Sellal, Zerhouni, Toumi, Temmar, Ould Abbes, Remaoun et le chacutage de la langue nationale

Bouteflika poursuit le rêve colonial

Triple exécution à Sétif

Lorsqu’on voit avec quelle langue a parlé la ministre de l’Éducation, on a envie de disparaître ou de se cacher à six mètres sous terre ou plus. Elle parle l’arabe, supposé sa langue maternelle, comme une vache espagnole. Terrible, terrible pour un poste important qui peut tolérer tout sauf un responsable incapable de ommuniquer dans la langue officielle. C’est la meilleure manière de dégrader le niveau culturel d’un peuple.

Bouteflika en cassant le tabou de la langue nationale a participé délibérément au recul linguistique et au grand retour de l’Algérien trilingue analphabète. Il fut le premier président à parler le français et à autoriser son usage dans les débats et les rencontres officielles en violation claire à une tradition politique adoptée depuis l’Indépendance. Il fut aussi le premier et sans doute le seul à nommer des Sellal (des responsables dont l’arabe n’a rien à envier à celui des ignares) dans de hautes fonctions et des postes stratégiques. De sorte que l’État a perdu de son prestige et par ricochet de son autorité. L’État et l’Algérie sont ainsi devenus la risée du monde entier. Sauf pour les mutants, devenus enfants de Molière, qui, eux, se sont frottés les mains de l’aubaine Bouteflika pour relancer leur langue dans la course et l’imposer à l’État. Sur ce plan comme sur celui de la corruption, Bouteflika a été une calamité pour l’Algérie.

https://www.youtube.com/watch?v=VFoSie5V4ck

 

 

 

Advertisements

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Hommes du système, Société. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Sellal, Zerhouni, Toumi, Temmar, Ould Abbes, Remaoun et le chacutage de la langue nationale

  1. Ouas Ziani dit :

    Des Palestiniens, des Syriens et des Libanais, de confession chrétienne, nés, éduqués et enseignant dans de prestigieuses universités aux états-unis pour les uns et en Amérique du Sud pour les autres, parlent et écrivent en langue arabe. Et quelle langue ! C’est que ces gens pensent. Qu’ils parlent en anglais, en espagnol ou en anglais, leurs idées sont claires et le vocabulaire est riche. Ici, en bas, qu’on parle arabe, amazigh ou français, c’est à peine une centaine de mots volés aux trois langues employés pendant une vie entière juste pour se débarrasser d’une idée assimilée à une corvée. Et quand on tombe en panne, ce qui est fréquent, on se fait aider des mains et quelques fois des pieds.
    Ici, en haut lieu, on ne pense pas, on ne communique pas, cela nécessite des efforts hors de leur portée, alors ils (elles) flatulent par le trou du haut et parlent par le trou du bas. Ce sont les orifices officiels de la langue nationale : la flatulence.

    • Khouya dit :

      Seulement de confession chrétienne ?

      • Ouas Ziani dit :

        Je n’ai pas employé l’adverbe seulement mais j’ai poussé intentionnellement le bouchon jusqu »à la confession chrétienne pour une raison que vous devinez facilement, j’en suis sûr.

  2. Idhourar dit :

    La langue arabe vous dites ? Quel langue arabe? Nous sommes algeriens une grande partie des algeriens ont leur propre langue qu’ on appelle daridja qui a supplanté l’ arabe classique et officiel? A partir de quel siecle a t on commence a parler l’ arabe(?) en algerie?Dire que l arabe est notre langue maternelle est faux, c est une grossiere erreur!Historiquement et sociologiquement notre langue maternelle est bel et bien le berbere.Des millions d ‘algeriens ignorent tout de l ‘arabe classique ou de l’ arabe « daridja »!Pour le reste c est a dire les inepties autre imbecilités des bouffons qui incarnent le regime je suis d’ accord avec vous ,mais en valent ils la peine qu’ on leur accorde un tel interet? N’oublions pas que » tout pouvoir sans controle rend fou, absolument fou  » surtout s ‘il dispose d’ une armée, a partir de cette verité on ne peut s ‘etonner de rien de leur part.

  3. nounou dit :

    bravo pour l’article mais cette guerre contre notre arabité a commencé en 1992 avec le coup d’etat de hizb frança et des democrottes

  4. Idhourar dit :

    @El erg echergui ! la question est : quelle langue est la langue maternelle des algeriens? l’ al gerie existait bien avant l ‘avenement de l’ islam ,en consequence la langue maternelle est belle et bien tamazight que l ‘on veuille ou non.Pour le reste on peut diversement disserter sur l’apport de la langue et la culture arabe,à la societe algerienne.En tous les cas le fait d ‘adopter par un peuple ,une autre langue ou une autre culture librement sans contrainte n’ est pas forcemment synonyme de regression , de decadence ou d’ un quelconque reniement, au contraire.Les USA ,les pays d’ amerique latine, la suisse; la belgique,le canada, l ‘australie la nouvelle zelande, etc, en sont les exemples edifiants .Tout depend des valeurs que cette culture vehicule, suivez mon regard.

  5. aghilas-koseila dit :

    azul fellawen,
    tout a ete bien dit.
    -@ ayma ziani,les syriens,les palestiniens,les libanais de confession chretienne ont fait la renaissance arabe lorsque ils se retrouvent en france,en amerique ou ailleurs generalement des gens de classe aissée qui ont une base culturelle de la langue arabe tout en parlant a la maison le syriaque,l’arameen.,le libanais,le syrien,l’irakien,le palestinien langues du peuple de ces pays… biensur.pour les immigrés au bout de 3eme generation quelque soit la resistance commence l’acculturation,restra que des bribes comme les polonais en amerique du nord qui confondent le russe avec le polonais de leurs parents,meme les gens de yeddich confonde le hebreu a la langue de yeddichland..etc..
    @ ayma,idhourar, vous avez entierment raison,la langue du maghreb qui a remplacé le tamazight et ses variantes est bel et bien le darija qui vient du creuset amazigh donc un melange amazigho-arabe. et tous les maghrébins, meme les palestiniens,ls syriens,les irakiens..n’ont pas comme langue maternelle l’arabe.
    @ ayma chergui, vous etes tres clairvoyant mais sur la question de langue sincerement vous etes legerment décalé.en voici la verité la colonisation française de la vie de tous les experts a arabisé le maghreb par les bureaux arabes. et les regions qui sont loins des timultes de l’occupant parlaient les variantes amazigh et biensur la langue du coran reste la langue d’enseignement…comme disait ibn batouta la langue de l’islam sert de communication entre les musulmans..et arkoun disait que l’islam a rayonné sur tous les continents..
    -et vous ajoutez que les gens du sud parlaient un arabe chatié de samaoul. moi ayant habité le sud je vous donne quelques exemples. wargla,tougourt parlaient que tamazight (zenatia ou tazanatith) et illizi,tamanrasset parlaient tamachakt ou tassanhadjith ou sanhadjia. a quelques kilomtres de biskra par exemple a oumache les gens parlaient tachawith ou chaouiya…,bechar,kenadsa,tafilalt,figuig ,traras certainement ce n’est plus la meme chose aujourd’ui tout a disparu…des pans entiers de culture ont disparus en 30 ans.lorsque je retourne a collo,a annaba,lekhmis des traras,wargla,ghardaya,alger,setif,medjana tout a changé….
    -Dans les annés 1990. les etudiants (tes) du sud affectés a la medecine faute de langue française.la plus part ont du abandonnés. les rares restants etaient de confession juive et chretienne….et je vais ajouter que les grandes villes de l’algerie-française tous les gens qui y habitaient, parlaient plus au moins la langue de verlaine…
    – une chose dans laquelle vous avez entierement raison. 50 ans apres les independances les gens qui nous gouvernent ne font aucun effort pour apprendre les langues de ces pays du maghreb exeption pour omar el-mokhtar ,baroudi en lybie,mohamed 5 au maroc,sfar en tunisie,said zaghloul en egypte.generalement tout le monde affichait un mepris pour ces langues de ce pays. et lorsque on les parlent ,se moquent de nous et nous prennent des attardés,des non-civilisés ou quoi d’autres encore! ces gens ont un syndrome de stocholm.! il nous faut un temps pour decoloniser les esprits!
    -et jusqu’a present au maroc,en lybie,en tunisie,en algerie meme au qatar,emirat,arabie saoudité les enfants des classes derigeantes font leur classe ailleurs!les boutef freres,les boumedienne freres et les autres ont fait leurs etudes dans des ecoles chretiennes saint-josegh et le lycée alexandre dumas comme les grandes ecoles de tunisie ou du maroc…. ayma ces gens ne connaissent rien de la langue de kahina ni de la langue arabe ni des langues de l’islam comme le persan par contre avec des gouvernantes etrangeres parlent peut etre

    admirablement la langue de shekspeare,de victor hugo,de servantes…ils connaissent doha,paris,londres,washington,madrid mais ils ne connaissent rien des babors,de soumamm,de hoggar,des aures,de l’wancharis,de sybous,de chot melghigh,de laghouat,de la vallée du mazab, ni de deglet nour du righ,ni des oranges de mitidja,ni l’abricot des aures,ni les figues de jurjura, ni lle mouton de taadmit,ni le cheval amazigh,ni la poule kabyle… ni….parceque ainsi voulu,notre education programmé pour detruire nos enfants par une politique d’acculturation,de decivilisation par des faux pasteurs.
    quelle difference entre les deux promues de boutef pour gerer ce portefeuille qui est tres sensible l’education qui sont madame belghabrit ou benkada ex femme de karadhaoui! je vous laisse a mediter!
    mes amities sinceres a tous le monde.
    tanmirt ar timlillit.

  6. aghilas-koseila dit :

    azul fellawen,
    @cela prouve que vous avez de bonnes idées ,vous ecrivez bien cette langue seconde de napoleon bonaparte.franchement cela nous montre meme si vous aviez passés des belles années du service national dans cette region du sud ou vous avez cotoyés les gens de ces regions….avec des tels argument sincerement vous ne connaissez pas le sud et certainement meme pas le nord avec toutes mes excuses.ou vous vivez exactement! et pourtant ce n’est pas un secret a un jet de pierres de la capitale des roses (blida) a amchich on parle le kabyle.et encore je persiste et signe a wargla,bechar,tougourt, biskra,tindouf…ect.. parlaient tamazight et parlent courament. j’y ai veçu a wargla balaya ou tabakort de meme a timassine… et ce n’est pas des minorités. je ne sait pas si vous connaissez tekoute,mechnouche,tighanimine,assif amelal,tizi-ait-abed dans le pays chaoui….
    -ayma chergui,vous avez le droit de defendre la langue de samaoul mais vous n’avez pas le droit de nous l’imposer comme a ete imposé par les colonisateurs. meme si nous cherissons l’arabe sans complexe comme langue de l’islam sans renier la notre mielleuse comme la langue de omar le persan. et,vous le savez beaucoup mieux que moi qu’il n’ya pas de colonisateurs softs. et,surement j’admire votre sincerement j’espere que je ne me trompe pas que vous etes pas ceux-la!
    -enfin vous dites d’origine amazigh,mais lorsque on perd la langue si comme on est dans une prison et on n’a pas de clé pour sortir….on attend rien d’un zidane,d’un dany bon,d’un bashung meme d’un ouyahia,d’un djomaa,d’un saadedine el-othmani….et les autres…
    – En dehors de certaines regions kabylophones ce que vous dites est vrai ont tout fait pour promouvoir cette langue de nos ancentres. mais pourquoi!
    -et,pourquoi d’autres regions sont dans l’hebernation et pourtant d’origine amazigh!
    -et,pourqoui les regions kabyles de mitidja,de dahra,de l’orientale(djijel,guelma,annaba,constantine ouled-idir ou sidi-kaci de tarf n’ont pas la meme intensité de revendication pour cette langue de zineb tanafzaouit!
    -pourquoi feraoun,mameri,ouari,amrouche,kateb..etc. sont interessés a la leur langue,a leur culture,a leurs traditions que malek haddad,mohamed dib,assia djebar, pourtant eux aussi partage la meme culture kabyle mais d’une façon tiede tout simplement pour une raison ou une autre la deculturation a fait son travail…!
    -et,les independances ont fait pire que les colonisateurs !
    -pourquoi benbella de la region ait-ounir (maroc) amazigh contre tamazight parceque a ete deculturé! de meme du kabyle boukharouba,du chaoui zeroual, de kabyle des traras boutef!
    – je maintiens mes arguments qu’une langue peut disparaitre en 10 ans avec la methode S.I.L
    – ce que j’ai avancé je l’ai vecu dans nos villes du sud et nord. a l’epoque on attendait rarement la daridja et dans tout le timouzgha.et le daridja est un melange de l’arabe et de tamazight. vous pouvez aller constater vous meme sur place meme dans le souf ou les dattes ont un vocabulaire berbere comme dans le reste du sud…
    -je vous donne un exemple concret,le salafisme agressif a reduit l’immunité des peuple,a reduit les barrieres de resistances comme le baathisme.les politiciens du dimanche ont fait le reste.
    – avant nos garçons,nos filles refusaient de devenir des pakistanais,des saoudiens ,des americains,des japonais plus maintenant! il ya un grand charcutage!
    -dans les années 1990.de quel droit,de quel dieu,de quelle humanité on a le droit d’enseigner dans les ecoles,dans les mosquées, meme dans les universités que la langue arabe c’est la langue du paradis et les autres langues meme les nobilisables sont langues de koffar,meprisables comme au temps de la grece!
    -de quel droit meme en afrique du sud les manuels scolaires finançés par les saoudiens on trouve des faux hadith  » que notre prophete aime les arabes,detestent les persans!
    actuellement en arabie saoudite dans les manuels scolaires on enseigne aux enfants comment couper les mains et les pieds,et les juifs des singes,des chretiens des porcs!
    -certainement vous ne savez pas que l’ecole saoudienne en algerie est pleine a craquer et en plus payante,certains pour reserver des places il faut attendre longtemps et elle trop chere par rapport a l’ecole algerienne qui est gratuite!
    – de quel droit un saoudien,un qatari,emirati ,un ali belhadj le mauritanien est plus musulman que moi!
    -de quel droit le baathiste grec michel aflak,abderahmane chibane,othman saadi,mustapha nouisar, sont plus arabophones que moi! et les autres..!
    tous ces gens la ne sont pas des prophetes,ce sont des gens comme vous et moi. enfin toutes les langues se valent et valent ce que valent leurs locuteurs…les hommes devant dieu se valent en equité,en bien!
    et,pourtant tout ceux ou celles qui ont portés la civilisation musulmane aux nues ne sont pas des arabes!
    et,ceux ou celles qui ont portes le judaisme aux nues,moise n’est pas hebreux comme abraham ou ismail mais bel et bien amazigh!
    et,ceux ou celles qui ont portés aux nues le christianisme, macrobe ou saint-augustin sont des berberes ne sont ni el-hadj hollande,ni hadja merkel!
    -un musulman qui n’accepte pas ou ne revalorise pas les langues du dieu n’est pas musulman.!
    et les musulmans comme les juifs comme les chretiens decivilisent les peuples ont fait du mal a l’humanité!
    et,pour terminer vous m’avez surpris lorsque vous me dites que nos ancentres ont abandonnés leur langue spontanement. mon grand pére (assifk a’guellidh talwith) dans les années 1940. imam a tibermacine dans les monts DES AURES. avait mis fin a une pratique qui perdure jusqu’a nos jours «  » les chefs de familles frappaient leurs femmes,leurs filles,leurs belles soeurs,leurs belles filles lorsque ces dernieres parlerent tamazight a leurs bambins » » ce phenomene 2014 existe partout en algerie….que je vois quoditiennement. lorsque on rabache tous les jours omar ben-ass,poete el-bouhtouri et rien sur koseila,bandit d’honneur azelmat, poete bachir amellah…quel resultat vous allez voir! pour vous il ‘y pas eu de contraintes ou de repression! et les manifestations de 1980 et 2001 ne sont pas pour accueillir les roses! ce qu’on voit chaque jour en lybie,a azaoued,au maroc,en tunisie,en algerie,en mauritanie,sahara occidental reclament leur patrimoine,leur langue,leur culture dans la dignité.
    -surement vous allez avoir un irredentisme comme le MAK !
    -et ce qui se passe dans la vallée du mzab ou ailleurs nous donnent a reflichir!
    -docteur fekhar a belle et bien raison de dire  » nos enfants ne connaissent ni le mzabe,ni l’ ibadisme,ni les traditions locales » » quant a moi certainement si je retournerais a mes regions de mes amours avec mon chleuh de tafilalt,mon rifain dess traras,mon chaoui de biskra,ma tamachakt de ouhanet(in-amenas, tarighit de tougourd tazanatith de wargla, certainement je deviendrais pour eux un extraterrestre parceque tout a ete detruit en 30 ans ou 40 ans ou 10 ans!heureusement il me reste un soulagement mon kabyle des babors et encore!
    -les mauvais ce ne sont pas seulement ceux qui nous du mal . mais egalement les apathiques,ceux qui font semblant de ne rien voir,de ne rien entendre des complaintes ou des souffrances des autres.! encore plus de vouloir charcuter l’histoire avec des livres catastrophiques!
    -a BATNA le livre bidon ecrit par un certain djelloul le plus lu par les arabophones et francophones qui reduit nos saints et leur aura a des vulgaires chretiens vagabonds! voila comment on efface les memoires des peuples braves!
    -et,encore plus loin vous ajoutez que vous etiez agueldoun ou aguellidh au temps des antiquités et du moyen-age vous allez faire comme on fait vos ancentres. vous avez oubliés que les almouravides,les almouhades,les merinides,les zianites,les ait-watas,les ait-abess,ait-koukou ,les boudjelab de tougourt,les amenokal ,les idrissides,les hafsides de zitouna, les merinides de karaouiyine,les hammadites de bejaia ou de mahdiya ,les fatimides du caire et d’el-azhar,emir abelkader du rif,comme moha ou moha comme moulay mohand alias abelkrim el-khatabi ont parlés sans complexe tamazigh comme langue du peuple et communication et ont utilisés la langue de l’islam pour la diplomacie et l’enseignement. ce que vous oubliez de dire a cet epoque a londre,a paris,a madrid on etudiaient LE LATIN. au hidjaz a l’opque l’arabe etait supplanté par le turc. meme au temps du prophete (qssm) l(arabisant ou moustaareb ) on utilisait le persan,le grec,le latin dans les ecoles….comme le latin de la sorbonne., les nationalismes,les identités sont venues apres….un jour ayant rencontré une sami dans une rencontre des esquimaux au nord de la norvege nous disait «  »mon grand pere etait dans une ecole latine judeo-chretienne,mon pere dans une ecole suedoise, moi, je ferais tout pour que mes enfants feront l’ecole sami,la culture sami de mes ancentres » » . pareil chez nous le voeu des ghobrini,des yaghmouran,des bouloughines,d’ibn tumert,de youcef ibn tachfine de rehabiliter nos ancentres,ça ,ce n’est pas l’affaire des kabyles seulement mais les efforts conjugués de tous les maghrebins qu’ils soient arabophones ou amazighones !tanmirt de nous avoir supporté .,tanmirt pour les autres qui prennent la peine de nous lire,d’accepter nos contradictions… peut etre on ne peut plus continuer s’ecrire avec ces aleas de l’internet! en ce mois de mai 2014 de quel droit le general el-hamel donne des autres a sa police d’interdire le deployement des drapeaux amazigh dans les stades! -est-ce n’est pas des denis ! est-ce n’ est pas des contraintes comme tous les temps et depuis la nuit des temps!tous les colonisateurs ont pratiqués des terrorismes aveugles pour oublier leur langue,leur revendication! enfin nos ancentres ce qui est sure n’ont pas quités de gaieté de coeur leur personnalité et leur speritualité! et croire l’inverse c’est un peu reducteur et simpliste!
    tanmirt ar timlillit

  7. Bonny dit :

    Texte sur LQA très intéressant à lire :

    http://lequotidienalgerie.org/2014/05/20/la-troisieme-mi-temps-2/

  8. dziriya dit :

    Non , Mme Zerhouni parle très bien l’arabe.

Les commentaires sont fermés.