Les colonels de rab Edzayer, jugés peu efficaces, chassés des ministères

srgsrt36552sert57

Mohamed Mediene 2Les revers du DRS ou de ce qui en subsiste se succèdent à un rythme d’enfer. Ils se banalisent et ne font plus recette dans la presse. À telle enseigne qu’aujourd’hui, il est difficile de qualifier le démantèlement du DRS qu’entreprend, mine de rien, le clan présidentiel. Est-ce de l’audace, des assauts intrépides ou simplement de la lâcheté genre agresser un infirme ou tirer sur une ambulance. Le patron déglutit et encaisse sans brancher. S’est-il avoué vaincu ? Rien n’est moins sûr. Les évènements tragiques de Ghardaïa et des policiers dans le rôle des manifestants ne sont pas pour accréditer cette thèse même s’ils s’apparentent à des cautères sur jambe de bois.

Les deux derniers coups de boutoir de Saïd Bouteflika ou de ses parrains, le président étant un ectoplasme sans volonté ni poids réel, donnent un sacré coup de sabre au pouvoir du général Mediène. Ils le désarment de deux grandes sources d’informations et de contrôle de l’État et la société. Le DRS vient de perdre deux outils vitaux de surveillance. Les écoutes téléphoniques ne sont plus de son ressort et ses « colonels-espions » postés dans les ministères ont été invités à plier les bagages et rejoindre leur caserne. Les écoutes échoient désormais au ministère de la Justice. Suprême humiliation du DRS, l’annonce de ces « changements » a été accompagnée d’une explication brève et assassine. Les colonels détachés dans les ministères par Rab Edzayer étaient tout sauf efficaces. Il faisait trembler le personnel, mais les milliards leur passaient sous le nez… La place qu’occupe l’Algérie dans le classement mondial de la corruption, l’entendu des scandales et leur nombre en dit long sur le professionnalisme des colonels du DRS… Heureux encore si l’armée ne décide pas de s’intéresser aux comptes en banque des argus de rab Edzayer…

Privé de ces sources de renseignement, ses faucons, mutilés, le DRS est bon pour la casse. Quiconque à la place du général Mediène aurait négocié une voie de garage ou toute autre sortie qui lui préserve la face. Il faut croire qu’il veut boire le calice jusqu’à la lie. Possible qu’il soit stoïque et d’une volonté olympienne. Mais la conscience, la conscience, les morts, les suppliés, par centaines de milliers les sacrifices, les démons, les massacres, c’était pourquoi, monsieur Mediène ?

Honneur sali,
réputation souillée,
gloire dégonflée
Vengeance des morts
Des disparus
Des suppliciés
Visages de zombies
Regards de feu
Terrible et sans relâche
Une longue procession
Un seul point de mire
un seul désir
Malédiction contre colonels
Jusqu’au bout de l’enfer

http://www.tsa-algerie.com/2014/10/13/fin-de-presence-des-colonels-du-drs-dans-les-ministeres/

Publicités

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans DRS, Politique algérien. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les colonels de rab Edzayer, jugés peu efficaces, chassés des ministères

  1. iziri dit :

    vous croyez ?et si tout cela relevait d’ une mascarade? Qui vous dit que ce ne sont pas les hauts fonctionnaires de ces ministeres qui sont chargés du sale boulot? Ne serait ce pas plus discret et moins visible?Ne s agit il pas plutot d un changement de strategie Du Drs?Les services ont eu largement le temps de preparer la releve avec des visages moins connus en s inspirant de ce qui se fait aux USA qui d’ ailleurs ne sont pas etrangers a ce redeploiement

  2. med dit :

    Curieusement, l’affaiblissement physique de Boutef et son absence prolongée sont toujours suivis de décisions révolutionnaires .. la diversion personnifiée

Les commentaires sont fermés.