Nouvelle prière dans le pays de Bouteflika-DRS

srgsrt36552sert124prière des pauvres

Le Tweet ci-dessus contient une prière qui, à première vue, prête à rire, sauf que le mal qu’elle exprime est réel et il n’a rien de drôle. 

anaba-mosqué-pavreté

Abandonnés à la misère depuis si longtemps, ils n’attendent plus rien de l’État. Il est si loin de leurs préoccupations, si insouciant qu’ils ont acquis l’intime conviction que leur existence ou leur disparition n’affectera personne, que leur suicide même ne remuera les cœurs. Les parias de l’État de Bouteflika-DRS s’en remettent à Dieu, leur dernier refuge, et se recroquevillent sans mot dire dans une attente indéfinie.

Ils n’espèrent plus la délivrance, mais seulement un effondrement, un cataclysme, n’importe quel malheur qui puisse emporter l’État de Bouteflika-DRS et leur malheur dans le fracas. En attendant, dans le silence et l’abnégation, le peu de lucidité et de vie qui reste dans leur corps, ils l’emploient pour échapper au suicide et supporter la prostration. Les pauvres et les laissés-pour-compte ont développé un génie négatif, destructeur, accusateur, une arme de fortune contre l’arrogance du pouvoir. Des imprécations politiques terribles inexistantes dans l’épais bréviaire des prières musulmanes commencent à voir le jour. Trouvée dernièrement sur le Net, l’une de ces prières symptomatiques du désespoir ambiant laisse pantois. Elle dit ceci : Dieu fasse que ma vie en Algérie soit un sacrifice expiatoire de mes péchés. Si ce n’est pas le purgatoire des damnés décrit dans les Livres sacrés, pour les pauvres, l’Algérie lui dispute le malheur et le triste séjour de ses habitants.

La prière en exergue fait suite à une autre plus célèbre : « Finir dans l’estomac des poissons vaut mieux que finir en chère à vers. (Yakoulni elhoute ouw ma yakoulnich eddoude, Je tente la harga par la mer quitte à me noyer et je ne reste pas une seconde de plus en Algérie). Les prières négatives de ce genre prolifèrent et veulent dire une vérité indéniable : sans les bras et le génie de tous ses enfants, l’Algérie n’ira pas loin. Tout est imbriqué et tout est lié. Les prières des “mirabilistes”, imparables, difficiles à appréhender par les criminels de la police politique, sont une malédiction. Cette réaction somme toute humaine couronne les haines accumulées devant l’injustice et l’impunité des responsables criminels ou véreux. Les dirigeants régneront, rouleront sur l’or et se gonfleront la panse, mais ls le feront dans un pays déchu, faible et hors de course. Ils finiront à leur tour en serviteurs nains, dociles, dans la cour des grands seigneurs. Aucun Algérien ne respira le parfum de la vraie souveraineté ou de la vraie dignité. L’attachement pathétique du président à un médecin français en est une illustration impayable d’une réalité humiliante et triste…

 

 

 

Publicités

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Hogra, Société. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Nouvelle prière dans le pays de Bouteflika-DRS

  1. azul fellawen c’est malheureux avec l’absence de justice sociale,d’egalités de chance .l’austerité devrait commencer par le haut. par le president de la republique et ceux qui l’ont portés au pinacle. parait-il le wali zoukh vient de claquer des millions d’euros a DOHA ET DUBAI. que les qataris et saoudiens continuent a massacrer notre faune dans l’indifference totale avec la complicité de nos gouvernants qui les recoivent comme des nababs en plus avec un complexe du colonisé…nos enfants doivent changer de tactique,de pensée. ça ne sert a rien de partir ailleurs il faut qu’ils se battent ici et mourir comme le dit l’adage « dhayyi a rimouth kaci ou hna ymout kaci «  ». ça ne sert a rien de se resigner ! esperant que cette nouvel année apportera du bonheur et prosperité a notre peuple. ..
    da chergui assegass amegas, assegass amegas aux visiteurs de ce site ,a tout le maghreb enfin a l’humanité aspirante.
    tanmirt ar timlillit.

    • Amar Bouzouar dit :

      Le mal de l’Algérie: Un chiffre et une image, comment les responsables algériens arrivent-ils à dormir la nuit!

      Au moment ou certains médias algériens se focalisent et amplifient certains événements en tentant de créer un agenda politique qui veut réinventer la symbolique de la menace radicale, loin de la réalité économique concrète que vivent des millions d’algériens. Un chiffre et une image qui résument l’Algérie en cette fin de 2014, après plus d’un demi-siècle d’indépendance !
      Le chiffre: selon le site TSA, le régime algérien « a dépensé (entre 2001 et 2014) près de 1000 milliards de dollars en achats à l’étranger, sans rien investir dans la modernisation du pays».
      L’image: un algérien qui est obligé de publier une demande d’aide aux âmes charitables pour acheter de… l’oxygène pour sa mère gravement malade! Voir l’image:

Les commentaires sont fermés.