Interrogation d’un internaute et réponse

rtyeryertyLwanes dit :

@El erg echergui.
Vous concluez par  » Je vais faire inchallah un 3e a propos pour préciser cette ligne éditoriale.  » !!!!Voila tout est clair! tout est dit!!! sous prétexte de respecter votre ligne éditoriale vous vous trahissez , …..évidemment que ce blogue vous appartient et cela vous donne-t-il un droit d’exprimer votre position tout en jetant l’anathème et le discrédit sur d’autres par de savantes et pernicieuses paraboles. Un démocrate (?) qui se contredit et qui se laisse berner par un pouvoir diabolique. Vous retombez dans vos travers sachant que vous avez reconnus que le pouvoir a manipulé, organisé, suscité et infiltré les islamistes qu’ il a parfaitement maitrisé(ce qui en droit absolu les dédouane des atrocités commises en leur nom) et aujourd’hui vous faites comme si toutes les manœuvres machiavéliques du pouvoir n ‘ont jamais existé. Quelle est la cause de ce revirement à 360 °?A qui profite le crime? Je devine votre réponse et je sais que quand on veut tuer son chien on l’ accuse d’ avoir la rage, Conclusion: on tourne en rond.Mais c’ est bien de nous avoir permis de connaitre le fond de vos pensées.On sait a qui on a à faire…………………….. un intégriste laïc.

@Lwanes
Votre réponse est respectable et surtout respectueuse. On y ressent les gens de bonne famille qui peut faire honneur à n’importe quel parti ou mouvement. Je dis ceci en raison des attaques indignes dont je suis l’objet de la part des « sympathisants de l’islamisme » chaque fois que j’écris sur Benhadj. Au lieu de débattre sur les idées, ils ne trouvent rien dans leurs cervelles hormis des insultes et des batata. Je ne parle pas des critiques qui sont légitimes et un droit, mais des agressions verbales gratuites. Bref.

Pour votre question. Pensez-vous que pendant qu’ils tenaient des discours virulents et excessifs, dangereux, arrogants,  Benhadj et Madani étaient infiltrés ou étaient sous influence «mentale» ? Non. Ils étaient pleinement conscients et responsables. Le combat du FIS contre l’injustice est louable, mais ce que réservaient ses leaders pour l’Algérie était contestable pour moi et faisait peur à beaucoup d’Algériens. Je trouve certaines revendications explicites de Benhadj dangereuses. Les intellectuels proches de  lui connaissent  ces dérapages et font mine de ne rien voir. Ils disent qu’ils ne sont pas obligées de tout accepter de lui. Mais ils laissent faire l’endoctrinement des masses. Ils fuient leur responsabilité d’éclairer ces mêmes masses. Leur position est semblable en tout points de vue à celles des intellectuels proches du pouvoir. Ils laissent faire une imposture en évoquant seulement le bon côté. Pourquoi se taire quand Ali Benhadj met en danger l’avenir de l’Algérie, quand il veut lever une armée de son propre chef et l’envoyer au Moyen-orient? Pourquoi se taire quant il dit que la charia doit être appliquée que la majorité le veuille ou non? Et pourquoi se taire et ne pas lui demander des comptes quand il dit rejetter la démocratie? Je n’invente rien, les vidéos sont là.  Ce qu’il dit est grave. Plus grave est votre silence.

Pendant la sale guerre, les islamistes armés qui faisaient la guérilla, par contre, étaient largement infiltrés et poussés sans le savoir vers l’extrême violence, poussée à commettre des crimes horribles. Les généraux sanguinaires en sont responsables. Des crimes contre l’humanité ont été commis au nom de l’Islam. Ceci est aussi intolérable et condamnable.

Je ne suis pas un laïc pour ma énième fois puisque je défends l’idée que nos lois peuvent s’inspirer dans certains aspects de la charia, mais pas intégralement comme le revendique Benhadj. Ce dernier a l’intention de nous renvoyer vers le moyen-âge : les femmes au foyer, les mains des voleurs coupées, les adultérins flagellés et d’autres lois anachroniques. Aussi, je ne veux pas qu’un chef de parti politique vienne me dire « Dieu a dit » et « prophète a dit ». Ça, c’est le rôle du prédicateur et de l’imam. Un président de parti politique ne doit pas avoir comme titre « cheikh » ; je dois pouvoir lui demander des comptes et je dois pouvoir le critiquer sans me sentir coupable devant Dieu. C’est l’amalgame dans lequel l’islamisme radical veut nous faire noyer.

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Forums. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Interrogation d’un internaute et réponse

  1. Lwanes dit :

    Merci pour votre courtoisie, je n’ai pas douté un instant de votre honorabilité et je vais vous surprendre en vous disant que je suis agnostique. A propos de l’islam et du coran en particulier dont je n’ai que de vagues connaissances, j’ai l’impression que vous ne saisissez pas l’importance du caractère sacré et par conséquent immuable (immuable) et perpétuel (perpétuel), des textes religieux.

    Belhadj ni personne d’autre, n’a de pouvoir pour les changer ou les modifier. Alors il me semble à moi personnellement que le problème n’est pas Belhadj, car si ce n’est Belhadj ce serait quelqu’un d’autre qui revendiquerait l’application intégrale et à la lettre du coran. Pour illustrer mes propos, je vais reprendre votre phrase qui prouve bien que ce que vous reprochez à Belhadj c’est d’appliquer à la lettre la charia. Vous écrivez : « Je ne suis pas un laïc pour ma énième fois puisque je défends l’idée que nos lois peuvent s’inspirer dans certains aspects de la charia, mais pas intégralement comme le revendique Benhadj. Ce dernier a l’intention de nous renvoyer vers le moyen-âge : les femmes au foyer, les mains des voleurs coupées, les adultérins flagellés et d’autres lois anachroniques. » Je vous poserais la question autrement : êtes-vous pour l’application de la charia telle qu’elle est prescrite dans le coran ? Votre réponse est bien sûr évidente, c’est non. Normalement, à partir de votre réponse tout débat devient inutile. Il n’est pas nécessaire d’en faire un problème de personne puisqu’‘il s’agit en fait de l’application de textes religieux et donc sacré. À mon avis, encore une fois, si un débat devait avoir lieu, c’est sur la question de l’application rigoureuse ou pas de la charia. Ça, c‘est la vraie question. Belhadj, comme des millions d’autres islamistes à travers le monde, n’est que l’expression de la charia pure et dure, l’interprétation des sourates et versets c’est encore une autre histoire, encore plus complexe. Cordialement vôtre.

  2. Izem dit :

    Je suis d’accord avec le fond de votre pensée. Mais votre est problème est que vous sous-estimez ce que vous appelez les masses, le fameux ghachi qu’il faut protéger contre lui-même d’intégriste comme Ali Benhadj !!!

    Ayez confiance en votre peuple et vous verrez tout ira bien… L’intégrisme laique ou religieux se combat avec un État de droit et rien d’autres…

  3. Khouya dit :

    Cher Erg Echergui
    Je ne remets pas en cause tout ce que vous dites. Une chose saute cependant aux yeux. Depuis un certain echange d’amabilites avec le journaliste d’El Watan Adlen Meddi, vous etes entres dans une champagne de seduction tout azimuth. Vous semblez presses de rattrapper votre retard.
    Grand bien, ou mal, c’est selon, vous fasse.

  4. Lwanes dit :

    @je voulais rajouter juste une precision, une precision de taille quand j’ ai evoqué la charia il s agit entre autres d’ un modele de societé, la charia n est en fait qu’ une alternative a d ‘autres modeles ou ideologies tels que nous les voyons aujourdhui social democratie,sionisme, liberalisme, socialisme , capitalisme communisme, etc chaque systeme comporte en lui des aberrations , des injustices, des discriminations ou des integrismes, cela depend de quel coté on se trouve,

  5. Lwanes dit :

    La « democratie » vous dites qui a fait ses preuves Quelle « democratie »? quelle preuve?celle de la main mise de la finance internationale qui impose qui doit vivre libre et qui doit etre opprimé?ces « grandes democraties « qui soutiennent les regimes totalitaires qui commettent des crimes de masse contre l’ humanité, ces grandes democraties qui soutiennent les regimes corrompus en echange de leur petrole,ces grandes democraties qui contribuent a la misere des pays sous regime totalitaires en permettant la fuite des capitaux vers les paradis fiscaux et vers leur propre pays (france ,suisse, USA ,chakib khelil, bedjaoui,khalifa et bien d’ autres) la real politique ou l’ art de faire des affaires sur les cadavres de population exploités et sous alimentés , ces « grandes democraties » qui nouent des alliances secretes avec des gouvernements illegitimes issue de mascarades electorales juste pour de l’ argent et les affaires, Elle est belle votre democratie.Ces democraties qui concoctent de soi disant complots contre leur civilisation( irak,iran le 11 septembre,etc).Pour le reste de votre analyse je suis d accord,mais ne me dites surtout pas que cette democratie là est la plus morale et la plus juste.Une « democratie » a deux vitesse .l une……de qualité….pour leur population et l autre avariée………. pour le reste du monde.Elle n’ est pas belle la vie?

  6. Zidni Ilman dit :

    Quand allez vous cessez au moins de jouer au persécuté? Personne ne vous a insulté ou manqué de respect, est-ce le mot BATATA qui vous a choqué et effarouché?

    Si vous étiez algérois vous auriez su que ce n’est pas une insulte, c’est une manière de détendre, avec plaisanterie, l’atmosphère, avec un mot si léger vous vous offusquez! Quel sens a-t-il pour vous donc?

    Demandez le aux algérois, il vous le diront, il vous l’expliqueront, vous ne connaissez rien ni à l’Algérie, ni à la mentalité algérienne (apparemment), et vous pensez qu’à travers votre blogue vous allez réussir à nous convaincre de choses vieilles de plus de 20 ans, raw fokna, nous savons qui a tout fait qui a tout manipulé.

    Nous connaissons notre ennemi, ce n’est pas Ali Belhadj, il ne nous fait pas peur, ni à nos frères qui sont en Algérie, notre patrie ne sera pas telle que vous la souhaitez, tel l’occident et la France, c’est fini les temps sont révolus, nous sommes conscients.

Les commentaires sont fermés.