Le machine inutile ou le système Bouteflika-DRS pour les nuls

2dr58wedfo60 model1 model2Comme tout système politique qui régente un pays étranger, le système politique algérien est construit sur des idées et des valeurs politiques et sociales grandiloquentes. D’après la Constitution et les assurances désintéressées des « grands » hommes d’État spectraux de l’Algérie, la démocratie, la liberté, la justice et l’égalité… sont les piliers de l’État algérien. À quelques imperfections près, lâchent-ils parfois, pour ne pas avoir l’air stupide. Mais ils se ravisent vite en arguant que l’État, souverain et conscient des enjeux machins et des défis bidules, travaille d’arrache-pied et déploie des efforts considérables pour palier aux insuffisances constatées ici ou là. Et devant la nature endémique de ces « imperfections » et leur persistance au point de faire partie intégrante du système, eh bien, là aussi, les bien-pensants spectraux ont trouvé la parade pour justifier l’injustifiable. « On les trouve partout, ils ne sont pas l’apanage de l’Algérie », se pressent-ils de déclarer à l’unisson… Kima telbalou yechtah…

Du point de vue expert d’un Bensalah, d’un Medelci, d’un Amamra, d’un Belaïz et tutti quanti, les élus constipés, l’essentiel est fait par le pouvoir et le peu manquant viendra dans quelques mois ou dans quelques années et il ne fait pas de doute que l’Algérie attendra son vol de croisière en matière de bonne gouvernance et en matière de fonctionnement normal et démocratique de ses appareils et annexes. Le « peu manquant » pour les bien-pensants du pouvoir visible constitue l’essentiel pour les « mal pensants ». Autrement, il s’agit de l’injustice, du népotisme, de l’impunité des responsables, de la corruption à grande échelle, de la malvi et toutes les maladies et les carences chroniques qui ont fait de l’Algérie un pays stérile, instable, mal classé, malfamé et vulnérable devant les puissances étrangères.

On peut concéder cependant aux politiciens du système que l’État ne manque pas de bonne volonté et déploie de grands efforts pour résoudre nos problèmes sociaux pour « avoir la paix » et justifier sa raison d’être. Mais le constat sur le terrain est effarant. L’Algérie traîne les pattes dans tous les domaines par rapport aux pays qui avancent. Souvent les projets coûteux et les politiques ambitieuses, s’ils ne sont pas détournés par des mains sales, restent dans les tiroirs, font long feu, sont mal achevés ou que leurs objectifs de départ sont rarement atteints complètement. Cette situation, au-delà du contexte politique et du despotisme, définit assez bien le système paternaliste de Bouteflika-DRS.

Un jour, quelqu’un a eu l’idée brillantissime d’inventer une boîte dotée un automatisme sans fonction utile pour l’homme ni même une vocation d’objet de décoration. Mais elle fascine tellement que l’on se demande si elle n’a pas des vertus philosophiques. Son concepteur l’a appelée « Useless box » ou «useless machine». Lorsque l’on observe de près on est amené à penser et à réfléchir sur nombre d’aspects de la vie. Pour un Algérien, la « boîte futile » ou la machine inutile pourrait lui renvoyer une image parfaite du système algérien. Elle cristallise le problème du blocage de l’Algérie. Avec lui montre de façon simple et éclatante pourquoi son pays, sous le double règne de Bouteflika et de rab Edzayer, n’avancera jamais. Toutes les bons projets et les bonnes intentions qu’il veut réaliser de bonne foi sont contrebalancés par ses défauts tragiquement imperfectibles. Le système de par son opacité et son autoritarisme est voué à l’échec, à la stagnation perpétuelle et au bout de la ligne à la vanité de la boîte futile.

Dans la première vidéo, la boîte futile stigmatise un système Bouteflika-DRS unipolaire ou bien quand les deux pôles sont en phase et travaillent ensemble. Tandis que la seconde représente le système actuel : deux pôles qui s’écharpent et dont les actions s’annulent… Dans tous les cas de figure, le résultat est rien et walou ad vitam aeternam…

 

Système uni :
https://www.youtube.com/watch?v=aqAUmgE3WyM

Système bip éclaté :
https://www.youtube.com/watch?v=CWqoI7UKpQg

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Allegoria & caricature, Politique algérien, Vidéo. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le machine inutile ou le système Bouteflika-DRS pour les nuls

  1. nos dirigeant « républicains  » ont deux missions: empecher le retour de la khilafa et laisser les musulmans sous développés , l’occident le commanditaire est content

Les commentaires sont fermés.