Dialogue franc entre Ahaddad et El Erg Echergui

2dr58wedfo84 .kljef354tte1

La teneur d’un échange courtois et sincère avec un visiteur au sujet de la décennie rouge m’a semblé intéressante pour expliquer autrement la ligne éditoriale du blogue. A ce titre, il m’est paru utile de la partager avec tous les visiteurs. Je publie la conversation après d’infimes corrections.

 
  • Ahaddad dit :

    « L’ancien rab d’Irak est où? Il a prit sa jambe sur son cou et a disparu… »
    Rassurez-moi: saviez-vous que Saddam a été exécuté par pendaison le 30 décembre 2006 à Bagdad, jour de l’Aïd El Adha où on sacrifie les moutons et non les humains?
    Dans tous les cas de figure, l’Irak malgré la poigne de fer de Saddam était dans une meilleure posture que celle où elle est aujourd’hui. Cette situation est, hélas, celle de la Libye, de l’Égypte, de la Syrie et dans une moindre mesure de la Tunisie, j’évite volontairement de parler du Yémen, car une lourde chape de plomb est posée sur ce pays.
    A la réflexion, ces pays étaient mieux gérés du temps des rab el bled qui tenaient leur pays d’une poigne de fer et pouvaient de cette manière fédérer des « ethnies » (tribus) différentes habituées à se faire la guéguerre et les razzias.
    Et puis d’ailleurs, notre pays a commencé à avoir des problèmes sérieux depuis l’infitah de feu Chadli, au début des années 80.
    Je doute que vous puissiez publier mon poste

    • Aidez-moi à crier «vive la dictature!», «vive le tyran», «vives ses exactions, ses tortures et sa corruption, sa caste et ses injustices!». Je n’y arrive pas. Vous parlez de poigne de fer comme s’il s’agissait d’une gerbe de fleurs ou un rameau d’olivier. Vous connaissez Ali le chimique?

      • Ahaddad dit :

        Si vous croyez que je suis né de la dernière pluie, vous vous trompez. Et comment que je connais Ali le chimique, mais je connais aussi des Ali qui égorgent leurs victimes à l’aide de lames émoussées, car plus la victime souffre meilleure sera la rétribution de l’égorgeur et il obtiendra 70 houris.
        Vous me faites rire, entre la peste et le choléra, je préfère le choléra, car on en guérit, mais être accusé de crime contre Dieu par des va-nu-pieds qui se considèrent comme ses représentants sur terre très peu pour moi, j’ai déjà donné dans la dernière décennie du XXe siècle

        • La comparaison entre la peste et le choléra est trompeuse. Il faut chercher une autre métaphore, car l’homme ne peut s’accommoder d’un mal, minime fut-il. Les deux régimes sont des dictatures et les deux conduisent à l’instabilité et à la révolte.

  • Ahaddad dit :

    Mon doute était malvenu, vous l’avez quand même publié.

  • Ahaddad dit :

    Permettez-moi de constater que vous n’avez aucun commentaire sur les errements criminels de prétendus islamistes, mais plutôt terroristes sans FOI ni loi.
    je doute que ma comparaison soit trompeuse, car malgré tout, les dictateurs vous accordent certains moyens de vous défendre, mais pas ces criminels qui tuent sans distinction d’âge de sexe ou de religion et qui vont jusqu’à détruire les vestiges de l’humanité.

    • Votre remarque n’est pas tout à fait exact. J’ai eu à plusieurs reprises fait état du danger des jihadistes et condamné le terrorisme. Il se trouve que mon pays est dominé par un autre genre de terrorisme. Les services secrets et ce que j’appelle les généraux Bentalha. Vous les avez oubliés. Moi pas. Tant que mon pays et d’autres pays souffriront de la présence des tyrannie militaires, le terrorisme et l’insécurité en général seront leur pain quotidien. Vous avez l’air d’être horrifié par l’égorgement, mais vous oubliez vite les tortures, les émasculations et les sodomies par les milliers de nervis des Services. Cela ne vous marque pas parce qu’il n’y a pas d’images. Vingt mille personnes manquent à l’appel (tuées, torturées et jetées aux chiens) et pas un chat en parle. La source du mal, c’est l’autoritarisme et les injustices de toutes sortes. Une fois ce mal réglé, l’extrémisme religieux et son corollaire le jihadisme armé seront facile à combattre.

      Un jour, un célèbre poète et guerrier arabe était esclave d’un chef de tribu (Antar Ibn Cheddad). Maltraité et méprisé par son chef, il endurait une vie de chien. Un jour, alors que sa tribu subissait les assauts d’une tribu ennemie,  l’esclave poète avait refusé d’aider. Le maître, sur le gril et sur le point de se rendre à l’ennemi pressa l’esclave de l’aider à sauver sa tribu contre les agresseurs. Le poète guerrier eut alors une célèbre sentence : «Il ne sied pas à l’esclave de combattre, seuls les nobles doivent le faire…» La suite vous la connaissez certainement. L’esclave d’aujourd’hui ne peut s’allier à son persécuteur au nom d’un ennemi commun.

      • Ahaddad dit :

        Durant la dernière décennie du siècle passé, j’étais en plein territoire libéré dit triangle de la mort et les disparus, morts, jeunes du service national égorgés et jetés sur le bord des chemins comme des chiens,émascules, décapités têtes sur les piquets,sodomisés avec comme justification de l’acte la phrase  » lâ izaâdj » , jetés dans les puits dans ce triangle était mon spectacle quotidien.
        Grâce à l’action de ces militaires que vous abhorrez le pays est resté debout alors que notre voisin de l’ouest voulait en faire le laboratoire de l’islamisme et je vous le redis de deux maux, je choisis le moindre et pour moi le moindre est l’armée.
        Je conviens avec vous qu’il y a eu aussi des actes répréhensibles, mais dans une moindre mesure, car il fallait répondre coûte que coûte à une tentative de prise de pouvoir à l’iranienne en vous concédant, il est vrai, que les généraux Bentalha comme vous les nommez ne sont pas du tout des enfants de chœur.

        • L’Algérie est restée debout est une formule usée jusqu’à la corde. Elle ressemble à l’auberge espagnole, tout le monde l’utilise à tort et à travers. Primo, l’armée régulière et les populations désarmées ont terriblement souffert du terrorisme. Comme tous les autres, autres ils sont victimes de manipulations diaboliques. Les services et certains généraux qui étaient à la commande ont utilisé des méthodes barbares. Moi, j’ai eu peut-être la chance de ne pas avoir assisté aux scènes horribles que vous avez décrites. Peut-être est-ce là un avantage sur vous. Mes opinions ne se sont pas embrouillées avec le sang des victimes. J’ai gardé toute la lucidité. Si j’avais assisté à l’horreur ou si un de mes membres de la famille fut égorgé par des barbus, me serait probablement mis à genoux devant le DRS par révérence. Certains Algériens qui ont beaucoup de cran et de courage ont assisté comme vous, mais ne sont pas faits avoir. Ils ont lutté contre la maison de l’ogre. C’est très facile d’aliéner ainsi les gens. Il y a trop d’indices qui conduisent vers la responsabilité d’une poignée d’officier dans la création de la frange la plus barbare des islamistes algériens. L’impunité et la domination du DRS durant les 3 dernières décennies en sont quelques-uns.
          Ils ont créé le GIA à qui on doit une grande partie de l’horreur. Rappelez-vous ce qu’ont fait les sbires de Bachar El Assad :ils n’ont pas hésité à recourir à l’arme chimique tout en accusant les rebelles.

 

 

 

 

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans armée, DRS. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Dialogue franc entre Ahaddad et El Erg Echergui

  1. Inawid dit :

    Une omission de taille qu’ Ahadad esquive habilement et qui est le point fondamental .: c est que ce terrorisme là , on doit se poser la question: Qui en est à l origine? Qui l’a cree? Qui la suscité? Qui a infiltré les terroristes? Qui les a manipulés? A qui profite les massacres et les assassinats,? sinon au pouvoir qui diabolise ceux qui osent lui tenir tete Si les militaires dans tous les pays arabes n ‘avaient pas usurpé le pouvoir par la force , pillés les richesses et maintenu les populations dans la misere, jamais nous n ‘aurions connu de terrorisme. Si les peuples arabes vivaient en democratie, jamais nous n’ aurions connu de terrorisme, le desespoir est le fruit des regimes despotiques illegitimes .ce sont les regimes despotiques arabes qui ont crees le terrorisme mondial et qui l’ ont alimenté par le mepris de leur population .Conclusion: ce sont ces pouvoirs illegitimes arabes qui sont a l’ origine du terrorisme a travers le monde et donc responsables du chaos qui regne dans tous ces pays , le terrorisme disparaitra naturellement avec la disparition des pouvoirs totalitaires militaires .

  2. Ahaddad dit :

    Grossière erreur, le terrorisme n’a pas commencé parce que les « peuples » arabes, je ne me considère pas arabe mais algérien. Je disais plutôt que le terrorisme dans les pays musulmans a commencé en 1979, avec l’avènement de Khomeyni et surtout avec la guerre d’Afghanistan où les USA se battaient contre l’URSS par l’intermédiaire des afghans dit des « mercenaires » arabes. Avec la bénédiction du royaume wahhabite. Le retour de ces hordes de combattants dans leurs pays formés à la guérilla et à la manipulation des armes et des explosifs traditionnels et artisanaux ont commencer à déstabiliser les pays d’où ils sont issus. Souvenons nous de bouyali en 1982 et le massacre de l’école de police de Soumaa (Blida). En fait, il faut aussi se remémorer l’appel de 1976 et la prière collective du tunnel des facultés où se développèrent publiquement des revendications qui circulaient dans des milieux favorable à cette idéologie. Je reproduis ici un commentaire de cette revue : http://anglesdevue.canalblog.com/archives/2008/09/03/10446304.htm
    « Des intégristes de tout acabit venaient abreuver de prêches violents les étudiants. Loin de condamner cet acte ignoble, le Cheikh Sahnoun, Abassi Madani et Soltani rédigent une plate-forme en 14 points (plate-forme de novembre 1982) dans laquelle ils réclament entre autres l’application de la charia (Loi islamique) par l’état algérien, « .
    Pour en revenir à l’infiltration des terroristes, je ne dirait qu’une phrase : » el harb khidaa » l’art de la guerre est la ruse, et c’est Grace à ces infiltrations que les maquis ont été détruit pas par les généraux mais par une ANP issue de la population et combat pour défendre l’honneur de leur famill, de leurs sœurs et filles utilisées comme butin de guerre par ces hordes de va un pieds sauvages.
    Ce pouvoir que j’abhorre moi même a certes profité de cette situation mais croyez moi, le terrorisme islamiste existe bel et bien et fait partie d’une politique bien tracée pour s’accaparer des ressources des pays musulmans et d’assurer une sécurité (chose faite! Il me semble) à Israël mais ça c’est une autre histoire.

    • Inawid dit :

      @Ahaddad ,vous apportez vous meme de l’ eau a mon moulin vous ne faites que confirmer ce que j ai ecris a savoir que le terrorisme est une reaction aux regimes despotiques et antidemocratiques..

  3. Inawid dit :

    Ahaddad dit je le cite »Si vous croyez que je suis né de la dernière pluie, vous vous trompez. « Alors moi je lui reponds : comment quelqu’un qui n ‘est pas né de la derniere pluie et qui est très au fait des us et coutumes du pouvoir militaire, veut nous faire gober que les massacres et autres abominations qui se sont deroulés en algerie n’ont pas été concocté dans les laboratoires du pouvoir occulte? ? ? s’il croit ce qu’ il ecrit alors il est vraiment né de la derniere pluie ou alors il tente de nous embobiner car il fait sans doute partie des acteurs de cette decennie noire, ce qui explique tout.

  4. Ahaddad dit :

    Il est très facile de coller une étiquette à quelqu’un pour lui clore le bec. Des qu’il un contradicteur n’est pas d’accord avec vos idées vous affirmez péremptoirement qu’il fait partie des acteurs de la décennie noire.
    Oui j’ai été acteur de la décennie mais pas comme militaire ou partie du pouvoir occulte ou réel mais dans ma chair, des parents gendarmes et militaires abattus et égorgés comme  » kbach el aid » par ces hordes de fanatiques, atrocités que vous voulez contre vents et marées imputer à l’ANP et pourtant les soldats qui défendaient la population sont des enfants de ce peuple.
    Oui j’ai soutenu les démocrates-eradicateurs et je suis plus proche de Reda Malek que de Mohamed Said , qui voulait que le peuple algérien  » change d’habitudes alimentaires et vestimentaires ».
    Oui, l’armée ou les généraux si vous le préférez ont concocté certaines opérations pour détruire les maquis, ont infiltré certaines bandes, il y a certainement eu beaucoup de dépassements, j’en suis conscient mais la finalité est que le pays n’a pas sombré même si aujourd’hui la situation n’est pas idéale mais je préfère ça à aqmi, daech, ou autre bandes de charognards en train de dépecer leur pays au profit de l’oncle Sam et apporter la sécurité à Israël pour plusieurs décennies. D’ailleurs , lisez ce que dit le Mufti d’Arabie saoudite: « Les manifestations de soutien à la population de Gaza et aux combattants palestiniens ne sont pas « halal » a déclaré le Mufti d’Arabie Saoudite et président du comité des grands oulémas, le cheikh Abdel-Azziz Al Cheikh. »
    Voilà ce que j’avais à répondre aux accusations du sieur Inawid .

  5. Ahaddad dit :

    Non relisez moi, j’ai précisé à la fin de mon commentaire que je répondais aux accusations du sieur Inawid. Quand à vous , je suis heureux d’avoir échangé avec vous et j’espère avoir d’autres occasions de le faire.
    Cependant je tiens à préciser que les digressions étaient nécessaires car souvenez vous la discussion portait d’abord sur les intellectuels arabes dont que je le veuille ou non, nous en faisons partie politiquement
    A vous lire très prochainement et que Dieu vous accorde ses bienfaits

  6. Inawid dit :

    Encore une fois il n ‘est pas acceptable de dedouaner quiconque dans les affreux assassinats qui ont endeuillés pratiquement toutes les familles algerienne , Mais en gens civilisés des procedures devraient etre mises en place pour que des enquetes independantes soient activés pour identifier avec precision les commanditaires , pourquoi les commanditaires? Parce que les executants nous les connaissons tous en apparences.Pourquoi le pouvoir a toujours refusé ces enquétes, « li fi karchah tbene y ghaf me nar » »‘ (Celui qui a de la paille dans son ventre craint le feu »)Dans tous les pays civilisés la justice enquete sur tous les crimes ou assassinats ! l’ algerie est le seul pays au monde ou on designe l’ auteur des crimes avant la justice!Surtout ne parlez pas de revendication n ‘importe qui peut revendiquer n’ importe quoi.

  7. Inawid dit :

    @ Ahaddad :voila ce que l ‘on peut lire aujourdhui sur el watan »’l’Algérie avait tout intérêt à le neutraliser. Les services algériens qui ont vu en lui un élément important pour l’équilibre de la région, l’ont formé, financé, ils lui ont donné beaucoup trop d’importance», regrette Maiga Mahamadou, observateur pour plusieurs centres de recherche. Et voilà qu’aujourd’hui Iyad Agh Ghali, ex-chef de la rébellion touareg, sans doute le notable le plus influent au nord du Mali, se retourne contre ses anciens alliés. C’est Exactement la technique et la strategie deja exercé par le pouvoir. algerien lors de la decennie noire.

  8. LE SPECTATEUR dit :

    Pour moi un pouvoir s’il fait des lois il doit les respecter sinon il devient malintentionné, de même un intellectuel qui ne se met pas du coté de son peuple il devient malhonnête,
    Je ne suis pas du genre à dire que la 2ème guerre mondiale est venue toute seule, alors qu’un travail préparatoire a été fait fait bien avant, dalleurs pourquoi Rockfeller à pays 136 000.00 dollars en 1946 pour supprimer l’implication de sa banque dans le financement de la guerre.

Les commentaires sont fermés.