Gaz de schiste : répression à Ouargla (vidéo)

Hamel et Boustila : «Veni Sahra, vidi bédouins, écraser jed’hom, prini pétrole»

InSalah Gendarmerie violence

Abdelghani Hamel décoréCertes, le sous-titre ne brille pas par sa grammaire, mais vu le niveau intellectuel qui prévaut en haut lieu actuellement, il passera mieux qu’une langue châtiée. De surcroît, le sabir correspond aux vœux ardents formulés par un grand chroniqueur de l’ouest… Bref.

L’argent du pétrole, donc des habitants du sud, a grandement renforcé la capacité du pouvoir à écraser les revendications légitimes de la rue. Les deux vieux lévriers en chef, le patron de la police et celui de la Gendarmerie —deux tire-au-flanc devant l’Éternel en matière de lutte contre la criminalité —, ont été lâchés contre les habitants du Sud. La répression a été déclenchée. Commencée  à In Salah elle s’est étendue à plusieurs villes du sud.

Profitant du pacifisme béat de la population du sud, la riposte a été minutieusement planifiée. Il ne manquait au tableau de chasse du pouvoir griffu et ingrat que les habitants d’In Salah, d’Ouargla, de Tamanrasset et les oasis du sud. L’épopée guerrière des généraux assassins, dont Boustila et Hamel, de la décennie rouge aurait été inachevée sans l’apprivoisement du sud. Maintenant c’est presque fait. Presque, parce que la messe n’a pas encore été dite. L’avenir dira si la répression jusque-là policière débouchera ou non sur un grand problème de sécurité et d’unité nationale. Les jeunes, avec leur excédent d’énergie, ne démordront peut-être pas et ne sont pas facilement raisonnables.

Le sud, aujourd’hui, se réveille sur une grande injustice, celle du mépris des autorités. Il goûte à son tour à sa propre vanité et à sa condition de sujet devant le pouvoir. Il apprend que ce ne sont pas deux mois ou 132 ans de revendication des droits qui vont fléchir le pouvoir. Les Algériens du sud découvrent, consternés, qu’ils ne font pas le poids devant les intérêts des grands kmakem d’Alger. Oui, Monsieur Baba Ali, député de Tamanrasset, votre remarque n’est pas une question, mais une réalité concrète : « Le pétrole — le don de Dieu pour le régime — est plus important que l’Algérie ».

 

La police pourchassant les manifestants dans les rues ensablés de Ouargla: https://www.facebook.com/video.php?v=752348481539536

La place d’Essoumoud d’In Salah aujord’hui 1er mars :
http://youtu.be/KrSJXSke5eA

Le beau album de Boustila et de Hamel, le démo-khrate :
https://www.facebook.com/benamara.djamel/media_set?set=a.616105861855240.1073741929.100003674950115&type=1&pnref=story

Intervention du député de Tamanrasset Mohamed Baba Ali :
http://youtu.be/3sYSqXdz-G4

Cinq jours à peine avant la répression du sud, le général Abdelghani Hamel recevait une médaille de mérite machin-bidule. Entre chouakra on sait être reconnaissants :

Abdelghani Hamel décoré

Publicités

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Convulsions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Gaz de schiste : répression à Ouargla (vidéo)

  1. Debile dit :

    VOICI le texte delirant tel qu’ il a été rapporté par L’ APS »Cette haute distinction décernée au général major Hamel dénote la place qu’occupe la Police algérienne dans la lutte contre la criminalité menée dans le respect des droits de l’homme », a-t-il conclu.De son côté, le Directeur de la Police espagnole a indiqué que « cette distinction se veut une reconnaissance des efforts du général major Hamel dans la lutte contre la criminalité, la protection des droits de l’homme et la consolidation de la coopération sécuritaire entre l’Algérie et l’Espagne et au sein même de la méditerranée » Au secours Les espagnols eux aussi sont devenus fous? A LA AYUDA LOS ESPAÑOLES SE VOLVIERON LOCOS .

  2. salim dit :

    Une belle médaille de répression ,il a six mois tu risquait ta place .
    Avec le programme Photoshop tu rajoute une petit image d’ explosion atomique en haut de la première photo en obtiens un hourichima a l’algérienne .
    Que tu reçoit des coups ou des médailles , mad-max restera toujours le pauvre bédouin porteur du drapeaux en face des chars et soldats gendarmes sur une autre antienne photo que j’ai beaucoup aimé dans un autre article .
    Allô ! Allô ! je t’entend pas !
    Et bien ,moi je t’entend bien , Malheureusement Le désimlockage du 05 oct 88 était mal fait ,et en est toujours sur le réseau de l’ancien régime du partie unique .
    Trois génération en passé depuis 88 et chacune a fait et vécue son histoire ,que ferait les prochaines …?

Les commentaires sont fermés.