi que des pans d’islamistes qui ont retourné leur(s) veste(s).

Pour revenir à ce que vous écrivez, j’aimerai savoir ce que vous proposez pour l’Algérie, vous personnellement, car la solution pour notre pays est sue et connue : le pays doit être gouverné par les représentants du peuple, ce n’est que comme ça que nous aurons un consensus, une paix et une justice sociale véritable boom de développement économique et humain, c’est ce que dit Ali Belhadj, en quoi cela inquiète-t-il votre personne et les janvieristes?

Ceci étant la clef de notre issue, c’est au peuple de décider à qui octroyer sa confiance. Vous avez le droit de faire par la suite toute compagne électorale pour influencer le choix du peuple, mais nous devons et nous pouvons avoir des élections totalement limpides et transparentes, c’est notre combat, c’est ce que veut Ali Belhadj, il ne veut pas d’un roi de la république : Famille Bouteflika, le nouvel ordre Bouteflika.

Alors qui sera le représentant du peuple, c’est le peuple qui en décidera, aussi inculte ou intelligent soit-il. C’est la loi de la démocratie: LA MAJORITÉ prend pacifiquement le pouvoir.

Est-ce une totale démocratie qui vous dérange? Quelle démocratie souhaitez-vous alors? Une démocratie sélective? Une démocratie de caste? Nous y sommes pleins dedans depuis 1992.

A la française ou plutôt à l’occidentale? C’est plutôt la dictature de la démocratie, on ne doit pas sortir du cercle qui est formé, une démocratie judéo-chrétienne, cette démocratie est contraire à nos valeurs, nous n’avons pas traversé les mêmes conflits et nous ne sommes pas tendancieux à l’extrémisme et à la xénophobie. Sinon on peut faire une démocratie amazigho-islamique, il faut la définir par contre.

A la turque? Oui, mais notre armée n’est pas patriotique, nous avons une armée de corrompue.

Une démocratie scandinave? Notre société n’est pas aussi homogène, mais surtout pas aussi instruite au point d’accepter la solution même de son contradicteur.

Démocratie américaine? L’hypocrisie en démocratie, la seule considération est l’argent puis la patrie.

Vous voulez connaître ma conception? Je vous schématise?

Au moins à l’indienne alors, la plus grande démocratie au monde, avec un système de partis pluralistes, avec un contre-pouvoir: justice,liberté de la presse…respect des minorités, accepter nos diversités culturelles et/ou religieuses, débats et compromis.

Par contre, nous sommes capables de créer notre démocratie, avec ces mêmes valeurs et plus, nous pouvons mettre en place des valeurs intrinsèques, non pas la Constitution, elle ne doit pas exister c’est un leurre, ce sont toujours ceux qui l’imposent qui la violent, nous pouvons être les premiers à mettre le code d’honneur intrinsèque ou le peuple puis l’armée, une fois nettoyée, seront les garants, de faire le serment de la respecter avant de s’engager e d’accepter ces valeurs, simples. souscrire dans cette loi du peuple:

– 1 seul mandat et jamais plus.
– 1 mandat de 4 ans et pas plus.
– Jamais de présidents militaires ou ayant pris les armes (un pur civil).

Cela suffira, quelle que soit la tendance du président, il ne pourra pas se présenter une 2e fois. Quelles que soient les lois proclamées par ce président, elles peuvent être changées si le peuple le désir.

Voilà pourquoi aucun parti ne me fera peur et aucun extrémiste ne pourra sévir, seul le peuple décide de son sort!

Voilà ce que j’ai entendu et appris d’Ali Belhadj.

A t-il changé? Oui il a mûri et a compris que les lois ne s’imposent pas, mais ils s’embrassent.

Ce billet est venu en réponse à : Bouteflika et les militaires ont violé la Constitution,

Advertisements

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Contribution, Forums, Islamisme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Un mode de gouvernement imaginé par un Algérien

  1. Zidni Ilman dit :

    Suis-je un fidèle admirateur de Ali Belhadj? Non pas à mon humble avis, c’est un humain, comme je l’ai déjà dit, il se trompe et peut avoir raison, je suis plutôt dévoué au mieux que je puisse à ma religion, ma patrie et mon peuple, je partage beaucoup de point de vue avec lui, mais je m’oppose aussi à beaucoup d’autres, je partage avec lui beaucoup de constantes, et je ne suis pas d’accord avec lui avec d’autres points.

    Je pense que nous, en tant que musulmans croyants, devons avoir le saint coran et la sunna en tant que références majeures, l’essentiel se trouve dans la justice sociale, le partage des richesses, les valeurs fondamentales de la société, le droit de chaque humain (algérien) au respect, à la propriété, à la dignité, morale, physique et matériel.

    Je le concède que ce qui fait peur à beaucoup de musulmans est l’interprétation, cependant, ce que je rejette est que beaucoup pensent que son application doit être faite par Ali Belhadj, comme s’il était son représentant sur terre.

    Si je dois passer en revue l’essentiel, de notre religion, pour créer la justice, la paix et la sécurité, ainsi que la richesse, beaucoup seront en osmose avec cela et seront heureux de le trouver dans notre religion, par contre, la grande crainte va vers les libertés individuelles, et c’est là ou commence l’amalgame, c’est normal, c’est là ou prêche les ennemis.

    C’est pour cela que Mohamed Said a été tué en Algérie et le courant aljerianiste (الجزأرة) a été pourchassé, et ses principaux cadres assassinés, car il s’agit d’un courant d’intellectuel, qui au lendemain de la victoire des législatives du FIS a tenu à tranquilliser la société contre ce genre de crainte, et à donner des assurances que les libertés individuelles telles qu’elles étaient en 1992 le resteront, aucune obligation ne sera faite sur le plan vestimentaire ou autre.

    Le fondement de la pensée islamiste est la JUSTICE, le but est de faire un décollage de la nation vers des lendemains meilleurs, vers une totale et globale indépendance, pêle-mêle, sur le plan économique, social, culturel, scientifique, militaire, technologique, sportif…..au moins à la turque, sinon pourquoi pas notre propre modèle, nous algériens sommes capable d’être leader et pionnier dans ce que nous entreprenons, n’oublions pas que nous avons eu Malek Benabi et avant lui Ben badis.

    Savez-vous qu’en proportion l’Algérie est un des plus gros importateur de whisky, et est un très gros marché de consommation de drogues dures et douces, qu’un fléau se répand à grand pas: la prostitution, que le crime bat des records jamais égalés depuis des siècles, que l’arnaque et le vol n’a de telle que les films égyptiens ou américains, à tel point que les algériens ont perdu le sens de la confiance, le kidnapping, la pédophilie, sont en croissance exponentielle, c’est cette liberté que vous voulez préserver?

    La pudeur en Algérie est une grande valeur, beaucoup de femmes fument mais préfèrent être discrètes, c’est leur liberté, faut-il s’exhiber pour se sentir libre?

    Nous ne pouvant pas créer une société parfaite, c’est une utopie, mais nous devons empêcher que la société ne soit gangrénée, en occident, il y a un retour vers les valeurs fondamentales, du patriotisme au nationalisme, de la laïcité vers la chrétienté, du sophistiqué vers la nature, du matériel vers le spirituel, nous devons empêcher notre dérive vers la décadence puis vers la déchéance.

    Pour revenir à Ali Belhadj, il a parlé d’une république, il s’oppose à l’émirat car le pouvoir d’élire revient au peuple et ne doit être hérité, il n’a jamais parlé de pouvoir absolu ou à vie, il a par ailleurs cité comme référence les dernières paroles de Omar (r) avant son assassinat, il a parlé d’une justice, indépendante, plus forte que le souverain…

    Pourquoi parler d’une constitution, les USA n’en ont pas, des lois fondamentales restent inchangées depuis la déclaration d’indépendance de ce pays, pourquoi ne pas faire autant, et mettre en place des textes préservant la liberté des citoyens.

    C’est le peuple, à travers une élection libre, indépendante et représentative de son assemblée constituante qui décidera de ses lois, ce que disent les fidèles de Benhadj n’est pas ce que dit le peuple, à leur honneur ses fidèles ils ne cachent pas leurs pensées, qui veut les embrassent et qui n’en veut pas les rejettent, mais ce n’est pas pour autant l’avis de tous islamistes, et ce n’est pas cette poignée de fidèle qui fait la masse.

  2. Tant qu'il y aura google image. dit :

    1- Oui Ali Belhadj, tout comme moi même, souhaite et réclame l’établissement de la chariaa, un musulman ne rejette la loi divine que par ignorance. J’ai été claire lors de mes posts précédents en revendiquant les lois islamiques sur le plan juridique, économique, financier, social et politique, je ne sais pas lequel des 2 vous inquiète, Ali Belhadj ou l’Islam, je crois que c’est plutôt le 2e.

    2- Le sujet le plus facile et le plus simple à défendre verbalement est les femmes, par contre factuellement les femmes en Algérie n’ont aucune réelles protection, la femme est encouragée à travailler, mais qu’en est-il face au harcèlement sexuel et ce qu’elle en subie, face à la ségrégation salariale, à l’octroi des droits que par les propositions indécentes, la femme est une bonne 2e épouse ou concubine, alors que même étant la 1ere femme elle n’a aucune protection, en cas de divorce elle se retrouve sans rien, en Algérie ils veulent donner une rente de 4000 DA aux femmes divorcées, quelle honte, au lieu de faire des lois pour les protéger, en cas de divorce, dans le travail, dans l’obtention des droits élémentaires,…

    Sachez qu’en Islam la femme a le droit de travailler, d’exercer le commerce ou de voyager, ce qui dérange est qu’elle ne sera plus un objet sexuel, ou un corps désirée, épargnez-moi svp votre défense des femmes, elles aspirent à plus qu’au droit que vous voulez bien leur octroyer et accorder: Le respect, vous n’en parlez jamais! Laissez-les se défendre toutes seules ce ne sont pas des mineures et vous n’êtes pas leur tuteur.

    Sinon dites-moi, à par le statut de la femme en islam, rien d’autre apparemment ne vous dérange, car c’est le sempiternel refrain, que deviendront les femmes, qu’en arrivera t-il aux femmes….

    Pour en finir Ali Belhadj n’est pas le représentant sur terre de l’islam. Si vous avez une critique à l’encontre de la chariaa elle est bonne à savoir, vous êtes, aussi, libre et respectable en critiquant Belhadj, par contre, je vous prie de ne pas jouer aux persécutés, comme si à un quelconque moment je vous demandais de vous abstenir de le critiquer, sachez encore que le pouvoir algérien n’a rien d’honorable de faire des lois en les piétinant, car la vraie justice c’est quand le fort (gouvernant) s’applique, à lui même, les lois justes.

  3. Mareg dit :

    @ EEC
    j’admire votre patience
    @ ZIDNI ilman
    Allah izdlek el ilm oua qawi imanek!

Les commentaires sont fermés.