Complément concernant les confidences de Mourad Bouakkaz

Rivoire -  BouakazDans un premier billet, j’avais commenté la réapparition soudaine de Mourad Bouakkaz, le présumé ex-informateur du DRS, opérant à Oran. Partant des présumées menaces qu’il aurait reçues dans son exil en France et rendues publiques, notamment par le journaliste investigation de Canal+ Jean-Baptiste Rivoire, mon commentaire avait mis en doute son témoignage sur l’affaire de Tibhirine en s’interrogeant sur le lien qu’il pouvait avoir avec l’affaire étant donné que lui, habitant d’Oran, était beaucoup trop loin du lieu de la tragédie.

Aujourd’hui, à la faveur d’un poste sur son compte Facebook, j’ai écouté in extenso son témoignage face au journaliste. Je comprends mieux sa petite contribution dans l’affaire. À vrai dire, Bouakkaz n’a pas prétendu avoir eu des liens directs avec l’affaire et ne détenait pas des informations sérieuses. En dépit de leur gravité, il s’agit seulement de paroles prononcées devant lui par certains officiers du DRS postés à Oran et avec qui il était en contact. Pour le contraindre à continuer de les servir, des officiers supérieurs l’auraient menacé de trouver le même sort que celui «réservé par Mhenna Djebbar aux sept moines français», autrement décapitation. Sur le coup, il ne comprenait rien, il ne connaissait pas l’affaire, ce n’est que quelque temps après avoir débarqué en France qu’il a pu faire le lien entre cette menace et l’affaire des moines qui défrayait la chronique. Vu de cet angle, mon commentaire se révèle bien entendu superflu et je tenais à le rectifier ici.

Sur le reste de son témoignage, je maintiens mon opinion. À moins qu’il le justifie avec des arguments solides, la fameuse volte-face de Bouakkaz (voir la seconde vidéo) torpille, à mon avis, sa crédibilité et tout son témoignage. L’un des moyen pour se réhabiliter est de dire tout sur le Pr Ahmed Kerroumi, la clé de son histoire. En trois mois de SV (surveillance visuelle) comme il l’avoua, il doit avoir vu assez de choses sur le professeur pour accréditer son témoignage. Qu’il raconte exactement ce qu’il a vu pendant cette surveillance et comme il avait un appareil photo que le DRS lui a fournie, qu’il en publie quelques-unes s’il en a gardées. Rapidement l’opinion saura s’il est sérieux, la famille et les amis du professeur valideront son témoignage ou le récuseront.

Enfin, en passant, son français n’est pas aussi fort que je l’avais cru. Son compte Facebook  laisse croire qu’il est un bon arabophone.

Tibhirine : un temoin menacé d’expulsion :
https://www.youtube.com/watch?v=aO__shPCsv8&feature=youtu.be

 : محاولة العميل مراد بوعكاز التهرب من مسؤولياته
https://www.youtube.com/watch?v=q6H1a4s2gIc&feature=youtu.be

Lien du 1e poste sur le sujet:
https://elergechergui.wordpress.com/2014/11/06/tibhirine-mourad-bouakaz-menace-de-mort/

Advertisements

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans DRS. Ajoutez ce permalien à vos favoris.