Vidéo : Extorsion de touristes par la police marocaine

Regalo ! Regalo ! Euro ! Money !

Touriste espagnol corruption marocOn entend toujours parler du bakchich et de la corruption dans le service public, chez la police, etc., mais rien ne remplacera les vidéos d’individus épinglés en flagrant délit de corruption. Les images du scandale donnent plus de percussion.

La vidéo en annexe montre deux policiers en train de racketter un touriste espagnol qui a filmé la scène à l’aide d’une caméra cachée. Les deux acolytes, en tenue officielle, en faction devant leur guérite, ont demandé sans aucun scrupule, au touriste du bakchich sous forme de cadeau ou de l’argent liquide. Arrêté pour un contrôle routinier, le motard espagnol a dû débourser de l’argent pour payer son passage du poste de contrôle. Vu leur mine décontractée et joviale, les deux policiers doivent avoir une longue expérience et sont bien rodés dans l’extorsion de leurs victimes.

Les deux agents malhonnêtes sont loin d’être un cas isolé, tout le monde le sait et le dit sans gêne. Au Maroc, la concussion fait partie du décor. Les autorités la tolèrent pour des raisons de stabilité. Elles y voient — c’est un secret de polichinelle —, un moyen de contenter à moindre coût les forces de l’ordre et désamorcer leurs grognes sociales. Largement répandue au point de deviner qu’en termes de dirhams, elle doit générer plus de profit que les impôts réguliers encaissés par l’État : chaque année, le Maroc attire un grand nombre de touristes. Appâtés par ce flux giboyeux, les policiers et les douaniers marocains se sont mis aux langues étrangères : Regalo ! Regalo ! Euro ! Money !

Ce faisant, la pandémie de la petite corruption n’est pas l’apanage du Maroc, l’Algérie de Bouteflika-DRS, elle aussi, a ses petits soucis… Elle avait rattrapé son retard par rapport au Maroc du Makhzen depuis les années Chadli. Aujourd’hui, il est difficile de désigner vraiment le champion du racket. Quant à la grande corruption, les Marocains sont des enfants de chœur…

http://dai.ly/x2ehqpc

Advertisements

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.