Abdou Semmar : «Je refuse de faire le service national !!!!!!»

srgsrt36552sert130

Honneur et respect aux centaines de milliers d’Algériens qui depuis l’indépendance ont donné, bon gré mal gré, deux années de leur vie à leur cher pays.

soldat en factionIl a trente ans ou trente et un ans. Il écrit comme pas possible. Ses articles plaisent trois fois sur cinq. Souvent, il prêche des idées œcuméniques, traduisant l’opinion nationale. Des fois, il foule aux pieds les valeurs de la société algérienne au nom de l’universalité de certains principes démocratiques. Une perversion plutôt grave dont il n’a pas idée jusqu’où elle peut conduire un pays. Hier ou avant-hier, il accouche un billet particulier qui a dû marqué certains, au point de se retrouver partagé dans Facebook et Tweeter. Des journalistes de renoms l’ont repris dans leurs comptes. La teneur devait être intéressante sans aucun doute. Cliquons et allons voir de quoi il retourne.

Un long article, au titre accrocheur : «Non, je n’ai pas peur de vos casernes !» On se dit voici un chroniqueur qui nous change un peu de Kamel Daoud et consort et leur marotte triptyque : pouvoir virtuel, islamiste et identité… Voici un qui en a dans le ventre et que ça va saigner. Cliquons donc une dernière fois, lisons et consommons sans modération le courage algérien qui va certainement nous donner du tonus et de l’espoir en ce début d’année.

Après avoir présenté subrepticement sa vie privée, le chroniqueur d’Algérie-focus y étale sur bonne longueur son parcours journalistique. Il se résume en deux mots : « Toute ma vie active, j’ai fait ceci, j’ai fait cela, sans accroc et sans tracasserie du pouvoir. » Passons. Dans le tout dernier paragraphe, la marchandise est balancée. Un venin, in cauda venenum disaient les Romains.

À quoi rime tout le tapage ? Monsieur a reçu une convocation pour le service militaire, et monsieur se rue dans les brancards… Il ne veut pas. Il a une famille, une petite situation et ne veut pas tout chambouler pour faire son devoir civique. «Naaaaa! j’y vais pas et je prends le monde entier à témoin que je ne veux pas y alleeeeer! C’est une pression du pouvoir pour me faire plieeeeer !» Etc.

On veux bien qu’il soit contre le service national, qu’il défende le droit des gays à se sodomiser et les jeunes à forniquer en toute liberté, ce sont ses droits et la société a pris bonne note de ses opinions. Mais au sujet du service qu’il nous explique pourquoi des Algériens se sont conformés à la loi du service national et, lui, il veut s’y soustraire. Pourquoi, la loi doit le ménager et doit s’appliquer dans toute sa rigueur sur une majorité de jeunes? Pourquoi, lui, l’intellectuel, veut-il fuir l’obligation ? Pourquoi Bouteflika a absous le chanteur Khaled de ce devoir alors que celui-ci s’est exilé expressément pour s’y soustraire ? Scélérate ou pas, pourquoi il veut violer la loi?  On veut comprendre la morale des deux poids deux mesures. Sa nationalité est-elle plus précieuse que celle du ghâchis ? Appeler à l’abolition du service est une chose, au demeurant discutable, voire justifiée, mais le fuir et demander l’exemption sans véritable motif alors que ces concitoyens y sont contraints, est tout à fait malsain. C’est comme demander des privilèges pour sa petite personne, comme se croire né des cuisses de Jupiter, une sorte de consécration de la corruption dont il se dit ennemi. Qu’il dit pourquoi il passe sa vie à demander le pouvoir de respecter la loi et la Constitution, si lui-même, il ne s’y conforme pas! Quand on est juste, on ne fait pas dans la demi-mesure, Monsieur!

Honneur et respect aux centaines de milliers d’Algériens qui depuis l’indépendance ont donné, bon gré mal gré, deux années de leur vie à leur cher pays.

aetaetertwert

Advertisements

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans armée, Presse, Société. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Abdou Semmar : «Je refuse de faire le service national !!!!!!»

  1. Questionnement dit :

    J’ai l’impression que ce type est un « héros » fabriqué par le système Bouteflika-DRS

Les commentaires sont fermés.