Tibhirine : Mourad Bouakkaz menacé de mort

srgsrt36552sert97

sergtwr6546ertyef6541w6ergt4tSur sa page Facebook, Jean-Babtiste Rivoire, le journaliste de Canal Plus, a alerté l’opinion publique sur l’existence de menaces de mort que des inconnus auraient lancées contre l’Algérien Mourad Bouakkaz. Celui-ci bénéficiant de statut de réfugié en France serait un ex-informateur du DRS et aurait fait un témoignage accablant dans le dossier de Tibhirine. Pour souligner davantage la gravité de la menace et en passant mettre en garde les aventuriers qui s’aviseraient de planifier un attentat sur le sol français, monsieur Rivoire a publié les preuves des menaces. Il a notamment divulgué un numéro de téléphone et un compte Facebook d’où sont parvenues les menaces. La preuve du dépôt de plainte que monsieur Bouakkaz a déposée à la gendarmerie le 23 octobre 2014 fut également publiée. Selon Rivoire, lors d’un entretien accordé en 2000, le témoin avait affirmé que le général Mhenna Djebbar est l’un des principaux responsables du crime de Tibhirine.

Le journaliste de Canal Plus est connu par ses célèbres enquêtes sur l’affaire de Tibhirine et sur d’autres dossiers de la décennie rouge. On lui doit un documentaire phare sur le massacre de Bentalha. La diffusion sur Canal Plus de ses enquêtes a déchainé les passions sur les deux rives de la Méditerranée tant elles ont fragilisé les thèses officielles.

Commentaire du blogueur :

L’article ci-dessus avait été écrit sans connaître qui était Mourad Bouakkaz, je ne connaissais pas ce nom. Par curiosité et pour mettre une photo dans l’article, je l’ai googlisé. Et là, stupeur. J’ai vu un visage qui ne m’était pas inconnu. Je l’ai déjà vu avant sur Internet.

Qui est vraiment Mourad Bouakkaz ?

L’apparition de cet homme remonte à quelques années sur YouTube (quelques semaines ou quelques mois après l’assassinat du Pr Ahmed Kerroumi qui a défrayé la chronique). Je me rappelle bien que sa vidéo a d’abord fait un buzz dans les réseaux sociaux algériens avec un témoignage fracassant. Dans les premiers temps, beaucoup d’Algériens ont cru que la main de Dieu allait frapper les assassins du professeur Kerroumi d’Oran. Voilà enfin un témoin qui allait confondre les services de sécurité et réhabiliter la mémoire du défunt professeur, pensaient ses amis et de nombreux Algériens. Par la grâce de ce témoin, son innocence n’était qu’une question de temps.

Quelque temps après, patatras ! Ce monsieur se dédit et nie tout. Toujours sur YouTube (inutile de perdre le temps à rechercher les vidéos), il a affirmé qu’il n’était qu’un pauvre type qui souffre de problèmes psychologiques et ne faisait que délirer en parlant de ses supposés liens avec le DRS. Il a même exhibé, si ma mémoire ne me trahit pas, une attestation médicale qui prouve sa souffrance.

Aujourd’hui, c’est une autre stupeur pour moi. Comment a-t-il fait pour être pris au sérieux ou comment concilier les deux faces de ce monsieur? Sa parfaite maîtrise du français est suspecte et je conseille de prendre ses déclarations avec beaucoup de précautions. Le DRS a de la chance de tomber sur des vendeurs à la sauvette cultivés (activité qu’il avait évoquée)… Le fait qu’un informateur Oranais prend à son compte l’affaire de Tibhirine, une localité à mille lieues d’Oran est une autre source de suspicion. Par ailleurs dans ses premières vidéos, il donnait l’impression qu’il ne connaissait que l’affaire du professeur assassiné. Il n’a parlé de rien d’autre.

Ce faisant, il peut être sincère et réellement menacé, mais pour avoir droit au chapitre, à mon sens, il est impératif qu’il explique sa palinodie.

Enfin, il y a lieu de faire une autre supposition même si elle peu crédible. Il peut s’agir d’un homonyme, mais le Mourad Bouakkaz dans la vidéo mise en référence ci-après est bel et bien l’Algérien lunatique que tous les Algériens ont vu sur YouTube quelques années auparavant.

À bon entendeur salut.

Rivkhjohre

http://tibhirine-tibehirine.tumblr.com/post/101843996642

http://youtu.be/aO__shPCsv8

 

Lire le complément du billet:
https://elergechergui.wordpress.com/2014/12/27/complement-concernant-les-confidences-de-mourad-bouakaz/

Publicités

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Affaires judiciaires, DRS, Terrorisme d'Etat. Ajoutez ce permalien à vos favoris.