Contrairement à Kamel Daoud, la star Ben Affleck ne laisse pas passer n’importe quoi dans les débats…

edtwert3645retInvité dans une émission télévision pour promouvoir son dernier thriller « Gone Girl », la star d’Hollywood a assisté malgré lui à un débat qui l’a choqué. L’animateur posait des questions sur l’Islam à un autre invité, Sam Harris, un neurochirurgien et auteur connu pour son islamophobie. Ce dernier se donnait à cœur joie à son jeu favori : jeter l’anathème contre les musulmans. Tous les musulmans sans distinction. Entre autres grossièretés qu’il cracha devant la caméra, les musulmans sans sanguinaire et barbares, ils tuent pour un mauvais dessin, une mauvaise parole ou un mauvais livre ». « L’Islam, dira Haris, agit comme une mafia. » L’outrage public n’a pas laissé Ben Affleck indifférent. Malgré les applaudissements des spectateurs islamophobes, il interrompit le neurochirurgien et prit la défense des musulmans. Il lui assena une leçon d’histoire et les bonnes manières.

On aurait aimé voir nos hommes publics agir de la sorte dans leurs entrevues mondaines. Le problème est que l’Algérien n’arrive pas à se débarrasser de son béni-oui-ouisme…

 

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans International, Islamisme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.