Torturé à mort, un professeur de physique irakien sombre dans la folie

2dr58wedfo81 dgs64615resergtDans la série des photos choquantes ou dramatiques, liées aux inconséquences des régimes arabes et de la classe politique, voici une que l’on n’oubliera pas de sitôt. Elle a déjà fait le tour des consciences arabes. L’homme dépenaillé et encrassé de pied en cap que l’on voit sur la photo était un professeur de physique nucléaire en Irak… Des étudiants viennent souvent le voir pour demander son aide pour comprendre les leçons ou faire leurs devoirs. En échange, il reçoit une cigarette ou une obole. Il doit la perte de la raison à des tortures infligées par les Américains et leurs affidés irakiens après l’invasion de l’Irak. Il fut soupçonné, dit-on, d’avoir participé à des recherches secrètes sur l’arme nucléaire au temps du dictateur Saddam Hussein. L’ancien rab d’Irak est où? Il a prit sa jambe sur son cou et a disparu…

Les intellectuels algériens et arabes parlent de tout sauf les violations des droits de l’homme et les crimes des généraux algériens. Ils ne veulent pas assumer ce rôle que l’histoire exige d’eux pour expurger l’armée de sa barbarie et de ses graves dérives. Un peuple qui oublie ses drames est condamné à les revivre, ont prévenu des sages. À force de botter en touche les principaux problèmes de leur pays, ceux qui sont en amont de tous les autres fléaux, à défendre ou à frayer avec des régimes autoritaires et à perdre ainsi un temps précieux dans l’environnement politique et social calamiteux, les intellectuels arabes finiront par être balayés de l’existence et de l’histoire. La gravité du silence lâche ou inconscient d’un intellectuel a des répercussions immenses sur l’avenir d’un pays. La stabilité et la paix ne raccommodera jamais avec les injustice et la corruption et ne peut faire l’impasse de la dignité humaine. Tôt ou tard, le point critique sera atteint. et intellectuel, principal dépositaire de la conscience du peuple, récoltera les fruits de ses négligences. Il prépare son propre cercueil et la ruine de son pays.

Quand ce sera trop tard pour influer sur le cours de l’histoire, quand leurs rêves et leurs aspirations partiront en eau de boudin, les intellectuels arabes et toutes les forces vives seront assujettis à un dilemme existentiel. Les nouveaux maîtres de céans les contraindront à choisir entre quatre façons de disparaître : mourir à petit feu chez eux, mourir tout court, fondre dans l’anonymat chez d’autres nations ou sombrer dans la folie.

 

Publicités

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Arabe. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Torturé à mort, un professeur de physique irakien sombre dans la folie

  1. Idhourar dit :

    « nos intellectuels » qui n’ ont d ‘intellectuels que le nom ,on peut les assimiler a ces intellectuels allemands qui ont ont été subjugués par l’ ideologie nazi d’ hitler, finalement etre intellectuel cela veut dire quoi?Est ce une vertu ? Une qualité?Une reference sur l’ echelle des valeurs ou tout simplement une profession?

  2. aghilas-koseila dit :

    azul fellawen,
    -tous les savants qui sortent des sentiers battus sont generalement mis a l’index ou carrement eliminé,sadam hussein en a pendus plusieures,meme pour une simple priere en cachette a baghdad a l’epoque entraine automatiquement la prison et ses consequences….au fait pour que nous soyons honnete ces agissements envers les hommes de sciences ce n’est pas l’apanage des pays sous-developpes.les pays developpés pratique systematique ces pratiques d’un autre age…a travers la crusification de giodanno est resté sans reablilitation,la premiere femme savante HYPATHIE tamazight a ete crusifiee a alexandrie par les catholiques romains et des milliers d’autres inconnus… tout pres de nous l’assassinant de mouloud feraoun et ses amis ,maurice audin et les menaces qui pesait sur son directeur de these laurent shwarts fondateur «  »des distriutions en mathematiques «  » premier a avoir obetenu la medaille fields le prix noel des mathematitien,de confession juive ne s’est jamais relevé depuis l’assassinant de son fils.tous les savants ou intelectuels soit la traversée du desert soit l’elimination…aux u.s.a le couple ethel et julius rosemerg ont payé les frais de MACCARTHISME,einstein,openheimer SUIVIS PAR DES INTERROGATOIRES INTERMINALES….en france marie -curie la polonaise on lui a rendu la vie difficile jusqu’a sa mort malgré tout ce qu’elle a cette france et a l’humanité…
    -en tout temps,en tout lieu les savants engagés ,intelectuels engagés souffrent de tous les maux… la plume et l’enclume..! une pensée a tous ces courageux (es) qui ont bravée les adversites pour etre du coté des faibles…malheureusement il y en a d’autres qui sont toujours du cotés des dominants,se soucient plus de leur egoisme etriqué que de la souffrance des autres…
    tanmirt ar timlillit.

  3. Ahaddad dit :

    « L’ancien rab d’Irak est où? Il a prit sa jambe sur son cou et a disparu… »
    Rassurez moi: saviez vous que Saddam a été exécuté par pendaison le 30 décembre 2006 à Bagdad, jour de l’aid el Adha où on sacrifie les moutons et non les humains.?
    Dans tous les cas de figure, l’Irak malgré la poigne de fer de Saddam était dans une meilleure posture que celle où elle est aujourd’hui. Cette situation est, hélas, celle de la Libye, de l’Égypte, de la Syrie et dans une moindre mesure de la Tunisie, j’évite volontairement de parler du Yémen car une lourde chape de plomb est posée sur ce pays.
    A la réflexion, ces pays étaient mieux gérés du temps des rab el bled qui tenaient leur pays d’une poigne de fer et pouvaient de cette manière fédérer des « ethnies » (tribus) différentes habituées à se faire la guéguerre et les razzias.
    Et puis d’ailleurs, notre pays a commencé à avoir des problèmes sérieux depuis l’infitah de feu Chadli, au début des années 80.
    Je doute que vous puissiez publier mon post

  4. Ahaddad dit :

    mon doute était malvenu, vous l’avez quand même publié.

  5. Ahaddad dit :

    permettez moi de constater que vous n’avez aucun commentaire sur les errements criminels de prétendus islamistes mais plutôt terroristes sans FOI ni loi.
    je doute que ma comparaison soit trompeuse car malgré tout les dictateurs vous accordent certains moyens de vous défendre mais pas ces criminels qui tuent sans distinction d’âge de sexe ou de religion et qui vont jusqu’à détruire les vestiges de l’humanité.

    • Ahaddad dit :

      durant la dernière décennie du siècle passé, j’étais en plein territoire libéré dit triangle de la mort et les disparus, morts, jeunes du service national égorgés et jetés sur le bord des chemins comme des chiens,émascules, décapités têtes sur les piquets,sodomisés avec comme justification de l’acte la phrase  » lâ izaâdj » , jetés dans les puits dans ce triangle était mon spectacle quotidien.
      grâce à l’action de ces militaires que vous abhorrez le pays est resté debout alors que notre voisin de l’ouest voulait en faire le laboratoire de l’islamisme et je vous le redis de deux maux, je choisi le moindre et pour moi le moindre est l’armée.
      je conviens avec vous qu’il y a eu aussi des actes répréhensibles mais dans une moindre mesure car il fallait répondre coûte que coûte à une tentative de prise de pouvoir à l’iranienne en vous concédant, il est vrai, que les généraux Bentalha comme vous les nommez ne sont pas du tout des enfants de chœur.

  6. aghilas-koseila dit :

    azullen fellawen,
    @haddad,
    si vous allez maintenant en irak,en lybie, demandez aux gens de choisir entre un keddafi,un saddam.ils choisiront surement l’apres dictature. idem en algerie ….actuellement en irak,en lybie les gens sont plus heureux…ont beaucoups de droit ,de dignités humaines que par le passé malgré les clivages…mais toujours il ya des mecontents de la minorité sunité qui etait bien servie avant,se retrouve ecartée,les banou-saoud sont la pour armer,financer avec des mercenaires etrangers comme au temps de guerre contre l’iran sous l’oeil des faucons americains et occidentaux…les gens vont se demander pourquoi on a ciblé les chretiens assyriens,chaldayens;
    -faire deux pierres deux coups:
    -l’europe,l’amerique ont besoin du genie,du talent des chretiens d’orient ,un vieux projet refait surface exactement comme la main-d’oeuvre africaine du nord.
    -justifier leur presence dans la region comme au temps de partage sycot-picot-bazanov.
    -discrediter l’islam et ces musulmans d’un autre age aux yeux du monde…
    -avant 1980 egalement terrible,on n’etait pas mieux lotis,malheureusement on oublie vite,cela fait semblant par nostalgie mythique qu’on etait bien!
    -quant a l’islamisme des militaires,des dirigeants ont portes une grande responsailité.je me souviens comme aujourd’ui lorsque l’enfant de bellabess avait ete tué en afghanistan,tous les journeaux l’avaient glorifier de heros…chadli a l’epoque et ses services avaient ete informés a temps de la cellule de recrutement des centaines d’algeriens,ou des milliers pour el-djihad en afghanistan….avec un peu de sagesse on aurait eviter la trajedie de bentalha…et des milliers d’autres de part et d’autres on aurait fait des economies enormes…meme les generaux de bentalha auraient servir a autre chose comme developpement la desertification ou autre….mais une fois declenchée s’etait difficile d’arreter cette folie humaine.
    -en 1980 a 1986 les gens reclamait un peu de culture,et une amelioration de conditions de vie,une certaine dignité,un certain respect..malheureusement le fleuve d’espoir chere a rachid mimouni a ete detourné…on a encouragé les islamistes certainement pour contrecarrés d’autres mouvements…certains meme ont pensés de cohabitér…tous les pronostics de nos diregeants aveuglés ont donnés les resultats qu’on a…le fait de s’accrochér de leur acquis a n’importe quel prix…!
    -je me souviens comme hier en 1985.
    -la porte de la mecque s’est retrouvée a alger pour les visites..
    -en pleine semainaire islamique a bejaia, el-ghazali a fait deguerpir ARKOUN. s’etait l’annéede la douwla islamya pronnée…avec tous les depassements,les haines,les abus,des polices paralleles,des milices privées rattachées a des gens…. ou etaient les sages ou etaient les militaires ou etaient les diregeants ! finalement ce sont les fils du peuple qui ont payés le tribut ! les enfants appelés ou soldats qui ont bravés les danger…certains morts oubliés,d’autres sont chomeurs… d’autres handicapé a vie souffre en silences.Par contre les autres grassement payés toutes les portes leur sont ouvertes ainsi que tous les recrutements…
    -enfin dans cette trajedie qui ne dit pas son nom ,il ya l’egoisme etriqué,ilya la haine pour ce pays,il ya le je-m’en-foutisme des diregeants ! tous ces ingredients ont fait sur cette terre une grande incendie! malheureusement les erreurs politiques continuent !
    tanmirt ar timlillit.

Les commentaires sont fermés.