Un petit guide pour les débats fructueux et civilisés

Débatfructueux

Le blogue a eu l’honneur et le plaisir de recueillir les commentaires d’un certain nombre de visiteurs. Modeste au demeurant malgré le nombre plus qu’honorable de visiteurs. La plupart expriment leur opinion spontanément sur une idée ou un sujet donné comme s’ils parlent a la cantonade, devant une foule. Ils pensent et ils n’ont pas tort, que d’autres personnes les écoutent. Parfois, les « auditeurs » réagissent. Ils commentent le commentaire du « conférencier » en restant dans le vif du sujet. Parfois ils ont des réactions calmes, parfois, ils éructent, mais ne visent personnes. Leur passage est apprécié par tous même si l’on diverge avec eux.

D’autres fois, une des réactions parle du sujet, mais est accompagnée d’un passage désobligeant. Il sort ainsi du sujet et parle de l’auteur du commentaire. Bien sûr, il n’insulte pas, les offenses et les insultes sont filtrées sans ménagement ni préavis. Néanmoins, des internautes au langage acceptable pensent qu’il est correct de faire certaines allégations sur le commentateur pour mieux affaiblir son commentaire. Après quelques années d’expérience sur les forums et dans ce blogue, les allégations qui reviennent le plus souvent sont :

— vous ne connaissez rien à l’Algérie, à la société ;
— Vous êtes étranger au peuple ;
— vous racontez n’importe quoi ;
— Vous êtes déconnecté de la réalité ;
— On voit que vous ne vivez pas en Algérie ;
— Vous vous leurrez complètement ;
— Mais de quelle planète vous débarquez ;
— Vous lisez peu ;
— Vous êtes ignorant et ça se soigne, etc.

Est-ce bien correct ? Je ne le crois pas. Certaines personnes le prennent mal. Renvoyer une réponse similaire serait ridicule. Elles peuvent réagir avec mépris ou avec violence et c’est la porte ouverte au dérapage. D’autres préfèrent ignorer la réponse et le débat s’arrêtera net.

Si l’on admet ces arguments, on serait bien embêté. Personne n’a alors le droit de parler d’autre chose que de sa famille, de son quartier ou de sa seule ville. Et encore… Si ces allégations sont vraies, Benjamin Stora n’a pas droit au chapitre ni un Algérien n’a le droit de commenter ce qui se passe ailleurs.
Pour préserver le respect de tout un chacun et sortir d’un débat avec quelques idées utiles, il est recommandé de se focaliser sur le sujet seulement.

Publicités

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Forums. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Un petit guide pour les débats fructueux et civilisés

  1. Anonyme dit :

    Que vient faire Benjamin Stora dans votre histoire?

Les commentaires sont fermés.