Un génie algérien révolutionne les Sciences humaines

2dr58wedfo76 liuh3r^5
A propos des «mokhs» de l’Algérie, sujet évoqué dans l’article précédent, il y en a dont l’intelligence dépasse largement celle du générale Touati. Vous cherchez la justice et la paix dans votre pays, la terre de prédilection de l’injustice, de la hogra, des malfrats, des beggara et autre corruption criante et géante et terreau de tous les autres vices infâmes présents chez l’homme? Rien n’est plus simple et à portée de tous. Il suffit de laisser la situation pourrir. Au sens strict du terme. Ne soyez pas étonnés de la panacée, je vois déjà venir les sarcasmes. En effet, il suffit que les maux sociaux et politiques se multiplient et prolifèrent pour que notre beau pays renoue avec la justice et l’équité, les ferments incontournables pour un pays grand et prospère.

La thérapie par le poison a été annoncée par un génie algérien dont le nom nous échappe malheureusement. Dans une émission qui fera date dans les annales de la propagande du régime algérien, un des partisans de Bouteflika a assuré avec une foi de charbonnier que « si l’injustice se généralise, elle se transforme en équité ». Jamais pareil génie n’est apparu ailleurs qu’en Algérie à l’aune d’une campagne électorale la plus passionnante et la plus singulière dans l’histoire de l’Algérie et de l’humanité. Et si l’on a bien compris le père de la loi subtile, la paix et la justice règnent déjà dans notre pays… La présence accrue des chancres et des fléaux a eu, visiblement, un effet bénéfique sur la stabilité de l’Algérie et la sérénité débordante…

Ainsi, un Algérien de souche, d’une naissance bénie, a-t-il fait montre d’un génie et d’un savoir révolutionnaire. À la frontière entre le normal et le fantasme, entre le ridicule et le sérieux, entre la chita et la crédibilité intellectuelle, un homme tout ce qu’il y a de respectable, si l’on se fie à son port et à la blancheur de ses cheveux, souvent confondue avec sagesse, expérience et complète maturité, n’a pas hésité à mettre son honneur et sa réputation dans la balance pour annoncer une loi mystérieuse dont l’impact sur l’humanité est incalculable.

La sentence du génie algérien ne manquera pas de faire l’objet d’un examen rigoureux dans les facultés de philosophie et des Sciences humaines. D’où, sans doute, des disciples, voire un grand mouvement intellectuel naîtra et prêchera « la loi du miracle algérien » et son corollaire immédiat : « Quand ils sont légions, les diables deviennent anges ». Et peut-être même des lois de même nature, du genre plus on débite des inepties, plus on se prend pour un savant et un grand politicien.

Enfin, j’ai une seule suggestion. Pour rendre la loi naturelle et convaincante, il convient peut-être de l’appeler «la loi de marmita» ou «loi de fakakir»…

Lilah fisabililah, qui est ce génie ? À quel parti appartient-il ?

http://www.youtube.com/watch?v=FAGREtgChLM

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Allegoria & caricature, Hommes du système. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Un génie algérien révolutionne les Sciences humaines

  1. aghilas-koseila dit :

    azul fellawen,
    notre heros est genie de destruction de tout temps le genie de destruction ou du mal triomphe toujours sur l’intelligence positive…en algerie ou ailleurs au maghreb ce sont toujours ces gens sans secrupules,sans foi ni loi qui prennent le dessus par la ruse,la finasserie par des voies non orthodoxes.
    tanmirt ar timlillit.

Les commentaires sont fermés.