L’avocat Mokrane Aït Larbi ou l’entretien décevant

srgsrt36552sert273654erfwefleq
Non, Monsieur Aït Mokran. Révérence parler, rien n’est moins faux que de croire ou faire croire que les blindés puissent apporter la démocratie sur un plateau d’argent. Vous vous trompez lourdement. Oui, Monsieur Aït Mokran, votre appel de détresse à l’armée est bel et bien une coquetterie intellectuelle. En sollicitant ses canons afin de mettre fin à une situation politique aberrante ou «exceptionnelle» du fait de la maladie du président, vous tentez le diable et vous ramenez l’Algérie à la case de départ. Il n’est pas dans les prérogatives de l’armée de faire le boulot de l’opposition. S’il faut secouer une partie pour retrouver un mode de gouvernance sain et démocratique, ce serait l’opposition et uniquement l’opposition. Un régime démocratique ne s’octroie pas, il faut l’arracher à la force d’un combat politique et des sacrifices.

S’il fallait interpeller quelqu’un pour remédier à une situation particulièrement néfaste au pays, ce sont encore une fois les faignants de l’opposition. S’ils sont morts, alors il faut les réveiller avec un traitement de choc. Il est stupéfiant de constater votre confiance naïve pour les militaires. Vous pensiez vraiment que les généraux vont se mouiller dans un coup d’Etat en bonne et due forme pour les beaux yeux d’une bande d’incapables qui plus est devront, selon les principes mêmes de la démocratie, contrôler les actions des services et demander des comptes sur les actions militaires, l’utilisation du budget astronomique de la Défense et enquêter sur les fortunes douteuses d’un grand nombre de hauts gardés? L’opposition politique ne se réduit pas aux réunions bon enfant, aux belles déclarations politiquement correctes ou aux critiques de salons. Ils doivent s’armer d’une grande détermination et faire un peu plus de bruit que le bendir traditionnel. Ils doivent renouer avec le militantisme authentique, forcir leurs bases et se préparer aux grands sacrifices. Ils ne peuvent faire l’économie d’un affrontement avec le pouvoir. Harceler le pouvoir. Descendre dans la rue. Que la loi les y autorise ou non ! Goûter à la prison et aux persécutions de l’Etat.

L’état-major n’est pas un refuge sûr. Les généraux qui le composent ne sont pas tous sur la même longueur d’onde. Vous vous adressez à eux comme s’ils étaient tous des républicains convaincus, intègres et hors de tout soupçon. Puisque l’histoire des interventions de l’armée dans la vie publique et leurs conséquences catastrophiques sur l’Algrie n’ont pas réussi à vous dissuader de frapper à la porte de la Defense, relisez attentivement l’entretien d’un certain général Hocine Benhadid et vous y verrez peut-être plus clair. Si cela n’est toujours pas suffisant, le professeur de sociologie et politologue fieffé, Lahouari Addi, pourra peut-être corriger votre vision sur la composition hétéroclite de l’état-major. Sur le plan politique, les puissants généraux sont aussi bigarrés que l’est le pouvoir politique avec lequel ils fricotent jour et nuit. Sur le plan de l’intégrité et de la morale, ils ne sont pas des samaritains même si parmi eux, il existe des hommes irréprochables.
Le chemin le plus court n’est pas le chemin le plus noble pour atteindre la démocratie. A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire… Il est illusoire de penser que les militaires, surtout avec les gamelles de l’Algérie au passé lourd, vont paver le chemin pour une opposition dont la plupart ont été leurs marionnettes et leurs harkis.

http://www.elwatan.com/actualite/mokrane-ait-larbi-l-armee-a-interet-a-oeuvrer-en-faveur-d-un-changement-democratique-08-09-2014-270581_109.php

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans armée, Politique algérien. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour L’avocat Mokrane Aït Larbi ou l’entretien décevant

  1. aghilas-koseila dit :

    azul fellawen,
    ce maitre ne fait pas appel a l’armée,il dit que l’armée devrait oeuvrer en faveur de changement .c’est que veut dire dans ce bouillement ou marasme si l’armée n’arrive pas a etre au diapason,aux attentes de ce peuple.elle sera a l’avenir contraint a les faire a son corps defendant…
    tanmirt ar timlillit.

  2. Mounafeq dit :

    @Aghilas
    Tout à fait !
    Il leur rappelle (aux militaires) qu’aprés tout c’est eux qui l’avaient ramené ( le Président) et que donc c’est la moindre des choses que de lui dire d’aller prendre sa convalescence (dans un hopital algerien de préference)

  3. Inawid dit :

    Parler d’ armée en algerie ou dans les pays arabes, c ‘est induire en erreur son monde , dite plutot une institution qui a été privatisée par les generaux , ou mieux encore l’ appropriation de force par un groupe de predateurs de ce qui etait a l’ origine une armée et qui a été transformés en milice (ou en armée privée ).Comme d’ ailleurs l’ ensemble des institutions (justice, finance, apn , etc)qui ont été privatisés et qui sont au service exclusive de ces memes généraux.

  4. aghilas-koseila dit :

    azul fellawen,
    @ ya notre sincere alias mounafeq.
    – tout a fait exacte,peut-etre en ce moment nos soldats de haut-rang decideurs en conclave pour discuter la belle pilule qui passera partout. leurs interets,les interets des pays etrangers..
    -en tous les cas est un casse tete pour nos isserdassen (soldats).
    tanmirt ar timlillit.

  5. Amokrane dit :

    Ait Larbi n’est pas à sa première connerie, puisque celui-ci avait, le 6 Oct. 1988 avec Said Sadi, participé aux tractations secrètes avec le Général Belkheir….pour la création du RCD, micro-parti et officine ou succursale de la SM,  » né avant termes  » ( Févr.89), avant même la promulgation ( Mars 89) de la Charte pluraliste qui allait consacrer le multipartisme….de façade ou  » le façonnage artificiel du champs politique et médiatique, un véritable poker-menteur par lequel le Régime militar-mafieux a sponsorisé et propulsé au devant de la scène une cohorte de pseudo-démocrates, de faux-opposants et d’extrémistes de tous bords……L’une des raisons qui ont fait que nous sommes toujours dans le statu quo, la case départ, en l’occurence la question fondamentale qu’est la question du pouvoir demeure toujours en suspend…depuis 1962 ! !

    • Amokrane dit :

      Il sera  » grand  » ou  » plus grand  » quand il fera sa  » révision déchirante « , son propre examen de conscience, et nous dira la vérité sur cette période trouble, noire, honteuse, où il était au RCD, et assistait aux diverses tractations secrètes avec les Maitres de la terrible SM, soutenait leurs campagnes de répressions et autres options et choix criminels….Ce serait à son honneur ! Mais, à présent, il ne l’a pas fait, n’a jamais émis de regret publiquement…..an tant que personnalité publique !

      Cordialement !

      • aghilas-koseila dit :

        azul fellawen,
        @a el-hadj amokrane,
        soyons courageux de dire il n’ya pas que le r.c.d et ses militants qui feront un examen de conscience…j’ai vu des militants islamiques de grosse pointures faisaient des tractations terribles avec l’evan le terrible,idem pour f.l.n,pour les communistes (pags ) et les autres…tous les partis algeriens de l’epoque portaient le chapeau. j’ai vu les gens du fis et du hamas entre les bras du general nezar tractaient,assis par terre,buvaient du lait….et certains d’eux aujourd’hui ce n’est pas une surprise,devenus des conseillers de zeroual et bouteflika,d’autres des ministres ,deputés,senateurs. allez-y comprendre, vous allez perdre le nord…!
        – il ya beaucoup de choses a dire la dessus, il ya des bons et des mauvais partout.il ya trop de desinformation sur certains gens ,bien ciblés,critiquez ait-larbi,encore une fois vous rendrez services a ces detracteurs…. inezra mael anzar.
        tanmirt ar timlillit.

  6. aghilas-koseila dit :

    azul fellawen,
    @ a da mokrane,
    Dabord honnetement est-ce que il ya un parti independant..! si ait-larbi mokrane est r.c.d etaient infiltrés,pourquoi le f.i.s ne seraient…! pourquoi notre u.g.ta. ,notre f.l.n et les autres ne seraient egalement infiltrés…!
    -ya da mokrane tant que il ya des gens qui ont une vision comme la votre,le pouvoir occulte et officielle se frottent les mains,tant que les mentalités ne changent pas,les changements ne seront pas pour demain…le mal est entre nous.certainement l’oeuvre de da chergui est faire des passerelles ou chacun retrouve sa voie,amour de l’autre,tolerance,respect des differences…
    tanmirt ar timlillit.

Les commentaires sont fermés.