Le fils de Nezzar le sanguinaire sort par la petite porte

2dr58wedfo73 Nezzarkjhgqwe
« J’accuse bonne réception de votre lettre du 30 mars 2014 annonçant votre démission de notre association. Je donne immédiatement des consignes pour vous rayer de nos listes en effaçant, du même coup, toutes les données vous concernant. »

Tel était un passage de la réponse trop peu diplomatique qu’a donnée Réda Hamiani au fils du général Khaled Nezzar quand ce dernier avait déposé sa démission du Forum des chefs d’entreprise. Le départ de monsieur Nezzar junior est intervenue en pleine controverse sur le soutien du FCE au 4e mandat. Le soutien à un président candidat impotent avait fait couler beaucoup d’encre et provoqué une fracture au sein du Forum. Plusieurs membres, dont Isaad Rabrab, avaient claqué la porte en guise de protestation.

Le potin… met deux hypothèses ex æquo à ce départ en catimini. L’une voudrait que le « chouchou » de son père eût une position politique et ait décidé souverainement de quitter le FCE pour protester contre l’arrimage du forum au clan de Bouteflika. L’autre penche pour une influence de papa le général, l’ex-homme puissant de l’Algérie ; il l’aurait exhorté à se départir du Forum pour l’affaiblir et le décrédibiliser davantage. Le général Nezzar n’a jamais fait mystère de son aversion pour le président Bouteflika.

Ce qui est curieux dans ce potin, c’est que le patron du Forum, Réda Hamiani, a toujours montré un certain embarras, voire du regret au départ d’un membre du FCE, il donnait l’impression d’avoir le dos au mur sauf en ce qui concerne le fils de Nezzar. Le passage de sa réponse mis en exergue laisse croire qu’il est plutôt soulagé, qu’il vient de se débarrasser d’une écharde…

Moralité : quand papa, puissant et craint, perd le pouvoir, le fiston perd dignité et honneur même s’il l’a fait grandir dans la soie et lui a assuré les bonnes grâces de la réussite financière. Lorsque papa traîne des casseroles lourdes, il vaut mieux au fiston de marcher sur la pointe des pieds et brouter ses bienfaits dans le silence et l’anonymat… C’est ainsi que font tous les autres…

Source Maghreb Emergeant:
Algérie – Retour sur la démission non médiatisée de Lotfi Nezzar du FCE

Publicités

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Hommes du système. Ajoutez ce permalien à vos favoris.