Le choc des civilisations : simulation pédagogique de «mariage pour tous»

dsfdgdgsdfgUn vieil adage algérien prévient les scientifiques et les oulémas : plus il s’enfonce dans les profondeurs du savoir, plus il verse dans l’ignorance (تعلم تعلم حتى جهل). Sur la photo, des élèves simulent, à la demande de l’école, une séance de mariage civique entre des personnes de même sexe. Le groupe des élèves, une cuve vide prête à se remplir par le premier liquide, se laisse aller à ce jeu dans une ambiance bon enfant. L’objet de la démonstration dite pédagogique, comme on peut s’en douter, vise à modeler l’esprit des élèves français. L’école tente de casser leur barrières morales acquises au fil des siècles et les prépare à vivre en harmonie dans un environnement social nouveau où les tabous sexuels et la morale feront partie du passé.

Pas étonnant que des milliers de jeunes et de moins jeunes Français aient embrassé l’Islam. Le retour tous azimuts au religieux, d’ailleurs, constitue la trame de «soumission», le livre de Houellebeq, en tête des ventes actuellement. On relèvera sa maxime évangélique qu’il utilisa pour résumer son livre islamophobe : «les gens ne supportent plus de vivre sans Dieu». La nature humaine sait se défendre, des ressorts puissants, inhérents à sa nature depuis la création, lui servent de boucliers contre les dérives et les dépravations humaines.

Enfin, notons que ce genre de sujets controversés n’attire pas particulièrement les intellectuels algériens jouissant de la grâce des médias français. On imagine un peu l’aversion de nos écrivains, journalistes, caricaturistes…, pour ces nouveaux mœurs. En même temps, l’on mesure leur manque de courage à les critiquer et à fuir les débats sociétaux. Les médias français ne leur tiennent d’ailleurs pas rigueur… Ils se contentent d’entendre l’essentiel : tomber à bras raccourcis sur l’islamisme, l’archaïsme des sociétés arabes  et à un degré moins sur l’autoritarisme politique de nos régime….

Advertisements

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans International, Société. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le choc des civilisations : simulation pédagogique de «mariage pour tous»

  1. aghilas-koseila dit :

    azul fellawen,
    l’education du genre est tres critiquée meme chez les français. il ya des contagions.ce genre de choses est a nos portes.il faut le contrecarrer par une education solide.le monde est devenu un village.les saoudiens,les algeriens ne sont pas isolés du reste du monde. il ya des saoudiens,des algeriens et les autres qui pensent pour ces idées meme si ils ou elles moins nombreux et nombreuses…alors nous sommes avertis (ies) que le mal est a nos portes….la religion joue un grand role dans l’individu. c’est un rempart mais un rempart insuffisant contre ses fleaux.devrait etre renforcé par des mecanismes puissants,une sensiblilisation tres large,tres soutenue…..il ya toujours une impermeabilité comme la drogue,de la drogue a autre chose…
    tanmirt ar timlillit.

Les commentaires sont fermés.