«The Algerian» ou l’apothéose de l’action psychologique et du «contre-terrorisme» de Rab Edzayer

2dr58wedfo65

dafg545segIl est dit que le général Mediène, 75 ans, ne sera pas appelé au Ciel avant de voir de ses propres yeux l’éclatant succès de sa politique répressive contre les islamistes armés devenus terroristes islamistes. Son action grandiose a fait la Une des médias de la planète, et fut reconnue partout, son génie a atteint le firmament. Les étoiles fusent et brillent de mille feux dans le ciel algérien. Sans blague. Aujourd’hui, l’Algérie a réalisé un grand rêve, elle s’est hissée sur deux podiums : le terrorisme et le contre-terrorisme. Elle le produit et le combat… ; elle donne des leçons en la matière à qui veut l’entendre et profiter de son pétrole.

L’armée nationale, chargée au départ de missions tels le renforcement des capacités de défense et l’acquisition d’une autonomie dans la production d’armement militaire, des missions légitimes et vitales pour la survie de l’Algérie contre les grands dangers extérieurs, nage aujourd’hui par la grâce de l’ennemi intérieur dans un bourbier fangeux. Elle passe son temps à guerroyer contre… des groupuscules armés issus de son propre peuple ! Il y a deux ou trois jours, le porte-parole de l’ANP, le général Boualem Madi, explique sentencieusement sur la chaîne 3 de la radio nationale, que l’ANP est reconnue et respectée pour son expérience dans la lutte contre le terrorisme. Ça nous fait une belle jambe… Depuis quand et grâce à qui le pays d’El Émir Abdelkader est-il tombé dans le piège interminable et coûteux du terrorisme ?

La vraie réponse se trouve chez rab Edzayer, il l’emportera avec lui dans sa tombe un jour ou l’autre. Les Algériens, néanmoins, continueront à entretenir les spéculations et les présomptions. La vérité sur la genèse du terrorisme algérien a des traits étroits avec janvier 1992, avec la répression militaire, avec l’assassinat de Boudiaf, avec le renseignement, l’infiltration, la manipulation, la psychose, les tortures, les exécutions sommaires, les disparus et l’étrange incapacité des militaires à intervenir pendant les grands massacres malgré les appels de détresse. La réponse a aussi un rapport solide avec la non moins étrange sauvagerie des terroristes islamistes contre les populations des fiefs islamistes. Sans oublier évidemment l’apport indiscutable du discours religieux incendiaire d’un Ali Benhadj qu’il faut surveiller et lui demander des comptes.

Aujourd’hui, après le recul on peut affirmer une vérité inavouable. Le radicalisme religieux, sa manipulation et son exaspération par le jusqu’au-boutisme sécuritaire en vue de le détruire et de couper les pont entre lui et la population qui a voté massivement pour lui, ont fait que notre pays a vécu et vit toujours avec le terrorisme dévastateur. Il en a acquis une réputation mondiale. Des délégations diplomatiques, se targue-t-on en haut lieu, se bousculent devant sa porte pour demander «l’avis expert» de rab Edzayer… L’aura de notre pays en la matière est si grande qu’elle n’a pas laissé Hollywood indifférent. Fin mars, un producteur américain, flairant le succès et surfant sur « la réputation de l’Algérie », a produit un film-choc sur le terrorisme algérien. Le héros du thriller incarne un islamiste algérien qui va s’illustrer avec des opérations terroristes à même le sol américain. Le titre du film, « The Algerian ». Jamais un Algérien n’a rêvé de voir son pays aussi haut porté par le cinéma dans le ciel de la célébrité… Cinquante ans après l’indépendance et déjà la renommée ; l’œuvre de rab Edzayer dans le 7e art…  The Algerian is the best terrorist in the world and algerian army, the best antiterrorist army…

Bande annonce du film «The Algerian»:
https://www.youtube.com/watch?v=fkuqsqK_UZI

Advertisements

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans DRS, Vidéo. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour «The Algerian» ou l’apothéose de l’action psychologique et du «contre-terrorisme» de Rab Edzayer

  1. Bonny dit :

    C’est une armée de tarlouzes et de khobzistes est à l’image de l’armée égyptienne qui détient 52% du secteur économique et relègue le peuple dans une situation de clochardisation !
    Jamais elle défendra nos frontières tant que des généraux sont impliqués dans le convoyage et le trafique de stupéfiants à l’échelle du Maghreb voir le cas du général Kamel Abderrahime dans l’affaire dite Zendjabil !Djaleddine Benchenouf en a fait un bel article sur cette affaire !

Les commentaires sont fermés.