Deux scènes de violence ordinaire dans une Algérie ordinaire

srgsrt36552sert83

efwert9684w96regUne violence inimaginable avant 92 s’est glissée doucement dans le corps de la société algérienne. Abstraction faite aux exactions politiques et au  terrorisme d’origine idéologique, la période qui a suivi l’arrêt des élections en 92 a connu un changement brutal dans les mœurs. La violence politique a laissé des séquelles indélébiles. Les valeurs d’antan ont disparu, l’agressivité et l’inconscience ont pris place dans le comportement ordinaire des Algériens.

Ci-après deux images violentes où l’Algérien veut que le monde entier voie le sang vif couler de ses entrailles. L’unique manière selon lui pour que les autorités daignent jeter un regard sur son cas désespéré. Ce sujet est une longue histoire, il nécessite des années de prospections et d’analyses.

Âmes sensibles s’abstenir.

dfgsdfg65464fd

L’histoire de l’homme étendu par terre est controversée. Certains ont dit qu’il est un dangereux voleur. La la personne assise et ses amis, à gauches sur l’image, l’auraient maîtrisé en utilisant un couteau. D’autres assurent qu’il est une victime qu’une bande de malfaiteurs qui l’ont torturé et poignardé après qu’il ait refusé de céder à leur instinct bestial. Ils auraient maquillé leur forfait par une légitime défense. Tous attendent tranquillement l’arrivée de la police et des soins. Ce qui est certain, dans le pays du DRS, les indicateurs peuvent tout se permettre. Qu’un juge s’y mêle…

srgsrt3654sert
Un groupe de jeunes, probablement d’Annaba, se sont tailladés le ventre pour protester contre leur marginalisation dans l’octroie des logements  sociaux. Ils menaçaient de recourir au suicide collectif. Ils posent dans le local d’un journal national de leur ville où ils ont vomi leur désarroi et leur sentiment de hoggra. La suite de leur histoire n’est pas connue.

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Société. Ajoutez ce permalien à vos favoris.