«Le général Mediène cherche à nuire au président de la République»

Une autre grave accusation d’Amar Saâdani contre Rab-Edzayer

saad;ljhlkejrLa tension resurgit brusquement entre les deux clans du pouvoir. Plus d’un an après sa spectaculaire canonnade contre le général corps d’armée Mohamed Mediène, Amar Saâdani revient à la charge et lance un « ogive vide » en direction du parton du DRS.
Cette fois, les griefs de Saâdani se veulent implicites, mais pas assez vagues pour ne pas y voir un coup de semonce clair au général Mediène. D’Annaba, la ville où le président Boudiaf a été abattu par l’un des hommes de Rab-Edzayer, le secrétaire général du FLN, très proche du cercle présidentiel, a fait savoir qu’« un rab (seigneur) veut toucher au Président ». Tout le monde avait compris de qui il voulait parler. TSA n’a pas attendu longtemps pour parler de « pique contre Toufik », le patron du DRS. Et Saâdani d’avertir : le président ne sera pas seul face aux forces qui tenteront de lui nuire. Lui, son parti et les partisans du Président, dont l’UGTA, sont toujours à ses côtés pour le défendre.

À quoi doit-on cette charge à fleurets mouchetés ? Le court article de TSA, publié aujourd’hui, laisse penser que Saâdani a pris très au sérieux les griefs de Louisa Hanoun à l’encontre du président Bouteflika au point de faire un lien direct avec Rab-Edzayer. La Passionaria du PT s’en est prise au président — un fait sans précédent— quelques jours auparavant sur El Watan. Selon elle, il n’a pas tenu ses promesses… Ces critiques sont trop inhabituelles pour une femme du sérail et le clan du président y a vu la griffe de Toufik. Hanoun, qui n’a jamais fait preuve de courage politique face aux incalculables prévarications du Président, aurait agit en service commandé.

Le nouvel épisode de la saga Bouteflika-Toufik trahit une situation d’incertitude et de méfiance permanente dans les hautes sphères du pouvoir. Le patron du DRS, au mépris de la Constitution, continue de jouer à l’adversaire du président et de représenter une menace pour elle et par ricochet à toute l’Algérie. Il confirme également que l’Algérie, pays à la stabilité précaire pour moult causes, peut à tout moment basculer dans la violence politique.

http://www.tsa-algerie.com/2015/02/24/saadani-tire-a-boulets-rouges-sur-louiza-hanoune-et-lance-une-pique-a-toufik/

Publicités

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.