La Mecque des assassins

srgsrt36552sert52

srgsrt36552sert53Pour un général sanguinaire musulman, le soulagement de la conscience est un jeu d’enfant. Quand il a un grand poids sur la conscience, il s’en débarrasse comme suit. En son for intérieur, il se dit que si crime est commis, c’était par nécessité qu’il a tué et torturé des «criminels». Si abus il y a, ce serait par erreur. « Wallah, wallah, je n’ai voulu que du bien pour mon pays et pour préserver la vie de milliers d’autres personnes », se répète-t-il à lui-même. Il touche un mot ou deux en secret au Bon Dieu en affichant une mine de bigot en pleine obsécration. Si ses crimes sont odieux, massifs et tiennent des démons et s’il tient à une absolution avant de mourir, il complète sa repentance intime —publiquement pas question de montrer le moindre remords— par un pèlerinage aux lieux-saints où il ne manque de prendre quelques selfies pour l’histoire. N’est-il pas un être humain comme les autres, le général assassin ?

La Mecque dans l’Islam, au fil des 14 siècles, est devenue aussi la Mecque des assassins et des tyrans. Elle a acquit le pouvoir divin de blanchir les criminels et de jouer ainsi le même rôle que jouaient les titres d’absolution que vendait l’Église au Moyen-âge. Il suffit de débourser un peu d’argent et, mystère de la conscience, l’on retourne au bercail avec un casier judiciaire «divin» complètement vierge.

L’histoire des trahisons et des crimes contre l’humanité en Algérie s’est bâtie sur cette doxa qui fait du Bon Dieu un Houbel que les sorciers faisaient dire tous ce qu’ils désiraient. Celui qui était prêt à tuer trois millions d’Algériens et en tua seulement des milliers a usé du même subterfuge et s’est affublé de titre de Hadj Smaïn…

Publicités

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Hogra, Hommes du système, Terrorisme d'Etat. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour La Mecque des assassins

  1. idhourar dit :

    Et ils disent nous sommes des croyants et que notre dieu est misericordieux allons faire le pelerinage nous laver de tous nos crimes notre dieu nous pardonnera nos crimes ? Tuons des innocents, assassinons femmes et enfants, torturons , brulons vifs des bebes,Notre dieu nous pardonnera, selon cette regle nous pourrons tous assassiner nos adversaires et demander pardon a notre dieu,si nous sommes convaincus d etre dans le doit chemin, facile et sans risque pour l’ au dela , il fallait y penser , heureusement que nous n’ appartenons pas a cette secte. Lakoum dinoukoum waliya dini, Leur dieu leur ressemble,Leur dieu Un monstre qui est à leur image.Je crois que ces entités là n’ ont aucune ressemblance avec un etre humain, je crois meme que leur cerveau hypotrophié, a les memes genes que les esprits des tenebres car un etre humain ne commettrait pas de tels crimes horribles.

  2. iziri dit :

    Ces betes immondes croient tromper dieu, mais ils peuvent continuer a rever car ils ne trompent qu’ eux meme.Rien ne justifie l’assassinat de centaines de milliers d innocents et de la destruction de toute la societe algerienne et de ses institutions.Comment justifier a dieu d avoir contribuer a jeter des millions d’algeriens dans la misere , la precarité et d avoir desintegrer les valeurs ancestrales de ce pays? Qu est ce qui peut justifier d’ avoir bidonviliser tout le pays?Comment dire a dieu que vous vous etes servis des institutions a des fins personnelles , uniquement pour preserver votre fortune illicite?Dieu sait tout.

  3. Bonny dit :

    Après avoir assassiné et fait assassiné des milliers de jeunes ,ce criminel s’est accaparé 13 hectares de terre à Bouchaoui(Ouest d’Alger) !

Les commentaires sont fermés.