L’Islamisme modéré et les liens fatals

Mouvement rachad Mourad DhinaIci Mourad Dhina semble dans son élément. Il est très démocrate et milite pour plus de justice. Sans aller jusqu’à tout écouter, on devine à peu près ce qu’il raconte. Ses interventions télévisées sur sa chaîne, ou la chaîne de son mouvement ne sortiront pas de son cadre attendu à savoir critique et commentaire de la politique de Bouteflika. Il démontre avec force conviction et un argumentaire des plus objectifs les injustices qui ont marqué le triste règne de Bouteflika. La rhétorique donne envie d’applaudir -ce que je faisais au début-. Le hic, ce sont ses perceptions et ses rapports avec les islamistes radicaux. Il ne veut pas couper les ponts avec eux ni dénoncer avec la même vigueur qu’il dénonce la tyrannie militaire. Il constitue de ce fait un danger pour le pays. Il devrait faire des interventions sur Daech et dénoncer ceux qui le ne les dénoncent pas. Y compris Ali Benhadj. Surtout Ali benhadj qui a un ascendant sur les djihadistes en herbe.

La pensée djihadiste est un danger mortel ; celui qui fraie avec elle est complice. De bonne ou de mauvaise foi, il participe à la destruction de son pays qu’il dit vouloir sauver.  La situation est très grave. Daech tente de s’implanter en Libye, un pays voisin. Il est temps que les islamistes dits modérés se réveillent et luttent contre ces excroissances qui naissent sur leur dos s’ils veulent éviter le piège dans lequel est tombé le mouvement tunisien d’Ennahda.

Il s’est passé beaucoup de choses inquiétantes en Tunisie durant la mandature du mouvement Ennahda. Les salafistes radicaux pavoisaient et se livraient à des démonstrations de force, des milices se formaient au grand jour et investissaient les lieux publics. Le gouvernement d’Ennahda n’a pas intervenu avec fermeté croyant un peu trop à la démocratie de ces gens. La suite, la Tunisie le paye aujourd’hui très cher.

Si les islamistes modérés persiste dans leur aveuglement et entretiennent des liens filiaux avec des chouyoukh qui banalisent et tolèrent le djihadisme, ils sont complices. Les militants de la société civiles et les militants des droits de l’homme devraient prendre garde d’un mouvement entre ombre et lumière.

P.-S. : Si Mourad Dhina a combattu les djihadistes comme il combat la dictature algérienne, autrement une dénonciations ferme et soutenue et non par le bout des lèvres, je lui présente mes plates excuses. Cette précaution vient du fait que je n’ai pas suivi ses nouvelles ou ses positions depuis bien longtemps.

Publicités

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Islamisme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour L’Islamisme modéré et les liens fatals

  1. Amar Bouzouar dit :

    Il n’y a pas de lien avec ton article mais merci de trouver une façon de diffuser la vidéo comme nouveau sujet….c’est un Imam Algérien qui a fait les camps de concentration allemand pour avoir sauver des juifs, je rêve d’un film sur lui!

    Mohamed Mesli découvre dans une valise l’incroyable vie de son père, Abdelkader Mesli

    • salim dit :

      Salut salem ,
      Pour se remémorer les souvenirs.
      Je me souviens de la sortie du film il a quatre ou cinq ans avec tahar rahim qui a fait polémique pendant plusieurs jours de se débat :
      (qu’ ils a pas de preuve qu’un seul musulman aurait aidée a sauvée la vie d’un seul juif .)
      Merci pour la vidéo.
      Grand hommage a toi Abdelkader mesli combien de certificats vous avez émie …? et combien d’imam mérite le certificat de 30 kilos …?

Les commentaires sont fermés.