L’armée n’entend pas abandonner sa tutelle sur le peuple

srgsrt36552sert78

Par Mohand Oukaci

électioncaricatIl faut se rappeler que c’est l’armée qui a coopté Abdelaziz Bouteflika pour être président de la République en 1979 comme elle l’a fait pour tous ses prédécesseurs. Donc, celui qui remplacera l’actuel locataire d’El Mouradia sera forcément désigné en sourdine comme d’habitude par un conseil des généraux décideurs de l’institution militaire. Le candidat le plus probable sera celui qui fréquente depuis des années et régulièrement les salons du MDN comme un certain Ahmed Ouyahia.

L’actuel premier ministre, Abdelmalek Sellal, qui joue bien son rôle d’équilibriste entre les deux clans au pouvoir et qui a gagné leur confiance respective est susceptible d’être un second choix pour l’armée. Un candidat qui ne remplit pas les critères de choix de l’armée à savoir assurer la pérennité du régime politico-militaire, sauvegarder les immenses privilèges des généraux et garantir leur impunité n’a aucune chance d’être élu président de la République. On se contentera de lui faire jouer le rôle de « lièvre » pour la course aux élections présidentielles.

Depuis 1962, date de l’indépendance de l’Algérie, on a jamais vu quelqu’un d’autre autre que le commandement de l’armée désigner le candidat au poste de président de la République. C’est par la force des armes qu’on règne en Algérie et non pas par le biais du bulletin de vote qu’on met dans l’urne. L’avènement de la démocratie en Algérie n’est pas pour demain, car la conjoncture nationale (immense manne pétrolière entre les mains de dirigeants mafieux, les multinationales et les marchands d’armes) et internationale (crise économico-financière mondiale, des pays arabes despotiques en guerre sans fin, l’imposture et la barbarie de l’État islamique) joue contre la souveraineté du peuple algérien.
C’est la même pièce de théâtre qui se joue sous nos yeux depuis plus de 52 ans, on se contente juste de changer les acteurs.

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans armée. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour L’armée n’entend pas abandonner sa tutelle sur le peuple

  1. eliamine dit :

    peut on savoir à quoi correspond votre terme générique de « generaux », on ne sait même pas si c’est de corps d’armée, major ou simple.A la retraite ou d’active, malade ou en bonne santé, et pourquoi pas mort ou vivant.

    • Mohand Oukaci dit :

      Je suis toujours précis quand je parle de l’armée dans mes écris.Je mets toujours en cause les agissements de la poignée de généraux-décideurs du moment qui occupent les postes-clés du commandement militaire et de ses services secrets.Ce sont bien ces généraux-décideurs connus de tout le monde qui confisquent la souveraineté du peuple et s’approprient ses richesses depuis plus de 52 ans.Le locataire d’El Mouradia n’est qu’une « potiche au service des généraux » comme le dit si bien l’administrateur du blog.

  2. boukezouha dit :

    la souveraineté du peuple Algérien est dans l’ISLAM et pas ailleurs ,et je vous signale que aucun parti musulman na encore dirigé le pays depuis son  » indépendance  » malgré le choix du peuple , alors arrêtez de diaboliser a chacun de vos papiers les musulmans ,MOHAND oukaci ,RCD laïque et en plus chrétien , laissez l’islam tranquille ,car , lui , il vous ignore …

  3. eliamine dit :

    il est vrai qu’avant 2003, fakhamatouhou et son clan néo-oujda, n’avait pas les coudés franches, mais en 2004, quand il limoge plus de la moitié du commandement les équilibres ont totalement changé il nomme une potiche de général SLE (sait lire écrire), en la personne de Gaid Salah, ce n’est pas un tel officier qui lui fera de l’ombre.

  4. Ouas Ziani dit :

    @ eliamine. Vous auriez donc préféré qu’un officier lui fasse de l’ombre ? Pourquoi ?

  5. eliamine dit :

    non pas du tout, les militaires sont de piètres politique, notre pays n’en manquent pas, son propre frêre Said lui en fait déja assez, et ils n’ont point besoin que le DRS leur sert de feuille de vigne, y a plus rien à cacher

Les commentaires sont fermés.