Les dessous de l’espionnage du général Sissi

 2880 heures de conversations ont été enregistrées !

Moataz Matar EchouroukL’infiltration du bureau du haut commandement fut aussi bête que spectaculaire. Les écoutes téléphoniques du général Sissi et de son entourage sont peut-être la plus grande affaire d’espionnage jamais connue dans l’histoire des pays arabes. Moataz Matar, un animateur populaire de la chaîne égyptienne Echourouk, opposante au régime de Sissi, vient de dévoiler la quantité d’heures écoutées et enregistrées à l’insu du général Sissi et de son bras droit.

Depuis plusieurs semaines, à la stupeur générale, des conversations du secrétaire de l’homme fort de l’Égypte sont fuitées dans les médias. Des informations ultrasensibles ont été ébruitées mettant à mal le général et son régime qui ne savent plus sur quel pied danser. Les rapports de l’Égypte avec les pays du Golfe, en particulier, ont été fragilisés. La morgue cousue sur fil blanc du général putschiste à leur égard a conduit vers un refroidissement diplomatique. Dans l’une des conversations avec son secrétaire, diffusées dans de nombreuses chaînes arabes, le général Sissi n’hésite pas à traiter les pays de Golfe de pseudo-États et semble plus intéressé par leur pécule qu’à des relations étroites fondées sur le respect mutuel. Le nouveau roi de l’Arabie saoudite semble prendre ses distances et n’accorde plus les égards et le soutien inconditionnel que son prédécesseur accordait à l’Égypte. Les écoutes téléphoniques ont aussi mis dans l’embarras la famille princière des Émirats arabes unis. Il ressort clairement des fuites que ce petit Émirat a participé à la conjuration et financé le coup d’Etat de Sissi.

Le plus grave dans l’information sur les dessous des écoutes téléphoniques, l’animateur déclare que jusque-là seules 80 heures de conversations ont été diffusées. Il reste en leur possession 2800 heures à rendre publique… C’est beaucoup trop. Les jours à venir risquent d’être terribles pour le régime sanguinaire du Caire.

http://youtu.be/Q-Y04DUzXvw

Advertisements

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Les dessous de l’espionnage du général Sissi

  1. Bonny dit :

    Sissi l’assassin de son prore peuple !

Les commentaires sont fermés.