Quand ce sera trop tard

srgsrt3654sert16

danger8bvL’auteur de l’image ci-contre a voulu attirer l’attention par son double attrait insolite et cocasse. Mais il ne se douter pas que son ingénieuse production pourrait faire songer à une réalité. Le panneau au message incongru au milieu d’un paysage aride et désolant recèle une riche expression métaphorique : l’Algérie de demain dans sa splendide nudité. Il n’y aura plus rien à préserver. L’Algérie de l’après Bouteflika-DRS sera un immense désert. Ni rahma ni f’hama ni Ammar Bouzouar. Les rejetons des nantis d’aujourd’hui tourneront leur dos et prendront le large avec le magot. Les pauvres, qui se disent les cailloux de l’oued,  vont se nourrir avec telghouda, khobiz et les autres plantes sauvages… Comme activité, il s’entretueront ou guerroieront avec  la police et l’armée jusqu’à ce qu’ils n’en peuvent plus. Les généraux garderont la main sur la caisse quasi vide de l’Etat alimentée par le FMI et la banque mondiale. La musique tout le monde la connais, mais pour le tenanciers de l’Algérie, aujourd’hui le vin et demain le déluge…

Désert partout, une terre pour les hordes et les bêtes. Les cœurs d’airain et les caboches gelées. Ah si, avec un peu de chance, il y aura toujours des fakakir aux calembours  grossiers, ils amuseront le tapis et créeront une visions idylliques. Les disciples d’alors qui certainement dépasseront le maître que nous connaissons sauront faire le clown et bien plus. Ils  gaveront les Algériens avec des âneries, ils prendront des vessies pour des lanternes et jureront que derrière l’arbre chétif se cache une forêt luxuriante et ordonneront des mesures burlesques.

Marmita I Où êtes-vous ? Mascara attend toujours Manhatan que vous lui avez promis…

danger8bp

Advertisements

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Quand ce sera trop tard

  1. Mais qu’ ont ils d’ humain ces entités des tenebres à qui tu fais allusion, sinon l’ apparence ! ! ! Ils possedent une fortune indechiffrable,de belles voitures, de belles habitations , de belles femmes qu ils collectionnent ,une progeniture aux quatres coins du pays, ils resident a l’ etranger .Il n y a aucune difference entre eux et le bonobo. Tout ces biens ne sont que le fruit de leur prevarication, de leur rapine de la corruption, de leur privileges, de leur passe droit.Mais sont ils heureux pour autant ? Non! car ils n’ ont pas ce qui est le plus cher chez les humains la dignité et la personnalité. Cette dignité et cette personnalité ils ne pourront jamais les acquerir parcequ elles ne s’ achetent pas. Ils font semblant de vivre car ils savent au fond d ‘eux meme que toutes cette richesse ne leur appartient pas, ils ne la meritent pas.Ils ne sont que des dechets de l’ humanité quoiqu’ ils fassent, ils le seront des generations encore.ces predateurs ont precipités ce pays et sa population dans un gouffre de misere dont ils ne se relevera ,sauf miracle, jamais.

  2. aghilas-koseila dit :

    azul fellawen,
    -d’un coté vous avez bien raison,ces cavaliers apocalyptiques ont de ce pays en temps recours un vaste desert ou rien de pousse..mais il ya un proverbe bien de chez nous qui dit «  » aken itussa tawnit ,atitwi umeksa «  » c’est a dire qu’il neige,qu’il pleuve,qu’il canicule le berger est oligé de paitre son troupeau. ainsi les generations de l’apres richesses.feront de l’impossible pour survivre quelques soient les conditions…
    -quant aux etourneaux de passage bien nantis ne sont ni heureux en algerie,ni seront heureux ailleurs…resteront des eternels malades de rapine. les resultats de tristesse,de souffrances se voient sur leurs visages.on ne veut pas etre a leur place.
    tanmirt ar timlilit

Les commentaires sont fermés.