L’œuvre a le mérite d’exister et cela est sacré !

Par Mehdi

illusion-3Djpg Trop bien écrite pour ne pas émaner d’un intellectuel ou d’un journaliste, la réaction virulente qui suit vient au secours de Kamel Daoud après mon dernier pamphlet. Il est évident qu’elle fut écrite à chaud et très rapidement, mais ce n’est pas là la source de l’acrimonie qui tente d’atteindre mon ego. Je la publie in extenso par principe du respect des opinions contraires. Je ferai un commentaire plus tard.

«Après Echergui analyste politique de l’à peu prés, le voila critique littéraire de haute voltige. Au vue des éléments que vous soulevez dans votre critique, j’imagine que vous n’êtes pas aller au delà de la 30eme page !

Combien de fois faudra t-il vous expliquez que dans le cadre d’un roman, les personnages sont responsables de leurs faits et de leurs dires ! Ce n’est pas pas une autobiographie. c’est comme si on reprochait à un cinéaste la méchanceté de l’un de ses personnages ! Vous êtes incapable de faire la distinction passons.

Je voudrais rebondir sur vos pseudos arguments qui consistent à reprocher la bonne foi de l’auteur en prenant à témoin vos innombrables lecteurs (sic). Je trouve le procédé particulièrement lâche de la part de quelqu’un qui s’offusque de la mesquinerie du pouvoir en place. Vous jouez à celui qui fait pleurer dans les chaumières (dieu jugera de sa foi …) l’auteur a osé toucher à la religion, quel sacrilège ! Vous reprenez les dires de l’un des personnages (car oui il y’en a plusieurs des personnages ) en l’occurrence Moussa qui exprime son mal être et son désarroi par rapport à une situation qui peut être vécu par n’importe quel étranger à une contrée, vous n’avez pas perçu cela, dans ce cas évitez de vous portez comme avocat autoproclamé de l’habitant originel d’Oran, car cette ville a été fondé par des andalous en 902 et a vu défilé une pléiade d’étrangers depuis cette date ce qui rend cette ville autant tolérante.

Cette tolérance les oranais de souche ou d’adoption se battent tout les jours pour la garder contre vents et marées et ce n’est pas un donneur de leçons qui va insulter notre intelligence en se portant garant de la bonne mœurs ou pas des écrits d’un auteur, car oui cela s’assimile à de l’humour vache mais on se comprend entre oranais. On est adepte de ce genre de boutade entre nous c’est en quelque sorte de l’autodérision qui est le début de la sagesse en vous laissant la rigidité de penser et le manque de tolérance. Si cela ne vous sied pas, passez votre chemin, personne ne vous oblige à lire ce livre !

Ce qui est valable pour cette oeuvre l’est aussi pour le film l’oranais, que l’on soit du même avis ou pas l’oeuvre à le mérite d’exister et cela est sacré ! Inspirez vous un peu de ce qui se passe en ce moment en France et je ne parle pas de la récupération politique de ce triste début d’année mais de l’élan citoyen d’un peuple jaloux de sa culture, respectez vos concitoyens même si vous n’êtes pas d’accord avec ce qu’ils disent et évitez de mettre de l’huile sur le feu pour je ne sais quel raison. On arrivera peut être à un début de solution.

Vous avez un talent certain dans beaucoup d’analyses et je me délecte de certains de vos écrits mais vous avez raté une occasion de vous taire cette fois ci, en reprenant des arguments de personnes dénuées d’esprit et en faisant dans le populisme de bas étage. Vous perdez en crédibilité pour le reste. Dommage.»

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Contribution, Forums. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour L’œuvre a le mérite d’exister et cela est sacré !

  1. benbel dit :

    Et vous, vous profitez de cette tolérance ! J’ai l’impression que c’est Charlie hebdo qui parle.
    NB: je suis oranais

  2. anonymous dit :

    Beaucoup trop de fautes pour avoir été écrit par un journaliste, comme vous dites, mais qui a dit que les journalistes ne faisaient pas de fautes? Ceci étant, je suis d’accord avec le-dit Mehdi sur un point : Kamel Daoud n’a que trop pris de place sur ce blog, bien sur vous etes libre de vos écrits, comme de votre blog, mais qu’est-ce qu’on s’en fiche de Kamel Daoud et de sa contre-enquête, et de tout ce qu’il pense! quelle importance? sortez dans la rue et demandez aux gens s’ils connaissent Kamel Daoud, ou ce qu’ils en connaissent exactement, à part le nom -peut-etre- et vous verrez. Il y a quand meme une idée qui a attiré mon attention : l’oeuvre a le mérite d’exister, et cela est sacré. Qu’est-ce qui est sacré, l’oeuvre ou son existence? et pourquoi serait-elle sacrée? et que signifie sacré dans ce contexte?
    Quand a l’histoire de la ville d’Oran, elle est bien plus ancienne que la periode andalouse. La seule toponymie de la ville indique son ancienneté : wahran, du berbere lion, tout comme souk ahras ou tihert ou bien tahert. la ville n’a pas attendu les andalous qui n’auraient pas pu la fonder. ils n’avaient pas encore été chassés d’Andalousie pour venir au Maghreb. Au contraire ce sont les arabes ou berbères, les musulmans qui fonderont des villes en Andalousie à cette époque-là. C’était encore la période des dynasties berbères au Maghreb : aghlabides, fatimides, rostémides, puis almoravides et almohades avant le déclin. Et ce n’est certainement pas la pleiade d’étrangers que la ville aurait vu qui l’auraient rendu tolérante. toute l’Agérie et particulièrement les cotes, ont assisté à l’arrivée d’une pleiade d’étrangers, pour reprendre les termes de Mehdi. d’ailleurs le mot tolérance n’est vraiment pas à propos dans ce contexte. ou peut etre que si, certains ne voulant voir que ce coté sombre de Wahrân.

    • anonymous dit :

      Vous faites comme vous voulez, c’est vous le blogueur. Le probleme est a mon avis, que la dite classe intellectuelle est trop éloignée de la société, ou meme séparée d’elle. Elle ne lui appartient pas, elle ne se sent pas attachée à cette société, hacha elli ma yest’halch bien sur. Mais la majorité, n’aspire qu’à plaire aux hautes instances, ou aux autres ailleurs, à gagner de l’argent et de la notoriété. la société dans laquelle ils vivent ne les intéresse pas, ils crachent même dessus à la première occasion. L’intellectuel le vrai et quel que soit son domaine, est celui qui observe sa société, qui l’aime malgré tout, tout en aspirant à la guérir de ses maux. Pour cela il n’attend rien des autres, il agit. Mais que font ceux que vous désignez d’intellectuels en vérité? Ils débattent dans des salons feutrés et calfeutrés, sinon sur des plateaux de télé. Ils se rassurent entre eux en se pensant indispensables, mais qu’en est-il en réalité?

    • Mehdi dit :

      @anonymous,
      Je constate que mon intervention a eu le mérite de faire éclore un mini débat, c’est en cela qu’une œuvre est sacré et se doit d’exister car elle engendre une confrontation d’idées au lieu d’une médiocrité basée dans le recroquevillement du confort intellectuel, cela pousse différentes personnes à exprimer une opinion par rapport à leur appréciation d’une situation donné. Bien entendu, je respecte l’avis de chacun car cela aussi est sacré, vos avis à tous ont le mérite d’exister aussi.

      Je trouve ça nul et non-avenant que de parler de la notoriété de KD et surtout de prendre à témoin un public qui n’est pas consultable sur ce fait. Là n’est pas la question qu’il soit lu par beaucoup de personnes ou pas. C’est un auteur algérien que l’on soit lecteur ou pas, il en faudrait plus (des écrivains algériens), je pense que tout le monde doit être du même avis à priori. Sait-on jamais…c’est pour cela essentiellement que je parlais de sacralité de l’existence d’une œuvre.

      Sur l’histoire de la ville d’Oran et sa fondation par des andalous, ce que j’avance est vérifiable, il ne tenait qu’à vous de le faire (je n’ai parlé à aucun moment d’andalous chassé d’Andalousie, c’est plus du coté des émirs omeyyades qu’il faut chercher). Je ne vais pas épiloguer sur des suppositions (ça revient souvent chez vous j’ai l’impression)* que vous faites sur la toponymie, car des historiens sont mieux placés que moi pour le faire, surtout qu’ils n’arrivent toujours pas à un consensus mais si ça vous plait de trancher pour eux, ça n’engage que vous.

      Enfin, sombre est le synonyme de peu éclairé, ce n’est pas synonyme de tolérance du moins pas pour moi. Il me plait de croire ça.

      *Ma prétendue vie de journaliste ou pas.

      • anonymous dit :

        Mehdi, je n’ai rien supposé du tout, c’était une réponse a Echergui qui a écrit en introduction de votre reaction que vous pouviez etre journaliste. que vous le soyez ou pas n’a pas plus d’importance que ça. c’est ce que vous ecrivez qui est important. car ici il s’agit simplement de mots. tout comme pour KD, qui lui dit : debattons de ce que j’ecris et ne repondons pas aux mots -cad, a la pensée- par la violence, surtout pas physique. en ça je suis entierement d’accord. alors ne nous dites pas :  » un auteur de roman qui raconte des histoires pour divertir les gens quand bien même ça peut les froisser dans leurs convictions parfois. Ce n’est que des paroles en fin de compte…les actes comptent bien plus. » cet auteur penserait me divertir tout en me froissant, selon vous? les deux ne peuvent pas etre compatibles. lui-meme dit qu’il produit du « fikr », ça ne peut donc pas etre un simple divertissement. et je rappelle qu’il s’agit ici d’analyser des écrits, d’un penseur comme il se définit lui-meme, des ecrits qu’il a couché sur du papier. pour ma part je n’ai que ces elements-là a ma disposition.
        vous avez ecrit :  » l’élan citoyen d’un peuple jaloux de sa culture, respectez vos concitoyens même si vous n’êtes pas d’accord avec ce qu’ils disent et évitez de mettre de l’huile sur le feu pour je ne sais quel raison » j’aurais du commencer par là. mais je prefere encore votre  » une pointe de stigmatisation régionale et religieuse qui m’a interloqué. On ne pointe pas du doigt une frange de la population pour la retourner contre l’autre cela aboutit forcement à un conflit ». tres interessant, parce que c’est justement ce que je reproche a KD. je l’ai ecrit hier, un peu plus bas, il a un discours de haine et d’exclusion. mais lui le fait contre la majorité d’une population tout aussi jalouse de sa culture que n’importe quelle autre. et je n’invente rien, puisque elwatan me le confirme :
        « les nouvelles plumes savent vendre des histoires accrocheuses avec un ton souvent provocateur, égratignant au passage les sensibilités et les tabous de chez nous dont le plus grand est évidemment la religion. »
        http://www.elwatan.com/hebdo/france/representee-au-maghreb-des-livres-par-benchicou-sansal-et-daoud-grand-rush-sur-la-litterature-algerienne-insolente-10-02-2015-287183_155.php
        dans le lot de ces nouvelles plumes, pour elwatan, il y a le vieux sansal qui veut egratigner ma sensibilité en allant se lamenter au pied du mur du Bouraq, et il y a KD. alors quand c’est de l’Islam qu’il s’agit, cela devient un « tabou » et non pas du « sacré », et on « égratigne des sensibilités » mais on ne « tape pas » sur une population, sur une culture, sur ce qu’elle a de plus cher. et il n’est pas permis aux sensibilités egratignées de critiquer car l’oeuvre est sacrée et a le merite d’exister. meme Pif dans ce cas-là est sacré. et Tintin aussi tant qu’on y est!

        quand au mot tolérance, c’était une simple allusion que vous n’avez pas saisi malheureusement, une allusion a une « maison de tolerance » que KD selon Echergui, veut voir en Oran. certains ne voulant voir que ce coté sombre de Wahrân.
        me concernant, je sais qu’a Oran, il y a un pole universitaire, des centres de recherches, dont le CRASC par exemple, des gens ordinaires, qui vivent une vie ordinaire. maintenant que KD ecume les bars et les cabarets c’est son affaire, mais ces cabarets ou ses bars existent malheureusement partout en Algerie pas seulement a Oran. en plus du film elwahrani, y aurait-il une volonté de nuire vraiment? permettez-moi de le penser.
        concernant l’histoire de la ville, quand on dit Andalous, en général, et en Histoire, cela suppose les Andalous chassés d’Andalousie. en 902, en effet et vous avez raison c’était encore la periode de l’emirat omeyyade de cordoue. le califat n’ayant pas encore été instauré. il ne s’agit donc que de domination u d’influence, andalouse. les omeyyades d’ailleurs etaient beaucoup trop occupés à assoir leur autorité en espagne pour avoir le temps de fonder la ville comme on pourrait l’imaginer. cad une ville dans le vrai sens du terme. et ayant aussi à gérer des conflit avec les dynasties berberes ou arabes sur le sol de l’Ifriquiyya (je rectifie d’ailleurs ce que j’ai deja dit au sujet des aghlabides, c’est une dynastie arabe contrairement à celles que j’ai cité dans mon precedent commentaire) il s’agissait plus d’un comptoir commercial que d’une ville. mais mon doute sur la fondation de la ville par les Andalous, et non pas sous l’époque omeyyade etait surtout pour préciser que l’histoire d’Oran ne peut etre réduite a ça, et ne pouvait pas avoir commencé à cette epoque-là, comme tout le pays. si on retrouve des traces écrites ou materielles d’une presence andalouse, ou de la periode omeyyade cela ne signifie pas que son histoire a commencé là. c’est tout ce que je voulais preciser. nulle intention de ma part de douter d’une quelconque influence ou meme presence andalouse et nulle volonté de ma part de trancher. ceci etant la relation d’Oran a l’Espagne encore vivace aujourd’hui, est plus tardive comme vous devez le savoir.

    • Mehdi dit :

      Je vous encourage à continuer votre travail, vos prises de positions sont salutaires. Je suis d’accord avec vous sur beaucoup de points mais il reste quelques points de discordances (on ne peut pas être tous d’accord, c’est en cela que le débat est fructueux).

      Je n’ai pas trop apprécié votre argumentaire de la dernière fois, il contenait une pointe de stigmatisation régionale et religieuse qui m’a interloqué. On ne pointe pas du doigt une frange de la population pour la retourner contre l’autre cela aboutit forcement à un conflit. Surtout si cela est basé sur des extrapolations de réflexions de personnes qui ne sont pas là pour répondre, cela s’assimile à de la médisance à mon humble avis.

  3. HAOUDJI ANA dit :

    @Anonymous ,
    Je vous cite:
    « Kamel Daoud n’a que trop pris de place sur ce blog, bien sur vous etes libre de vos écrits, comme de votre blog, mais qu’est-ce qu’on s’en fiche de Kamel Daoud et de sa contre-enquête, et de tout ce qu’il pense; »
    Soit! Kamel DAOUD est inintéressant et la place qu’il prend dans ce blog est indue ; Mais , voyez vous cher ami c’est votre deuxiéme remarque qui m’a fait reagir ; car vous ajoutez :
     » sortez dans la rue et demandez aux gens s’ils connaissent Kamel Daoud, ou ce qu’ils en connaissent exactement, à part le nom -peut-etre- et vous verrez:
    Eh oui dans la rue et j’ajouterais dans les campus et les lycées on ne connait pas Kamel Daoud , ni Abdelkader ALLOULA , ni Mohamed DIB, ni Mohamed ARKOUN, ni Redha HOUHOU ; ni Djamel Amrani , ni Bachir HADJ ALI, ni Assia DJEBBAR ,ni Ahlem MESTGHANEMI ni FERAOUN ,ni Mammeri et la liste est infinie;
    Et pour cause la place est prise par l’eminent Daia Abdelfettah ziraoui hamadache ,, le grand Muphti Cheikh SHEMS EDDINE hafadhahou allah , le grand Démiurge cheikh lahmar le bien nommé; Pour reprendre une une boutade de Kamel DAOUD c’est la Chouroukisation et la Naharisation de la société ; Là est le vrai probléme ; Mais bon ! chacun voit midi à sa porte
    Quand à Oran quelque soit son histoire et quelque fut son origine , elle demeure une ville attachante , accueillante et belle ; Qu’attendre de plus d’une ville; Personnellement je trouve que c’est la ville la plus cosmopolite du pays; Elle a l’art de « polir » les nouveaux arrivants et sait mieux que n’importe qu’elle autre cité à les absorber et les rendre sienne; Elle a fait des mascaréens , des kabyles ,des sahraouis , des tlemceniens des zwawas des chawis etc…d’authentiques Oranais;
    Sinon , pour le reste « Charbonnier est maitre chez soi « ; Le blogeur est libre du choix de ses thémes et le lecteur responsable de son commentaire ;
    Bien à vous

    • anonymous dit :

      Ya haoudji yana : vous avez mélangé des noms qui pour certains sont connus je vous rassure, d’autres moins ou pas du tout. les connus le sont grace à la mandhouma tarbawiya, et les autres à cause de la meme mandhouma tarbawiya. inutile d’entrer dans les détails de cette mandhouma tarbawiya qui a fait que nos eleves surtout depuis benbouzid apprennent à réciter plutot qu’à comprendre. pour certains des autres noms comme Alloula par exemple, la ville de Wahran le connait bien, lui qui était près de sa société, et attentif à ses pulsations. l’Algérie le connait aussi, relativement peut etre mais il faut dire qu’il fut un temps ou le theatre passait à la télé. aujourd’hui, on a le choix entre alhan wa chabab, the voice, ou arabs got talent. que des programmes anglo-saxons resservis à la sauce orientale. sinon d’autres phénomènes médiatiques du type belahmar ou chemsennahar. et justement a propos de télé, et à propos d’Assia Djebar, ces derniers jours, on a eu droit à des hommages servis et resservis à souhait. il était question dans un extrait -rare- d’elle, parlant de son film « la nouba des femmes du mont chenoua ». elle a dit qu’elle a préféré faire un film de television parce que les femmes voyaient la télé et n’allaient pas au cinema. voila une intellectuelle qui comprenait bien la société dans laquelle pourtant elle n’avait pas tres longtemps vécu. mais historienne qu’elle était, elle comprenait bien comment approcher une culture. et encore à propos de culture et pour revenir au sujet de tout ce debat. Kamel Daoud a dit lors de son passage sur france2 qui l’a d’ailleurs fait connaitre alors meme qu’il ecrivait depuis des lustres. il devrait y reflechir. il a dit : si on ne reforme pas le lien religieux, ça ne sert a rien de faire tomber un dictateur. si on ne fabrique pas un citoyen alors que pour le moment on a des croyants, ça sert a quoi de faire tomber un dictateur?
      comme beaucoup de pseudo intellectuels comme lui, la culture ce n’est que le cinema, le theatre, le livre, mais pas n’importe quel livre, si possible le sien, et la peinture. pourquoi pas la danse, mais certainement pas la croyance. qui a dit que la croyance ne faisait pas partie de la culture des peuples? comment séparer le plus profond de soi et de ce qui l’entoure. c’est stupide de croire ça, et encore plus de travailler à les séparer, parce que c’est un effort vain. comme celui de faire du cinema dans un pays qui n’a plus de salles, ni de public non plus. simplement parce que les Etats Unis font encore du cinema. en oubliant qu’aux Etats Unis, le cinema est une industrie à part entiere, et que comme toutes les industries chez eux, elle vend bien. l’intelectuel indispensable à sa societé est d’abord l’intellectuel qui comprend sa societé. nombreux sont ceux qui sont out et donc non indispensables forcément.
      Encore un mot au sujet de belahmar, vous seriez surpris des nombreux et variés profils que ce genre de personnage ou ses ses compairs peuvent avoir comme clientele. vraiment surpris.

    • Mehdi dit :

      Parfaitement d’accord avec toutes les interventions de Haoudji Ana. Cela résume très bien ma pensée et me réconforte dans l’idée que beaucoup de personnes veulent s’en sortir de cette océan de médiocrité en le dénonçant tout les jours car cela en vaut la peine. Je préfère taper sur les agissements de certains qui causent du tort à toute une communauté plutôt que sur un auteur de roman qui raconte des histoires pour divertir les gens quand bien même ça peut les froisser dans leurs convictions parfois. Ce n’est que des paroles en fin de compte…les actes comptent bien plus.

  4. Haoudji Ana dit :

    @Anonymous
     » si on ne reforme pas le lien religieux, ça ne sert a rien de faire tomber un dictateur. si on ne fabrique pas un citoyen alors que pour le moment on a des croyants, ça sert a quoi de faire tomber un dictateur? »
    J’ai lu et relu ce passage et je n’arrive toujours pas à voir ce qui vous choque ; Voyez vous cher ami je suis profondément croyant et j’ai toujours baigné dans une grande famille plutôt « traditionnelle ». Ceci pour vous eviter de penser que vous avez à faire à un de ces admirateurs de l’occident qui a renié sa culture et sa langue; Ce qu’a ecrit K D précisément dans ce bref passage ne souffre aucune ambiguité; Tout ramener à la langue et à la religion ( la croyance dites vous) n’est pas la panacée;
    Les ostracismes ont fait trop de dégâts dans ce pays ; La culpabilisation par la langue et la religion à contraint Malek haddad à arreter d’ecrire , Kateb Yacine à s’investir dans le théatre avec les travailleurs jusqu’a en mourir sans passer une seule minute à la télé , Mohamed DIB à mourir en exil et Mammeri à se faire tuer par un arbre ; Ah oui j’allais oublier Assia djebbar, qu’un lecteur de ce blogue a traité il n’ya pas plus d’un mois d’ecrivaine francaise qui ecrit pour les francais ; Rien que ça ;
    Sans etre un fan de KD , je persiste et je signe il est ce qui se fait de mieux dans la critique sociale dans la galaxie DZ . Pour parler comme ma petite fille il est avec les gentils ;

    • anonymous dit :

      Je n’ai absulument rien pensé de vous, et je vous accorde le droit d’etre ce que vous voulez. et vous avez raison ce qu’a dit KD dans l’émission ne souffre d’aucune ambiguité. le dictateur ne l’interesse pas. tout ce qui l’interesse c’est le lien religieux. d’abord hyprocritement, il ne nous explique pas ce que signifie exactement ce lien religieux, tout autant quand il dit qu’il est toujours religieux. que signifie religieux exactement? un boudhiste est religieux, un animiste peut etre religieux tout autant qu’un juif ou un musulman pratiquant. etre religieux ne signifie pas forcement etre musulman. etre avec les gentils ne signifie pas non plus etre utile, moi j’ai parlé d’intellectuel indispensable ou pas. quand aux ostracismes dont vous parlez je vous rappelerai juste que pendant les années que vous évoquez, Mammeri, Kateb, Haddad ou Dib, il ne s’agissait pas de religion du tout. alors et de ce pas on revient a la phrase de KD à laquelle vous n’avez trouvé rien de choquant. et a ce propos Echergui, vous me rappelez ce que je vous reproche dans votre discours. vous respectez la liberté d’expression, vous etes tolérant et ouvrez votre blog a la contradiction, c’est tres bien. mais vous vous attaquez injustement ou arbitrairement aux dévots comme vous dites. et vous confondez les simples citoyens, qui sont dévots pour eux memes et qui n’embetent personne avec ceux qui en ont fait un fond de commerce, et de la politique avec. vous faites le jeu des extremistes de l’autre, ou des autres bords, car des extremismes il yen a et partout. que quelqu’un choisisse la voie de Dieu, qu’il porte la barbe et aille à la mosquée, tous les jours en plus du vendredi, ou est le probleme? qu’il décide de son islam à la place de KD ou est le probleme? qu’une femme porte le voile, meme iintegral, si ceci entre dans le cadre des libertés individuelles, ou est le probleme? la liberté serait-elle a un seul sens? toujours le meme?

  5. Haoudji Ana dit :

    @ EEC
    Desolé , il s’agit d’un laptop familial et parfois on oublie de fermer la session ce qui effectivement prete à confusion : Il ne s’agit nullement d’usurpation d’identité ;;
    @Anonymous
    Les ostracismes sont les memes et se nourrissent à la meme mamelle; Dib , Kateb , Mammeri , Arkoun et beaucoup d’autres ont été musélés et bannis au non de la langue et maintenant c’est au nom de la religion qu’on somme aux intellectuels de se la boucler ; La desrtification linguistique ayant atteint son but on passe àà la deuxieme phase celle de l’assechement des coeurs et de la lobotomisation de masse ; Puis on s’etonne que les DAECH et Bourourous surgissent des entrailles de la société ;
    Le pays est mis sous coupe reglée des milliards en devises sont transferés dans des comptes à l’etranger , des pans entiers de la société sont dans le dénuement total , les etudiants en sciences exactes ne connaissent pas leurs tables de multiplcation , ceux des sciences sociales ne savent pas chercher un mot dans le dictionnaire , les linguistes sont monolingues et les psychologues recourent à la rokia ,;
    Quand les paysans dopent leurs légumes au phosphate et au magnesium , les banquiers aident au transferent d’argent à l’exterieur , , les medecins vous disent rebbi idjib echeffa et les ouvriers chinois construisent les routes et le logements , moi je pense que les priorités sont ailleurs ;
    La focalisation sur la place de la religion est vraiment surréaliste;
    Il est pourtant clair que cet etat de chose ne sert ni le peuple ni l’islam ;
    Bien sur ce n’est qu’un avis

    • anonymous dit :

      Qui focalise sur la religion? qui?

      • anonymous dit :

        meme si j’attendais la réponse de Haoudji en fait je peux quand meme vous dire que vous avez mélangé sciemment, ou pas, des causes et des conséquences. en avez-vous conscience? L’invasion US en Irak a eu pour conséquence tout ce que vous avez cité : aqmi et consorts. la Syrie est entrainée vers le chaos par les pays qui ont soutenu et meme fabriqué daesh tout en déclarant vouloir combattre le terrorisme. le monde entier est entrainé vers la confrontation à cause de politiques folles qui jettent de l’huile sur le feu en déclarant vouloir l’éteindre. quand aux chaines satellites religieuses elles existent comme existent les chaines satellites de danse du ventre, certaines ayant meme pour patron la meme et unique personne. un signe des temps. mauvais temps oui, mais pas à cause du voile, ni de la barbe. mais bien à cause des politiques belliqueuses qui poussent à la confrontation. il ya deux jours aux Etats Unis, un homme est entré chez son voisin, et l’a tué, lui, sa femme et sa belle-soeur, tous les trois d’une balle dans la tete. simplement parce qu’ils étaient musulmans. les médias, meme les notres n’en ont pas fait cas, mais faites une recherche et voyez ces personnes décedées, comme elles étaient jeunes et pleine de vie. c’était des américains. d’origine arabe certes, mais américains. les jeunes femmes ne portaient pas le voile intégral comme vous dites, et le jeune homme non plus ne portait pas la barbe. mais leur voisin, athée convaincu et militant selon ses dires, ne supportait pas leur présence. il s’est donc octroyé le droit de les assassiner. ça n’a pas choqué outre-mesure les médias habitués à l’offuscation orchestrée. il les a tués parce qu’ils étaient musulmans. comme le KKK tuait des américains parce qu’ils étaient noirs. c’est plus difficile pour un noir de cacher sa négritude, comme aurait dit Aimé Césaire. donc, il l’avait bien cherché. alors que c’est plus facile pour un musulman de raser sa barbe, ou à une musulmane de se dévoiler. alors cachez moi ce voile que je ne saurais voir. mais de quel droit?

  6. HAOUDJI ANA dit :

    Décidément c ‘est un dialogue de sourd ; Mr Anonymous est intelligent et cultivé , ce qui ne gate rien ; La focalisation sur la religion ne s’adresse pas à vous personellement ; C ‘est le debat sur KD qui l’a introduit . N’est ce pas un religieux qui lancé contre lui un contrat sous pretexte qu’il s’attaque à la religion et à la langue?; Avoir peur des ecrits de KD qui touchent à peine quelque milliers de lecteurs ( dont le nombre diminuent inexorablement avec le temps ) et qui sont pour la plupart des seniors , c’est admettre que ses propres idées ne peuvent etre defendues que par la terreur ;Car enfin quand vous avez le monopole des medias – audio et video , la main mise sur les mosquées et sur l’ecole quand tout ces instruments de propagande officieux et officiels sont sous controle et qu’on arrive pas à inluencer la société dans le sens positif , il y’a comme un probléme; Oui il faut le reconnaitre et se poser les bonnes questions ; Il y’a trop de religion dans notre pays et si peu de morale ; Il y’a tellement de barbe de de voile et si peu de vertu ; Il y’a tellement de preche et de halqates et si peu de civisme;
    Nos enfants recoivent des cours d’eduction religieuse depuis le primaire jusqu’a la classe de terminale et je vous laisse le soin de verifier le résultat sur leur comportement et niveau par vous memes; Nos magistrats sont les plus pieux au monde a et nous avons la justice la plus injuste et corrompue du monde;
    Vous l’aurez compris je ne parle pas de l’islam de nos aieux , la religion la vraie , celle des lumiéres et du progrés ;
    Je donne ce lien pour les lecteurs qui veulent creuser la question car je suis à peu prés sur que vous vous l’avez déjà lu;
    Bonsoir
    http://www.voltairenet.org/article186228.html

    • anonymous dit :

      Mr Haoudji, je vous remercie pour la bonne appréciation, que je m’autorise à considerer comme un compliment venant de quelqu’un de cultivé et intelligent. merci. je vous rassure, ce n’est pas un dialogue de sourds, mais je voulais pointer du doigt le probleme. j’essaie cependant et depuis le debut, d’éviter d’entrer dans un débat sans issue, sur la religion, etant profane en la matiere. mais je vous laisse le soin de choisir les lectures qui vous conviennent, quand a moi, je prefere toujours puiser a la source. wahhabisme, salafisme, islamisme, ISLAM, CORAN, HADITHS, je m’informe a la source. des écrits originaux, et de sources fiables, je pense que vous me comprenez.
      tout comme je m’informe a la source au sujet de KD qui est bien le sujet de notre debat. je ne lisais pas ses chroniques, ni ses livres, et je ne veux pas les lire d’ailleurs. je n’ai pas lu l’etranger de Camus auquel on veut donner une seconde jeunesse par la meme occasion. et je me mefie toujours des critiques litteraires unanimes. ou meme filmesques, ou autre, qui sont ne que l’écho du bruit du tiroir-caisse. tout comme les chaines de television evoquées plus haut. bizness is bizness.
      mais vous avez raison : le peu de lecteurs du sieur KD ne lui accordent pas le statut qu’il veut obtenir, cad celui d’un intellectuel important sur la scene algerienne. et puis aussi, la majorité, la jeunesse aujourd’hui est plus arabophone, et anglophone -au grand dam de frança- que francophone. d’ou son peu de notoriété. mais grace au gros coup de pub que lui a fait un dit cheikh, un jour, son nom s’est répété a l’infini sur toutes les levres. le dit cheikh mediatique ne m’interesse pas, il est dans son role. mais pour revenir, ouf c’est long! pour revenir a ma question posée plus haut, ce n’est pas le dit cheikh qui a focalisé sur la religion, mais bien KD. notre ami Echergui dont nous occupons ici l’espace, lui consacre une critique avisée. il lit son livre et constate que le sieur KD traite bien de religion, de l’islam en l’occurence. bien sur en faisant dire a son personnage, mais pas de sa bouche, il faut saisir les nuances de la création littéraire voyons! donc, un des personnages si j’ai bien compris, n’aime pas les us et coutumes des musulmans indigenes et se permet de les denigrer vertement.
      le livre est sorti avant que le dit cheikh n’évoque son nom. KD est passé sur france2 avant que le dit cheikh ne prononce son nom. et cette chronique que je vous mets en lien est datée d’avant son passage sur france2

      KD s’y plaint comme d’autres avant lui, et d’autres avec lui, des hauts parleurs des mosquées. un vendredi! et qu’est ce qu’il dit dans sa chronique ? la c’est KD qui parle, ce n’est pas un personnage de fiction : « On ne peut pas se débarrasser du ciel ? Autant composer avec le plus dégagé, le moins sombre, le plus profond ».
      je ne sais pas comment vous comprenez cette phrase, mais pour moi, elle est claire, comme un beau ciel bleu sans nuages.
      alors revenons a ma question premiere : qui focalise sur la religion? qui crache sur la religion de la majorité de la population, dans un pays musulman? qui denigre les croyances et le culte de la majorité de ses concitoyens? qui s’accorde le droit en se declarant intellectuel, et donc intelligent forcément, a rabaisser ses compatriotes de la sorte? le sieur KD tient lui en premier un discours de haine et d’exclusion. et s’il croyait au moins en la democratie, il ne se permettrait pas un tel discours. la democratie etant basée sur le choix de la majorite. il s’etonne ensuite que d’autres sur l’autre bord tiennent le meme discours que lui. un discours de haine et d’exclusion. mais voila l’avenir auquel le monde semble promis, et qui repond a une politique globale de mise en confrontation, de ce qui a ete baptisé le choc des civilisations. des musulmans, la majortié, je ne parle pas ici des biznessmen et des mediastars de la religion, je parle de musulmans normaux, simples citoyens, des etres humains vivant leur vie comme beaucoup de gens a travers la planete, mais qui a cause de leur croyance sont mis a l’index, stigmatisés a souhait, maltraités, dénigrés, rabaissés, et auxquels en meme temps on demande de ne pas reagir. vous acculez quelqu’un et ensuite, vous lui demandez de ne pas reagir. toute reaction de sa part, meme la plus pacifiste sera perçue comme une attaque. c’est le monde a l’envers.

      et pour vous prouver que ce n’est pas un dialogue de sourds et que je vous ai bien entendu, vous dites : « Car enfin quand vous avez le monopole des medias – audio et video , la main mise sur les mosquées et sur l’ecole quand tout ces instruments de propagande officieux et officiels sont sous controle et qu’on arrive pas à inluencer la société dans le sens positif , il y’a comme un probléme ». je peux croire donc, que vous ne pouvez etre d’accord avec ce qu’a dit KD lors de son passage sur france2. lui qui veut reformer d’abord  » l’ecole, le livre, la lecture, le progrès, le droit de la femme, et a partir de là, le dictateur tombera tout seul » (sic!).
      et je vous re-cite encore « Il y’a trop de religion dans notre pays et si peu de morale ; Il y’a tellement de barbe de de voile et si peu de vertu ; Il y’a tellement de preche et de halqates et si peu de civisme; » l’Islam ne s’adresse pas a des anges, mais a des etres humains. les musulmans ne sont pas censés etre parfaits, meme s’ils doivent aspirer a l’etre. sinon, le Coran (Dieu) ne s’adresserait pas aux musulmans en leur disant
      يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آَمَنُوا لِمَ تَقُولُونَ مَا لَا تَفْعَلُونَ (2) كَبُرَ مَقْتًا عِنْدَ اللَّهِ أَنْ تَقُولُوا مَا لَا تَفْعَلُونَ (3)
      beaucoup de versets reprimandent les musulmans dans leur comportement, ils sont la pour le rappel, pour le perfectionnement quotidien, pour l’apprentissage regulier. et pourquoi prier 5 fois par jour sinon? l’islam est un exercice de tous les jours, de tout le temps. il ne suffit pas d’etre ou de se declarer musulman, l’islam est une pratique et un perfectionnement, quotidiens, reguliers et continus.

      et pour terminer, c’est long et je vous prie de m’en excuser, mais je dois precisier, que KD ne m’inquiete pas, il peut ecrire comme il veut, et je crois bien qu’en parler c’est lui faire une pub gratuite et non méritée. malheureusement, il a aussi ecrit contre le FLN, en crachant a la figure de cette organisation, sous pretexte qu’il s’attaquait a saadani, mais en fait son ecrit etait odieux. lepen n’aurait pas mieux ecrit. le FLN s’est tu ou bien on n’a pas eu vent de sa protestation?
      on aurait du lui demander ce qu’il voulait dire par : « Je voudrais. Le tuer. Tuer le FLN. Comme la France coloniale l’aurait souhaité. Je voudrais l’exécuter contre un mur et cracher sur son cadavre. » ou « Ah j’en rêve. D’écraser aujourd’hui le FLN, comme la France ne l’a pas réussi. »

      ah notoriété comme tu coutes cher!

Les commentaires sont fermés.