Algerie-focus : le DRS impliqué dans l’enrichissement douteux des émirs du GIA et de l’AIS

La guerre impitoyable? Oubliée. Les morts, les disparus? oubliés. Maintenant, on se donne des accolades, on trinque à la santé des couillons de tout poil et on fait des affaires. Dans la joie et l’harmonie.
Un attentat a fait au moins 16 morts et 74 blessginals/Un bakchich conséquent vient toujours à bout de la foi d’un bigot.

Le semblant de décantation qui depuis la trêve de violence des années rouges et noires, laisse transparaître des bribes sur les liens incestueux entre le DRS, le GIA et l’AIS. Les dirigeants charismatiques du GIA, ceux de la première heure, ceux qui ont donné corps au mouvement le plus sanglant de la rébellion islamiste coulent aujourd’hui des jours paisibles. Épargnés par la foudre des médias, ignorés par le glaive de la justice, les anciens émirs vivent en Algérie en toute liberté bien mieux qu’avant leur lutte armée des années 90. Mieux encore, ils sont aux petits oignons de rab edzayer. Et de quelle façon !

Un article mi-figue mi-raisin, publié par Abdou Semmar, sur le site d’Algerie-focus, frôle le parfum des dieux, il montre une parcelle de l’entente secrète conclue entre DRS et ancien chef du terrorisme — terme imposé par le DRS lui-même à toute l’Algérie —. Et ce qu’il révèle est particulièrement choquant et sape tous les fondements de l’autorité de l’État et de la Justice dite souveraine. Le DRS protège et entretient au frais de la princesse les émirs du GIA et de l’AIS : Abdelhak Layada, le fondateur du GIA, se vautre dans une superbe villa et Madani Marzag, le chef de l’AIS, plus important en terme de combat et de résistance à l’infiltration, est devenu, lui, un riche homme d’affaires ; il habite dans un château digne des rois, s’insurge Semmar. La manne de rab Edzayer sait être redevable…

Ces deux informations donnent un début d’explication sur le profond respect que vouent les deux émirs pour le DRS et en particulier pour « el hadj » Smaïn, le cruel général qui était disposé à tuer trois millions d’Algériens pour en finir avec le FIS… Un bakchich conséquent vient toujours à bout de la foi d’un bigot.

Sur un autre terrain, Abdou Semmar n’est pas un parangon du courage en publiant ces deux faits, mais il peut se vanter d’avoir plus de crans et de sincérité que tous les autres journalistes qui ne cessent de s’en prendre à Bouteflika en faisant l’autruche devant les forfaitures et la corruption du DRS. Ce n’est pas une Salima Tlemçani ou un Hamouch qui vont prendre la casquette de Holmes pour mettre au Clair la connivence entre les services de renseignement secrets et les émirs du terrorisme.

Alayha nahya wa alayha namouuuuuute ! Quand je dis que seuls les cons de l’islmo-racaille qui trinquent et font stupidement des attentats suicides ou des actes terroristes…

 

http://www.algerie-focus.com/blog/2015/02/le-chalet-de-saad-la-villa-de-madani-mezrag-et-le-chateau-de-layada-par-abdou-semmar/

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans DRS, Islamisme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Algerie-focus : le DRS impliqué dans l’enrichissement douteux des émirs du GIA et de l’AIS

  1. Ouas Ziani dit :

    Il y a même des islamo-berbèristes ou, si l’on veut, des islamo-makistes qui activent tant sur les réseaux sociaux et dans un un marché sauvage (mais toléré) des droits de l’homme. Ils ont grand espoir d’obtenir les clefs des villas et les lignes de crédit promises.

Les commentaires sont fermés.