Le roi Juan Carlos tire sa révérence

2dr58wedfo70 Juan Carlos

BouteflikaLe roi d’Espagne Juan Carlos, 76 ans, a passé le flambeau à son fils, le prince Felipe. Il abdique volontairement au trône après un règne de 36 de marqué par une sagesse et un pragmatisme politique hors du commun. Pour les Espagnols, Juan Carlos est surtout celui qui empêcha la junte militaire de s’emparer du pouvoir et remit l’Espagne sur le chemin de la démocratie sans laquelle le progrès et la prospérité ne sont que chimères. Le monde se souvient de ce roi, un certain 23 février 1981 où, arborant une tenue militaire, il adressa un message solennel aux putschistes de la Guardia Civil qui avaient investi le parlement. Il les somma de mettre un terme à leur coup de force et de rentrer dans les casernes.

Courageux et de haute morale, le roi espagnol évita ainsi à son pays la résurrection du franquisme synonyme d’une guerre civile atroce et le spectre d’un retour à toutes les turpitudes d’une dictature militaire qui a laissé l’Espagne exsangue. Depuis le message mémorable du roi Carlos, l’Espagne vit dans une monarchie constitutionnelle démocratique ou le roi tient un pouvoir plus honorifique et fédérateur que politique.

Le renoncement de Juan Carlos à la couronne, ajoute une autre page glorieuse à son registre. Son acte ne peut pas ne pas raviver la profonde amertume des Algériens affectés par un président assoiffé du pouvoir à en mourir. Les quelques ennuis de santé du souverain espagnol rapportés par les médias, ne sont en aucune mesure comparables à ceux du président algérien un an son aîné. Se déplaçant sur une chaise roulante, le regard souvent figé, incapable de parler au peuple, incapable de marcher, son bredouillage emberlificoté impossible à entendre sans micro, Abdelaziz Bouteflika a rempilé avec un pied dans la fosse. Il s’agrippe à la présidence comme une sangsue.

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/2014/06/02/003-roi-juan-carlos-espagne.shtml

 

Publicités

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans International. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le roi Juan Carlos tire sa révérence

  1. aghilas-koseila dit :

    azul fellawen,
    norma,juan carlos avec les scandales,les turbulences veut se retirer proprement ,terminer ces jours en baeuté. par contre dieu-prince avec les scandales en serie, s’accrochent terriblement a peu de terminer ses jours dans dsmauvais draps…il s’accroche comme il peu, lui et sa famille ,ses acolytes ne ferment pas l’oeil,prie chaque jour ,une revolte,un changement n’arrivent pas!
    les cauchemars ne les quittent jamais,quelle vie surtout a l’hiver de la vie!
    certainement beaucoup ne souhaite pas etre a leur place.!
    tanmirt ar timlillit

  2. Idhourar dit :

    Encore une fois c’ est pas a Bouteflika qu’ il faut s’ en prendre mais a ceux qui le contraignent a rester!

Les commentaires sont fermés.