«Hanoune était d’abord votre amie à Rome»

rtyerykjygretet1Un internaute intervenant au nom du site berbériste SIWEL.INFO a réagi avec virulence à l’article d’Amokrane, un autre internaute, et a pris pour cible l’administrateur du blogue. Sa lettre est publiée ici in extenso en conformité avec le droit de réponse. La réaction d’El Erg Echergui suivra dans les commentaires.

Par Amnay

« Pour elergechergui.wordpress.com

Voulant commenter l’actualité algérienne, un sniper embusqué derrière le site « elergechergui.wordpress.com », n’a pas trouvé mieux que de verser dans le mensonge et la diffamation. L’attaque de Louisa Hanoune contre le MAK n’est pas en soi un événement, mais elle renseigne, on ne peut plus clairement, sur la véritable nature d’un pouvoir infâme et antikabyle. Cette infamie n’est pas que l’apanage du clan d’Oujda, mais aussi celui de ses islamistes tapis dans 

l’ombre des institutions du semblant Etat incarné par le tandem Bouteflika-Toufik. Dans son analyse, le site accuse le président du GPK de n’avoir pour cible que Bouteflika. Raccourci diffamatoire lorsque l’on sait que toute la communication du GPK a cerné le pouvoir algérien dans sa face apparente, Bouteflika et celle cachée, incarnée par Toufik. Il n’est pas aisé pour ces pseudos analystes de distinguer le bon grain de l’ivraie. Il est d’autant plus difficile, lorsqu’ils abusent de mensonges et d’approximation pour mettre sur un pied d’égalité M. Ferhat Mehenni et Louisa Hanoune. Un bref rappel de la carrière militante de M. Ferhat Mehenni est nécessaire. Il est d’abord l’un pour ne pas dire le rare homme politique à n’avoir jamais intégré le sérail. Depuis son jeune âge, alors qu’il est orphelin de père, tombé au champ d’honneur, il s’est distingué par son engagement sincère contre la dictature algérienne. Emprisonné plus d’une dizaine de fois, torturé par les services de la SM de Boumediene, il ne sera relâché que quelque mois seulement avant 1989. Membre fondateur de la première Ligue des droits de l’homme en 1985, membre fondateur de l’association des enfants de chouhada de Tizi-Ouzou, non affilié au parti unique, membre fondateur du RCD, en 2001, il a fondé le Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie. Pendant que M. Mehenni se faisait torturer Louisa Hanoune travaillait à Air Algérie. Pendant que M. Mehenni est visé par des mandats d’amener émanant de la justice de Bouteflika-Toufik, Louisa Hanoune faisait ses affaires dans l’eau minérale et l’immobilier. Pendant que M. Ferhat Mehenni défend le droit du peuple kabyle à l’autodétermination, Louisa Hanoune criait sur tous les toits son amour pour Bouteflika, assassin en chef de 128 jeunes kabyles, un crime que Hanoune n’a jamais dénoncé ou condamné. Le site écrit que M. Mehenni a dédouané les généraux algériens dans des assassinats de journalistes et d’intellectuels kabyles. Probablement la position du président du GPK qui renvoie dos-à-dos et les généraux et les islamistes dérangerait ceux qui s’appuient sur le crime au nom d’Allah pour atteindre d’autres cibles. Ni Toufik, ni Bouteflika et ni l’islamisme ne figurent dans le manuel politique que M. Mehenni a écrit durant plus de 30 ans d’engagement pour la démocratie et la liberté. Si Louisa Hanoune se situe à l’extrême de « la gauche », le combat du MAK-GPK est seulement celui des kabyles libres.»

Advertisements

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Berérisme, Hommes du système. Ajoutez ce permalien à vos favoris.