Pendant que le pouvoir réserve Air Algérie pour les wled h’bibi et ne leur demande pas le certificat de résidence,

SNTF et SONELGAZ acceptent seulement les résidents des chefs des wilayas

Par Saïd

Cies-DZA L’ ANEM, les conditions exigées pour postuler à un travail sont une aberration ! Pourquoi? Au-delà d’autres non-sens, j’ ai noté que le chômeur qui réside dans un petit patelin n’ a pas le droit de postuler dans une région autre que la sienne. Et s’ il n’existe aucune usine ou autre dans notre patelin, comment faire pour travailler? En d’ autres termes le chômeur est condamné à rester chômeur car dans le patelin où il réside, il n’existe aucune infrastructure ou la moindre unité industrielle digne de ce nom, c’ est le désert.

Alors comment faire pour trouver un emploi, si dans tout le territoire de la commune, il n ‘y pas d ‘usine ou d’entreprise? Sommes-nous condamnés, nous les diplômés, nous les techniciens , nous les habitants qui résident dans les petites communes, à rester chômeur toute notre vie à cause de l’ interdiction qui nous est faite de postuler dans une autre région?

Pourquoi l’ANEM exige-t-elle un certificat de résidence pour les chômeurs de petite localité qui postulent ailleurs ? Pourquoi n’y a-t-il pas de dérogation pour ces cas précis? Les pouvoirs publics n’ ont ils pas prévu ces cas? N ‘est ce pas injuste?

P.-S.: j ‘ai déposé un dossier à la SNTF et un autre à la SONELGAZ, les deux demandes ont été rejetées au motif que je réside dans un village situé a 9 km du chef lieu de wilaya, n’ est ce pas une aberration et une injustice?

 

————-

Titre et sous titre d’EEE

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Économie, Contribution. Ajoutez ce permalien à vos favoris.